Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

Alors que l’inflation s’installe en France (+4, 8 % en un an selon l’Insee), les profits n’ont jamais été aussi importants pour les entreprises du CAC 40, preuve que l’inflation est un puissant révélateur du conflit entre le capital et le travail.

Les prix augmentent, les marges des entreprises explosent mais les salaires et les investissements ne suivent pas, et la perte du pouvoir d’achat s’accentue.

En l’absence de redistribution, c’est le travail qui paie le prix de l’inflation. 

L’inflation – une hausse générale et durable du niveau des prix – est manifeste sur bon nombre de produits au cours des 12 derniers mois : combustibles liquides + 84 % ; gaz naturel + 41,3 %, services d’aides à domicile + 16 %, poissons frais +15,6 %, transports des passagers en train + 13,8 %, pâtes + 10,8 %.

Mesurée grâce à l’Indice des prix à la consommation (IPC) établi sur un panier de plusieurs centaines de produits, elle sert de référence à l’indexation du SMIC, du point d’indice, des pensions de retraite.

Mais l’IPC n’est pas un indice du coût de la vie :  l’inflation n’a pas le même impact en fonction des revenus, et ses conséquences sont plus dramatiques pour les petits budgets que pour les hauts salaires. Lorsque l’inflation augmente, la perte du pouvoir d’achat est plus importante en bas de l’échelle des salaires.

« Aujourd’hui, le décalage entre le taux de l’inflation annoncé et le ressenti se creuse » constate Mathieu Cocq, économiste CGT. 

Création d’un indice du coût de la vie

C’est pourquoi la CGT se bat pour la création d’un indice du coût de la vie, qui en prenant en compte d’autres indicateurs (logement, tabac, qualité des produits…), donnerait un meilleur reflet de la réalité des travailleurs, et constituerait la nouvelle référence pour l’indexation.

L’inflation est liée en grande partie au coût de l’énergie : la guerre en Ukraine qui limite les importations de gaz russe, les pays producteurs de pétrole qui n'augmentent pas la production.

Mais les chaines d’approvisionnement au ralenti, les tensions géopolitiques qui limitent l’approvisionnement en matières premières ou en produits, se répercutent aussi sur toutes les chaines de valeur et concourent à son augmentation.

Pour lutter contre l’inflation, la CGT revendique : 

-la hausse du SMIC à 2 000 euros brut, 

 -la revalorisation de salaires au-dessus de l’inflation,

-le retour à l’échelle mobile des salaires, avec répercussion immédiate de l’inflation dans l’ensemble des branches,

 -le blocage du prix de l’énergie et des biens de première nécessité, 

 -la réindustrialisation du pays, la création de Pôles publics (énergie, transport, médicaments), pour rester maitres des réponses à apporter à tous nos besoins. 

 

SOURCE :

Commenter cet article

S
Bonjour, <br /> <br /> Ces revendications sont marquées du sceau du bon sens.<br /> Mais aucune politiques sociales n'est possible dans l'UE.<br /> Par conséquent il nous faut retrouver notre souveraineté, quitter L'UE, retrouver notre monnaie et quitter l'OTAN et rétablir la démocratie dans notre pays.<br /> C'est la condition obligatoire pour avancer vers quelque chose de positif pour notre peuple.<br /> Le reste n'est que littérature.<br /> <br /> Hasta la victoria siempre
Répondre