Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

#SoutienRtFrance : des internautes défendent RT France après les menaces de l'UE

L'Union européenne a annoncé vouloir «interdire» les médias financés par la Russie, parmi lesquels RT et Sputnik. Sur internet, de nombreux défenseurs de la liberté de la presse ont contesté la décision de l'UE et apporté leur soutien à RT France. Des soutiens avec le hashtag #SoutienRtFrance se sont manifestés sur internet pour contester la décision de l'Union européenne, d'«interdire» sur son sol des médias financés par la Russie RT et Sputnik. L'ancien patron de Sud radio, qui a animé une émission pour RT France, et actuel membre du Parlement de l'union populaire (structure proche de La France insoumise), Didier Maïsto, fait partie des initiateurs de la démarche : «Je vous propose de retweeter avec ce hashtag : #SoutienRtFrance. Les journalistes de la chaîne sont Français, je les ai côtoyés sur le terrain, notamment au plus fort des Gilets Jaunes : libres, courageux. Ça change des donneurs de leçons qui n’ont jamais fait de terrain. Merci.»

 

«Contre cette privation du pluralisme sur nos antennes en France, battez- vous pour votre liberté d'expression et celle de nous informer, #SoutienRTFRance», affirme une internaute sur Twitter.

Contre cette privation du #pluralisme sur nos antennes en France, battez-vous pour votre #libertedexpression et celle de nous informer. #SoutienRTFrance— Dervil Caroline (@CarolineDervil) February 27, 2022

«RT n'était pas seulement sur le terrain à l'écoute des revendications des gilets jaunes , c'est aussi un des rares média d'état qui a accompagné et rendu compte très régulièrement du sort et des enjeux cruciaux soulevés par l'affaire Julian Assange», rappelle un autre sur le même réseau social.

 

De même, une internaute a déclare que les journalistes de RT France «ont toujours été sur le terrain pour les Gilets jaunes». «Eux ne nous ont pas invisibilisés ou craché dessus», ajoute-t-elle.

«Je soutiens d'autant plus RT France que depuis deux ans c'était devenu un des rares médias audiovisuels où on pouvait trouver une relation fidèle et complète des événements, où les sujets qui dérangent l'oligarchie n'étaient pas éludés», souligne également un utilisateur, toujours sur Twitter.

 

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré le 27 février : «Nous allons interdire dans l'UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d'Etat Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe.»
 

La question de la conformité d'une telle interdiction, au regard en particulier des différentes législations nationales, se pose. Sur quelle base précise un média dont les employés exercent un métier journalistique peut-il être «banni» ? Pour l'avocat de RT France Basile Ader, «le bannissement d’un média est une notion inconnue du droit, et difficilement compréhensible s’agissant d’un média français qui emploie plus de 100 journalistes français encartés !» La présidente de RT France, Xenia Fedorova, a réagi en ces termes à l'annonce européenne : «La décision de bannir notre chaîne, dans laquelle travaillent 176 salariés, dont plus de 100 journalistes, est une violation de l'Etat de droit et va à l’encontre des principes mêmes de la liberté d'expression. Rien ne peut justifier cette censure.»
N.B. : compte tenu de la situation nous publions, exceptionnellement, cet article dans son intégralité

SOURCE:

LIEN:

« La décision de bannir notre chaîne, dans laquelle travaille 176 salariés, dont plus de 100 journalistes, est une violation de l'Etat de droit et va à l’encontre des principes mêmes de la liberté d'expression. Rien ne peut justifier cette censure. »
Xenia Fedorova, présidente de RT France
Le 27 février 2022 sur Twitter

RT France va porter plainte pour menaces de mort
 

Boulogne-Billancourt, le 26 février 2022 – RT France va déposer une plainte pour menaces de mort, messages haineux et insultes. Dans le contexte du conflit en Ukraine, ces menaces, reçues par courrier électronique ou partagées sur les réseaux sociaux, visent le média RT France et, nommément, sa présidente Xenia Fedorova. La sécurité des équipes de RT France est la priorité. RT France va mettre en place une sécurité renforcée de ses locaux, qui restera effective tant que cela sera nécessaire, pour assurer la sécurité maximale de ses employés.
 

SOURCE :
 

Commenter cet article

C
Courage aux journalistes de RT France . La censure ne pourra vous atteindre dans votre engagement pour une presse libre, ce qui ne semble pas devoir beaucoup concerner madame Von der Leyen.
Répondre