Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Nous, retraités de la police nationale, qui avons une conception hautement démocratique de l’accomplissement de nos missions régaliennes de service public, pour assurer la sécurité et la tranquillité publique, votons et appelons à voter pour le candidat à l’élection présidentielle Fabien ROUSSEL.

Nous considérons que la sécurité des citoyens est un droit qui est exclusivement de la responsabilité de l’État, et non des collectivités territoriales ou du secteur privé lucratif.

Les propositions formulées par le candidat des « jours heureux » Fabien ROUSSEL, pour une police nationale assumant des missions de prévention et de dissuasion sont essentielles dans une démocratie afin de garantir les libertés publiques.

Sa proposition d’un recrutement de trente mille policiers nationaux statutaires, hommes et femmes, répond aux préoccupations tant des personnels pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, qu’aux citoyens qui ont besoin de renouer avec une police de proximité au service du public.

Comme un grand nombre de citoyens et citoyennes le programme des « jours heureux » présenté par Fabien ROUSSEL, nous donne satisfaction pour une société démocratique, fraternelle et de bonheur.

LES SIGNATAIRES

Claude TOULOUSE. Ancien secrétaire général de la fédération CGT de la police nationale.  04.

Pascal MARTINI. Ancien secrétaire général de la fédération CGT de la police nationale. 06

Pierre PLATON. Ancien officier des Renseignements généraux et syndicaliste CGT des retraités es du VAUCLUSE.84

Roger RAMIRES. Ancien secrétaire général adjoint de la fédération CGT police.  83

Georges BRIAN. Ancien trésorier de la fédération de la police nationale CGT, et secrétaire des retraités es du Dracenie. 83

Guy BARBOTTEAU. Responsable mutualiste POLICE. 34.

Dominique RUCELLE. Ancien responsable syndical CGT des CRS. 35

Jocelyne GUIHEU.  Cadre socio-éducative, ministère de l’intérieur. 75

Gérard GATINEAU. Ancien responsable syndical CGT de la police Parisienne. 22

Annie JOUAN. Secrétaire Générale des retraités es CGT de la police nationale. 77

Christiane BERNICARD. -Responsable CGT administratifs police national. Présidente du comité des « jours heureux » de la DORDOGNE. 24

Patrick GASPAROUX. Ancien Enquêteur de la police nationale 69.

Claude GUILLEMIN. Syndicaliste CGT de la Police Parisienne, responsable des questions de sécurité du PCF. 03

Marcel DEFFIEUX.  Ancien responsable du syndicat CGT police de la GIRONDE. 31

Jean Marc ALLOY.  Ancien syndicaliste CGT Police des P.A.F. 62

FRANCOIS DEPRET. Ancien secrétaire régional du syndicat CGT de la police nationale Rhône Alpes. 01.

******

POLICIER À LA RETRAITE, IL APPELLE À VOTER FABIEN ROUSSEL

 

Policier à la retraite et militant communiste en Tarn et Garonne, Christian Garcia s’était fait connaître au moment des Gilets Jaunes pour un coup de gueule qu’il avait poussé sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, il appelle à voter Fabien Roussel aux élections présidentielles.

En quoi le métier de policier est essentiel pour notre république et pour le débat politique ?

Christian Garcia : Ce métier est essentiel évidemment car ce sont ces hommes et ces femmes qui sont en première ligne pour assurer la sûreté publique. Celle-ci est d’ailleurs un droit fondamental de tous nos concitoyens inscrit dans la constitution.

Aujourd’hui, on parle d’une crise au sein de la police, comment l’expliques-tu ?

C.G : oui notre police est en crise, et pour deux raisons. Tout d’abord à cause de l’orientation politique qui est donné à ce service public essentiel. Nous sommes aujourd’hui dans une logique du tout répressif alors que c’est vers une police de proximité qu’il faudrait revenir pour rétablir la confiance entre policiers et citoyens.

POURSUIVRE LA LECTURE :

Commenter cet article