Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

Déclaration du Mouvement socialiste du Kazakhstan

sur la situation dans le pays

Au Kazakhstan, il y a maintenant un véritable soulèvement populaire et dès le début les protestations étaient de nature sociale et de classe, puisque le doublement du prix du gaz liquéfié sur la bourse n'était que la goutte d'eau dans une tasse débordante de patience.

Après tout, les manifestations ont commencé précisément à Zhanaozen à l'initiative des travailleurs du pétrole, qui sont devenus une sorte de siège politique de tout le mouvement de protestation.

Et la dynamique de ce mouvement est révélatrice, puisqu'il a commencé comme une contestation sociale, il a ensuite commencé à s'étendre, et les collectifs syndicaux ont profité des rassemblements pour faire valoir leurs propres revendications pour une augmentation des salaires de 100 %, l'annulation des résultats d'optimisation, l'amélioration des conditions de travail. les conditions et la liberté d'activité syndicale. En conséquence, le 3 janvier, toute la région de Mangistau a été engloutie dans une grève générale, qui s'est étendue à la région voisine d'Atyrau.

Il est à noter que déjà le 4 janvier, les travailleurs du pétrole de Tengizchevroil se sont mis en grève, où la participation des entreprises américaines atteint 75 %. C'est là qu'en décembre de l'année dernière, 40 000 travailleurs ont été licenciés et qu'une nouvelle série de licenciements était prévue. Ils ont ensuite été soutenus dans la journée par les pétroliers des régions d'Aktobe, du Kazakhstan occidental et de Kyzylorda.

POURSUIVRE LA LECTURE :

 

Le soulèvement au Kazakhstan n'est pas une « révolution de couleur »,

déclare Aynur Kurmanov

Les grandes mobilisations populaires en cours au Kazakhstan ne constituent pas une « révolution de couleur » ou un autre « Maïdan », explique Aynur Kurmanov, coprésident du Mouvement socialiste du Kazakhstan .

S'exprimant sur la chaîne YouTube du Parti communiste des travailleurs de Russie (RCWP), Kurmanov a fait des remarques intéressantes concernant la situation au Kazakhstan. « Le corps principal des manifestants d'aujourd'hui au Kazakhstan se compose principalement de travailleurs des secteurs du pétrole/gaz naturel, de la métallurgie, des mines, ainsi que de jeunes chômeurs », a souligné Kurmanov et a souligné que le point de départ des manifestations étaient les grèves des ouvriers. 

Les usines où les grèves ont commencé, a déclaré Kurmanov, appartiennent principalement à des capitaux américains et britanniques. « Les usines où les grèves ont commencé sont des usines d'oligarques kazakhs et de partenaires occidentaux, dirigées par la famille Nazarbayev », a-t-il ajouté.

Le coprésident du Mouvement socialiste du Kazakhstan a souligné que les manifestations populaires dans ce pays d'Asie centrale n'ont aucune similitude avec le mouvement libéral/fasciste en Ukraine, ni en termes sociaux ni en termes de revendications. "Les revendications sont purement socio-économiques... Les premières étaient des demandes de baisse des prix du pétrole, d'augmentation des salaires et de reconnaissance officielle des syndicats", a déclaré Kurmanov.

Aynur Kurmanov reconnaît que les agences de renseignement occidentales seraient intéressées à détourner le soulèvement populaire, mais déclare que « voir une révolution de couleur ici n'est rien de plus qu'une théorie du complot ».

Dans une autre interview, 
publiée dans « Zanovo media » , Kurmanov démystifie les théoriciens du complot qui parlent d'une « révolution de couleur » bien organisée, soulignant que les mobilisations ouvrières à Zhanoazen et Aktau sont devenues le déclencheur d'une vague spontanée de protestations de masse :

« Ce n'est pas un Maidan, bien que de nombreux analystes politiques essaient de le présenter de cette façon. D'où vient cette incroyable auto-organisation ? C'est l'expérience et la tradition des ouvriers. Des grèves secouent la région de Mangistau depuis 2008, et le mouvement de grève a commencé dans les années 2000. Même sans aucune contribution du Parti communiste ou d'autres groupes de gauche, il y avait des demandes constantes de nationaliser les compagnies pétrolières. Les travailleurs ont simplement vu de leurs propres yeux à quoi conduisaient la privatisation et la prise de contrôle capitaliste étrangère. Au cours de ces premières manifestations, ils ont acquis une énorme expérience de la lutte et de la solidarité. »

 Le leader du Mouvement socialiste ajoute :

 « La vie même dans le désert a fait que les gens se serrent les coudes. C'est dans ce contexte que la classe ouvrière et le reste de la population se sont réunis. Les protestations des travailleurs de Zhanoazen et d'Aktau ont ensuite donné le ton à d'autres régions du pays. Les yourtes et les tentes, que les manifestants ont commencé à dresser sur les places principales des villes, n'étaient pas du tout tirées de l'expérience « Euromaidan » : elles se trouvaient dans la région de Mangastau lors des grèves locales de l'année dernière. La population elle-même a apporté de l'eau et de la nourriture. pour les manifestants.

SOURCE:

 

Commenter cet article