Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

image d'illustration

La France a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne le 1er janvier 2022. Il est significatif que le premier sommet européen qui va se tenir sous cette présidence réunira à Brest

Les 12, 13 et 14 janvier 2022 les 27 ministres de la défense et 27 ministres des affaires étrangères de l’Union européenne sur les questions de la défense et de la sécurité sous la présidence de Josep Borrell, haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.
A l’ordre du jour de ce sommet :
- le projet de « Boussole stratégique » de l’UE qui envisage la création d’une force de projection extérieure de l’UE.
- l’augmentation des budgets militaires nationaux comme le demande l’OTAN,
- l’augmentation du Fonds Européen de Défense,
- la mise en place d’une présence militaire maritime dans la région
- la mise en œuvre d’un nouveau système aérien SCAF pour 80 milliards d’euros

C’est l’intégration plus poussée de l’Union Européenne dans l’OTAN, pour appliquer le programme militaire imposé par l’OTAN parce que les USA veulent accélérer les délais pour déployer en Europe non seulement les nouvelles bombes nucléaires B61-12, mais aussi de nouveaux missiles nucléaires à moyenne portée en direction de ses ennemis désignés : la Russie et la Chine. L’objectif est clair : accroitre une politique de guerre comme un moyen de s’imposer dans la concurrence acharnée que se mènent les monopoles capitalistes dans le monde
Cette politique de surarmement qui peut mener au désastre ne peut être combattue que par la lutte des peuples contre la guerre et la lutte politique pour ouvrir une perspective révolutionnaire et la construction d’une société socialiste. Il ne peut pas y avoir de changement révolutionnaire sans destruction de l’OTAN, ce bras armé des grandes puissances capitalistes sous la direction des Etats-Unis.
Face à cela, il n’y a que la lutte de plus en plus ample, de plus en plus forte et déterminée qui peut les faire reculer. 

Le parti révolutionnaire Communistes est dans cette lutte, il appelle à se mobiliser pour la journée d'action du Collectif des marches pour la paix : à « se rassembler le Dimanche 9 janvier 2022 à Brest (11h30 -13 h 30) en meeting avec délégués des mouvements de paix étrangers et à 14 h (manifestation dans les rues de Brest) »

 

******

Le bruit des bottes :

L’armée française renonce à la «paix»

Par Jean-Dominique Merchet

Alors que les tensions s’accroissent avec la Russie ou la Chine, l'état-major des armées adopte une nouvelle «vision stratégique» nettement plus dure celle du passé. Il est désormais question de «gagner la guerre» plutôt que de préserver la paix.

Les faits:

En octobre 2021, le général Thierry Burkhard, chef d'état-major des armées, a rendu public un document résumant sa «vision stratégique». Il abandonne les notions de paix-crise-guerre au profit de compétition-contestation-affrontement. Cette évolution s’opère alors que les armées envisagent un retour aux conflits de haute intensité, face à d’autres armées modernes. L’actualité confirme ses inquiétudes, avec les craintes d’une intervention militaire russe en Ukraine. Mardi, Vladimir Poutine a ainsi promis une réponse « militaire et technique » si les Occidentaux persistaient dans leur politique jugée menaçante par le Kremlin.

C’est un signe des temps et il n’est pas rassurant sur l'état du monde : l’armée française renonce à l’idée de paix. Dans un document doctrinal rendu public en octobre, le chef d'état-major des armées (Cema) Thierry Burkhard, nommé en juillet dernier, a présenté sa « vision stratégique » sous la forme d’une brochure de 24 pages. Elle marque un tournant à l’heure où les bruits de botte se font entendre en Ukraine et les tensions militaires s’accroissent entre les Etats-Unis et la Chine.

POURSUIVRE LA LECTURE :

Commenter cet article