Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

image d'illustration

A l'instigation de l'OTAN, et tout particulièrement, de Joe Biden, nous sommes aux portes de la guerre aux frontières de la Russie, avec des conséquences qui peuvent vite devenir incontrôlables à l'échelle du continent, sans en excepter la France, voire du monde.

De plus en plus éclate le mensonge selon lequel « l'UE, c'est la paix ». En réalité, l'UE adossée et affiliée à l'OTAN, c'est la ruée vers l'Est de l'impérialisme euro-atlantique sous la férule de Washington, en alliance  avec les néonazis baltes et ukrainiens. Le gouvernement allemand social-démocrate, vert et "libéral" est, indécemment au regard de l'histoire, partie prenante de cette reconquête de toute l'Europe orientale qui ressemble de plus en plus à une revanche ignoble sur Stalingrad.

Quant à Macron, il feint de jouer les médiateurs Est-Ouest mais il envoie des troupes françaises en Roumanie (le chef d'état-major des Armées avait déjà annoncé il y a peu le redéploiement des troupes françaises d'Afrique vers le futur "conflit de haute intensité"), et sur l'autre front, celui du refoulement de la Chine populaire par l'Empire euro-américain, il envoie la marine nationale patrouiller avec les Américains en Mer de Chine.

APPEL

Si importants que soient nos autres combats sociaux (services publics, emploi, protection sociale…) et/ou politiques (souveraineté nationale et populaire, libertés démocratiques) et/ou sociétaux (égalité hommes/femmes, environnement) qu’il faut évidemment continuer de mener avec détermination, la défense de la paix mondiale les conditionne tous. Car si survenait demain le « conflit de haute intensité » projeté par l’OTAN servilement suivie par l’UE et Macron contre la Chine et la Russie, alors les risques d’escalade, y compris nucléaire, entre les plus grands États du monde, pourraient mettre en cause l’existence même de l’humanité ; sans parler du risque d’anéantissement direct de notre pays entraîné par le jeu des alliances, mais aussi par la faute de ses gouvernants euro-atlantistes, dans des conflits (Mer de Chine, Ukraine) où le peuple français a absolument tout à perdre et absolument rien à gagner.

On peut bien entendu débattre longuement sur les droits de l’homme en tel ou tel pays, et nul ne propose à personne de s’aligner sur Vladimir Poutine et Xi Jinping sous prétexte de défendre la paix. Mais outre qu’aucun pays n’a reçu de mandat céleste pour jouer les justiciers internationaux et que, bien étrangement, la question des droits de l’homme est écartée d’un revers de main par nos gouvernants quand il s’agit des exactions commises par l’Arabie Saoudite, Israël ou d’autres vassaux de Washington, qui peut croire que le motif des droits de l’homme pût donner à qui que ce soit le permis d’enclencher un troisième conflit mondial potentiellement exterminateur de… tous les humains ? Pour qu’il y ait des droits de l’homme, encore faut-il qu’il y existe des humains !

Enfin, et quoique l’on pense encore une fois de la République populaire de Chine ou de la fédération de Russie, il faut une énorme dose de mauvaise foi ou d’aveuglement pour relayer l’idée, ressassée par nos médias liés au complexe militaro-financier que le bloc euro-atlantique se défend contre une double menace russe ou chinoise : ni en Ukraine ni en Mer de Chine, ce ne sont les armées russe ou chinoise qui patrouillent à des dizaines de milliers de kilomètres de leurs frontières, mais bien les troupes américaines appuyées par leurs affidés européens.

C’est pourquoi le PRCF suggère à tous les amis de la paix qui ont conscience de ces évidences et de l’imminence de ce péril énorme, de se regrouper pour combattre ensemble la désinformation et la propagande de guerre.

Il est minuit moins cinq, ne laissons pas les forces irresponsables liées aux marchands de missiles et de fausses nouvelles déclencher l’irréparable en notre nom !

Contacter "Initiative Communiste" si ce message vous interpelle.

-Fadi Kassem, secrétaire national, et Georges Gastaud, secrétaire national adjoint, pour le PRCF

Les premiers amis de la paix qui ont signé et rejoint cet appel :

-Léon Landini, président du PRCF, ancien officier FTP-MOI, Médaille de la Résistance et officier de la Légion d’honneur

-Pierre Pranchère, président de la commission intenrationale du PRCF, ancien résistant FTPF et ancien député

-Michel Aymerich, auteur, créateur du blog “A contre-air du Temps” (France)

-Alcide Carton, président de l’association des Amis de Robespierre pour le Bicentenaire de la Révolution (ARBR)

-Bruno Guigue, chercheur en philosophie politique et analyste politique

-Annie Lacroix-Riz, historienne,

-Jean-Pierre Page, ancien responsable du département international de la CGT, co-auteur de La Chine sans œillères

-Pierre-Olivier Poyard, membre du Conseil National du Mouvement de la Paix

-Jean-Luc Pujo, président des clubs Penser la France

-Adrien Roussel, photographe retraité de l’E.N.E.S.

-Stéphane Sirot, historien du syndicalisme

-Maxime Vivas, écrivain

-Stephane Rials, professeur d’université émérite à l’Université Paris II

-Gabriel Rockhill, professeur de philosophie, directeur de l’Atelier de théorie critique (PAris)

-Bérenger Tourne, avocat, Paris

-Gérard Jeannesson, ancien élu PCF, Commercy

-Thomas Ligeon, responsable de la commission Environnement du PRCF

-Patrice Hemet, porte-parole du Mouvement pour le socialisme du XXIème siècle

-Aurélien Djament, mathématicien et syndicaliste CGT

-Jean Van Hees, membre du Comité Central du Parti Communiste de Belgique, fondateur de « Dialogue des peuples »

-Yves Vargas, philosophe, communiste

-André Prone, poète, essayiste et environnementaliste

-Arsène Schmitt, président du Comité des Travailleurs Frontaliers de la Moselle

-Boris Differ, doctorant en histoire, Université Bordeaux-Montagne

-Francis Combes, poète

CI-DESSOUS LIEN POUR SIGNER L’APPEL :

Commenter cet article