Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

La propagande en faveur d’Emmanuel Macron n’a pas de limite. Nous aurons rarement eu l'occasion d'assister à un tel matraquage idéologique pour faire élire un candidat.

-> Sportifs millionnaires domiciliés ailleurs pour ne pas payer leurs impôts (un détail) ...

-> Acteurs logés à même enseigne...

-> Grand patrons amateurs de paradis fiscaux...

-> Syndicats CGT et CFDT signant une déclaration commune, mais ce n’est pas tout… Tiens, l’opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné, qui y va aussi de son appel…

Tous les arguments, les plus fantaisistes, frisant le ridicule, sont utilisés. Faut-il que la macronie soit apeurée, affolée pour perdre à ce point le sens des mesures, de la réalité !

Cette folie a un effet direct.

Marine Le Pen, pour qui je n’entretiens aucune sympathie particulière, est diabolisée aujourd’hui pour permettre l’élection de Macron, sera sans doute réhabilitée demain pour permettre une diabolisation ultérieure. Depuis des années, c’est la même chanson, ce sont les mêmes manœuvres. Tout cela n’a qu’un résultat : plus rien ne peut être discuté. Plus aucune appréciation autre que celle autorisée par cette propagande ne peut être formulée. Celui qui s’y risque est immédiatement qualifié de lepéniste, fasciste, poutiniste, ou autres attributs aussi absurdes les uns que les autres. Les petits soldats macroniens se régalent. La presse est aux ordres. C’est à qui prendra les devants pour allumer le bucher. Cela est d’autant plus absurde que Marine Le Pen n’est pas plus fasciste que n’importe quel dirigeant de droite. Dans les années 80, comme le rappelle le philosophe et historien Marcel Gauchet, elle aurait été au RPR, à sa droite, avec d’ailleurs des gens encore plus à droite qu’elle. Quelle horreur, je dédiabolise…

Le résultat de cette hystérie générale, outre le fait de ne plus pouvoir discuter un peu sérieusement des faits, des positons, des propositions, aboutit à la disparition de la gauche, à la marginalisation du PS et du PCF perdus dans les méandres du front républicain, et à l’illusion de LFI qui pour se donner une constance et offrir un sursis à la démoralisation des militants voit son chef faire des offres de service de 1er ministre, quel que soit le gagnant du 24.

Cette élection en réalité exprime un affrontement de classes, aussi étrange que cela puisse paraitre, et chacun choisit sa place.

-> D'un côté Macron, sa politique de saccage de ce qui reste d’acquis sociaux, services publics, retraites, salaires, emploi, l’école, l’hôpital, etc... Macron représente l’oligarchie, les fortunés, les privilèges.

-> De l'autre côté, Marine Le Pen qui représente les ouvriers, les laissés pour compte, les salariés, les délaissés.

En vérité, Macron représente la mondialisation, ceux qui y sont installés et ceux qui ont l’illusion de pouvoir en bénéficier, Marine le Pen le territoire et en son sein ceux qui ne veulent pas « crever » …

Le pitoyable spectacle auquel nous assistons aura donc une fin, et la réalité de la vie, la vraie, s’imposera à n’en pas douter à tous les truqueurs et manipulateurs. Cette réalité se nomme « lutte des classes ». Il ne faudra sans doute pas attendre longtemps, quel que soit le résultat du 24, pour qu’elle reprenne ses droits. Le plus tôt sera le mieux...

Jacques COTTA

Journaliste, réalisateur et producteur de documentaires télévisés

Sur sa page Facebook :

 

Commenter cet article