Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

La Rada, le Parlement ukrainien (image d'illustration)

Le Conseil national de sécurité et de défense de l'Ukraine suspend les activités de plusieurs partis politiques.
Sont ciblés, les principaux partis politiques représentatifs des russophones de l'Est de l'Ukraine, et les derniers partis légaux de centre-gauche/gauche.

Article et traduction Nicolas Maury

Il y a quelques jours, notre « philosophe » national Bernard Henri Lévy faisait du tourisme à Odessa en compagnie du gouverneur néonazi de l'oblast, Maxim Marchenko, ancien commandant du bataillon Aidar de 2015 à 2017. Il déclamait son amour pour l'Ukraine, ce rempart contre les barbares orientaux, ces sauvages venus des steppes, menaces contre les « valeurs démocratiques de l'Europe ».

Ces quelques mots feront de moi un horrible partisan de l'intervention impérialiste de Vladimir Poutine contre l'Ukraine.

Et pourtant, je doute que les valeurs démocratiques de l'Europe acceptent la suspension de 11 partis politiques ukrainiens. Ou alors, et je ne doute pas, la démocratie et ses valeurs se mesurent uniquement en fonction de la couleur de la peau et de l'acceptation d'un système économique.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré le 20 mars que, conformément à la décision du Conseil national de sécurité et de défense, un certain nombre de partis politiques sont suspendus. Le motif avancé, ils seraient trop proche des russes, car ils sont essentiellement implantés dans les populations russophones d'Ukraine.

POURSUIVRE LA LECTURE :

Ukraine : Volodymyr Zelensky ordonne la suspension de 11 partis politiques d'opposition

Le président ukrainien a annoncé ce 20 mars que 11 partis politiques ayant des liens présumés avec la Russie verraient leurs activités suspendues pour la durée de la loi martiale, en vigueur dans le pays dans le contexte d'offensive russe.

Dans un message télévisé diffusé dans la matinée du 20 mars, Volodymyr Zelensky a fait savoir que 11 partis politiques verraient désormais leurs activités suspendues en raison de leurs présumés liens avec la Russie, dans le cadre de la loi martiale. «Compte tenu d'une guerre à grande échelle déclenchée par la Fédération de Russie et des liens entre elle et certaines structures politiques, les activités d'un certain nombre de partis politiques sont suspendues pendant la période de la loi martiale», a ainsi déclaré le chef d'Etat ukrainien, cité par l'agence AP.

Des personnalités accusées d'inciter à la «discorde et à la collaboration»

Le plus important de ces partis est la Plateforme d'opposition-Pour la vie, de l'opposant Viktor Medvedtchouk, qui compte 44 élus sur 450 à la Rada, le Parlement ukrainien. Viktor Medvedtchouk est accusé entre autres d'entretenir des relations amicales avec Vladimir Poutine qui serait, selon l'homme politique ukrainien, le parrain de sa fille. 

Est également concerné le parti Nashi de l'ancien député Yevheniy Mourayev qui ne compte aucun élu. En janvier dernier (soit un mois environ avant le déclenchement de l'offensive russe en Ukraine), la diplomatie britannique avait accusé Moscou de considérer cet homme politique comme un «candidat potentiel» pour diriger l'Ukraine après avoir reversé par la force le gouvernement. La diplomatie russe avait, alors, démenti catégoriquement ces allégations, déclarant : «La désinformation diffusée par le ministère britannique des Affaires étrangères est une preuve supplémentaire que ce sont les pays de l'OTAN, dirigés par les Anglo-Saxons, qui aggravent les tensions autour de l'Ukraine.»

Volodymyr Zelensky a par ailleurs affirmé que «les activités des hommes politiques visant à la discorde et à la collaboration ne réussiront pas».

L'introduction de la loi martiale a été annoncée par le président ukrainien dès le 24 février, au lancement de l'opération militaire russe en Ukraine. 


[Vu sur l’application RT News]

******

Cette information reste à confirmer et je ne connais pas les organisations ciblées, mais il semblerait que le Président ukrainien ait interdit 11 partis d’opposition aujourd’hui (Plateforme d'opposition – Pour la vie, Parti de Charij, Nachi, Bloc d'opposition, Opposition de gauche, Union des forces de gauche, Derjava, Parti socialiste progressiste d'Ukraine, Parti socialiste d'Ukraine, Socialistes, Bloc de Volodymyr Saldo).

Après l’interdiction du Parti communiste d’Ukraine et l’arrestation de militants des jeunes communistes ukrainiens, ça commence à faire beaucoup ! Et que va-t-il arriver aux dirigeants et aux militants de ces partis ?

La guerre est une horreur parce qu’elle tue les corps, mais aussi parce qu’elle tue les consciences. Elle permet d’étouffer le débat démocratique au nom de la lutte contre l’ennemis intérieur et de l’effort de guerre. 

Ce qui se passe en Ukraine est décidément un drame : l’unité forcée derrière l’extrême droite ou la libération par les missiles et les chars…

Il va falloir qu’on invente un autre futur car celui-là n’est pas radieux !

Laurent BRUN

Le 20 mars 2022

Sur sa page Facebook:

Commenter cet article