Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Le 1er tour a rendu son verdict et déjà les bonnes consciences « républicaines » traquent les irresponsables et les factieux qui refuseraient de faire barrage à l’extrême droite. Voter Macron pour « sauver la République » ? Encore ce refrain ? Vous n’avez pas l’impression de nous prendre pour des cons là ?

Alors je vais être clair. Pour ce qui me concerne, je ne porte pas Emmanuel Macron dans mon cœur, c’est le moins qu’on puisse dire. Je ne supporte pas ce manipulateur prêt à tous les cynismes et tous les mensonges pour assouvir son narcissisme. Je le tiens pour politiquement responsable d’avoir fait matraquer et mutiler des innocents. A mes yeux, il est impardonnable. Là, ce sont les tripes qui parlent.

Mais comme j’essaie d’être un citoyen responsable, je sais que c’est la raison, et elle seule, qui doit dicter mes choix politiques. Alors que dit la tête ?

En cinq ans, Macron a ravagé le pays, menant une guerre farouche contre les pauvres tout en couvrant les plus riches des plus beaux cadeaux fiscaux que même la droite traditionnelle n’avait pas osé. Le programme qu’il annoncé pour un éventuel second mandat s’annonce comme un massacre social alors que nous faisons face à une inflation historique. Je ne peux pas cautionner un type qui s’apprête à faire souffrir plus encore des millions de personnes démunies et tant d’autres qui vont basculer dans la pauvreté.

Macron veut ma voix ? Très bien, qu’il la mérite !

Dans une vraie démocratie, c’est à lui de donner les garanties nécessaires pour montrer qu’il a entendu les très nombreuses voix humanistes s’exprimer dans les urnes.

Comme on connait l’animal, habitué aux formules enjôleuses mais trompeuses, il doit prendre des engagements très précis et concrets.

Mais pour ne pas être accusés de fixer des conditions impossibles, soyons minimalistes :

1/ Qu’il renonce à réformer le système de retraites en repoussant l’âge légal à 65 ans. Selon le Conseil d’Orientation des Retraites, le système est à l’équilibre. Il n’y a donc aucune nécessité d’y toucher.

2/ Qu’il renonce à exiger une activité pour les bénéficiaires du RSA.

3/ Qu’il restaure l’ISF puisqu’il a été établi que sa transformation en IFI a fait chuter les investissements plutôt que de les augmenter.

Voilà, c’est tout. Ce n’est quand même pas grande chose, non ?

On pourrait lui demander d’instaurer le RIC, de taxer fortement les hauts revenus et les grandes fortunes, de réformer l’IGPN, de supprimer Parcoursup, de réintégrer les soignants, de prendre au sérieux le dernier rapport du GIEC, etc.

Bien que nous nous montrions plus que raisonnables (alors que l’avenir du pays et de l’humanité sont en jeu !), je prends le pari qu’il sera incapable de faire ces trois petites concessions ridicules.

Car le candidat du pognon est tout sauf un démocrate.

Alors à tous les donneurs de leçon, le 24 avril, je ferai ce que je veux. Et si d’aventure Macron échouait, il en serait le seul et unique responsable.

François BOULO

Avocat, gilet jaune

Sur sa page Facebook 

 

Commenter cet article