Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Pour beaucoup, l'ancienne secrétaire d'Etat Madeleine Albright, récemment décédée, est restée liée au bombardement cynique de la Yougoslavie ou encore à la mort de 500 000 enfants irakiens des causes du blocus américain contre l'Irak, laquelle « en valait la peine », comme elle l'avait elle-même reconnu, en 1996, dans une interview à CBS-News des plus glaçantes (« l'enfer c'est le froid », disait Bernanos).

Mais ce ne sont pas ces broutilles qui allaient dissuader Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères allemande, d'inscrire ses pas dans ceux de la responsable aux questions internationales du célèbre joueur de saxophone :

« Avec son attitude, sa clarté et son courage, Madeleine Albright a été la première secrétaire d'État américaine à défendre la liberté et la force des démocraties. Avec elle, nous perdons une militante combative, une vraie transatlantique et une pionnière. Je me tiens moi aussi sur ses épaules aujourd'hui. »

Dans le monde d'avant, la chaîne RT France, dont la programmation n'avait pas l'heur de plaire à Mme von der Leyen, m'avait interrogé au sujet de la nomination du gouvernement Scholz. Le sujet me paraissait - je l'avoue aujourd'hui tout en confessant mes fautes - trop vaste pour mes frêles épaules. Finalement peut-être pas si à côté de la plaque, j'avais néanmoins souligné qu'Annalena Baerbock était, dans le nouvel exécutif, celle qui prônait l'entrée de l'Ukraine dans l'OTAN, c'est-à-dire celle qui estimait qu'il n'y avait pas encore assez d'huile sur le feu. Bref, elle se signalait déjà à l'attention comme la plus dangereuse et précisément parce qu'elle était « degôche », même s'il faut le dire vite.

En effet, il ne faut pas oublier que les Verts ont la particularité de pouvoir tout se permettre au nom de l'interventionnisme dit humanitaire, et que son prédécesseur Joshka Fischer, « vert » lui aussi, avait entraîné au Kosovo l'Allemagne dans sa première guerre depuis 1945 et avait prôné le retour, pour l'Allemagne, à une « hégémonie douce ».

Peu importait alors, et peu importe toujours, que le terrain de jeu du renouveau de la puissance allemande s'effectue non par hasard dans ce que les divers Reich et l'Autriche-Hongrie ont toujours considéré comme leurs marches : la Serbie et l'Ukraine. La dernière fois qu'un archiduc était venu faire le malin à Sarajevo, cela s'était pourtant mal fini.

Il y en a toujours, en effet, pour qui Lvov, ou Lviv en ukrainien, se dit toujours Lemberg. Lemberg, il est vrai, lieu de naissance de cet important écrivain de langue allemande qu'est Leopold von Sacher-Masoch. Dieu sait d'ailleurs si celui-ci en avait vu passer dans son coin des maîtresses-femmes en casque à pointe et qui n'étaient pas des anges, des comtesses Báthory et autres Vénus à la fourrure en fouet et en kazabaïka. Mais des qui justifient la mort de 500 000 enfants au nom des valeurs-du-monde-occidental, sans doute cela dépassait-il son imagination.

Reste à savoir si ce retour, riche en symboles divers, de diverses constantes de la politique allemande, aujourd'hui enhardie par le modèle impérial américain, parviendra longtemps à rester sobrement commenté, à l'Ouest, comme le touchant triomphe des femmes dans la diplomatie.

Aymeric Monville

Le 27 mars 2022

Nota Bene : Annalena Baerbock est la Ministre fédérale allemande des Affaires étrangères, co-présidente de l'Alliance 90 / Les Verts de 2018 à 2022 

Source : Facebook

 

Commenter cet article