Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

LIEN POUR AGRANDIR:

L'espoir au présent

Déclaration des responsables du PCF en charge du « programme partagé » de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale et du porte-parole du PCF

Les 12 et 19 juin prochains, un vent d'espoir peut se lever sur la France.

Emmanuel Macron n'a remporté la présidentielle qu'à la faveur de la volonté majoritaire du pays de barrer la route à l'extrême droite.

En se rassemblant pour les législatives, la gauche rend aujourd'hui possible la mise en échec du président de la République et de son programme de casse sociale, la défaite de très nombreux députés de droite et d'extrême droite. La conquête d'une majorité de gauche à l'Assemblée nationale devient possible pour relayer les attentes du mouvement populaire.

Bien sûr, dans la campagne présidentielle, chaque force de gauche a porté son projet. Ses 21,95 % du 10 avril ont toutefois donné à La France insoumise une responsabilité première pour œuvrer à l'union. C'est donc en prenant pour base de travail ses propositions, tout en les enrichissant des apports propres des autres composantes que nous avons abouti à ce programme partagé.

Nous nous en félicitons.

Avec les propositions de « La France des Jours heureux », le PCF et son candidat Fabien Roussel ont travaillé avec l'ensemble des forces de gauche au programme partagé que nous défendrons ensemble. Ils ont particulièrement insisté sur la nécessité de se doter de moyens financiers et de pouvoirs à la hauteur des objectifs sociaux et écologiques avancés. D'où la place du travail et de l'emploi au cœur des politiques publiques à déployer, en sécurisant l'emploi et la formation... D'où l'engagement pour la retraite à 60 ans, en intégrant les périodes d'études et de non travail dans le calcul des années de cotisation nécessaires pour une pension à taux plein. D'où l'exigence d'une République sociale, laïque, universaliste et démocratique, qui se déploie partout avec des services publics pour toutes et tous... D'où l'importance accordée à la réappropriation publique et sociale de grandes entreprises concernées telles EDF et Engie, comme au besoin d'un pôle public financier avec la nationalisation de banques privées pour conduire une politique réellement transformatrice... D'où l'accent mis sur un nouveau mode de développement, solidaire et écologique, qui suppose un mix énergétique nucléaire/renouvelable, la réindustrialisation de la France et la nationalisation de grands groupes stratégiques, ainsi que de nouveaux pouvoirs d'intervention des citoyens et des salariés sur l'économie... D'où enfin la demande que la France use de son siège au Conseil de sécurité pour faire naître des coopérations solidaires entre les peuples et prévaloir le droit international et la paix, en Europe autant qu'en Palestine ou au Sahara occidental, et dans la levée du blocus de Cuba...

Certains de ces points figurent parmi nos objectifs communs, d'autres resteront à débattre entre les groupes de gauche au sein de la prochaine Assemblée. Le plus important est que nos compatriotes puissent voir leurs vies changer dès l'été, et qu'avec les mobilisations populaires la colère se transforme en une force puissante de changement.

Ian BROSSAT - Léon DEFFONTAINES - Marie-Jeanne GOBERT - Christian PICQUET - Évelyne TERNANT

 

Commenter cet article