Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Législatives : un premier tour marqué par une percée de la NUPES et un record d'abstention

La coalition de gauche menée par Jean-Luc Mélenchon a réalisé une percée spectaculaire ce 12 juin aux élections législatives. Ce résultat lui permet d'espérer priver Emmanuel Macron de majorité absolue.

L'abstention record, qui en général touche davantage les quartiers populaires et les jeunes, important vivier d'électeurs pour la gauche, n'a pas empêché la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) de transformer les promesses des bons sondages à l'occasion du premier tour des législatives. Selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur dans la nuit du 12 au 13 juin, la NUPES arrive juste derrière la coalition présidentielle Ensemble, avec 21 442 voix d'avance en nombre total de voix. L'alliance macroniste a ainsi remporté 25,75% des voix et la Nupes de Jean-Luc Mélenchon 25,66%, toujours selon les résultats officiels.

Néanmoins, certains membres de la Nupes comme Manuel Bompard ou Eric Coquerel ont estimé que l'avance du parti macroniste était le résultat artificiel de la présentation des résultats par le ministère. Ainsi, selon eux, les résultats officiels classeraient certains candidats soutenus par la NUPES en divers gauche, ce qui aurait pour conséquence d'affaiblir le pourcentage de voix obtenues par la coalition de gauche.

Quoiqu'il en soit, la NUPES peut espérer nombre de sièges avec la qualification de ses candidats dans plus de 500 circonscriptions, selon les insoumis.

La coalition de gauche et les macronistes devancent le Rassemblement national (18,5-19,7%) des voix, suivi par Les Républicains (11,1-14%).

Le RN est ainsi en forte progression par rapport à 2017 (13,2%). Avec ce résultat, Marine Le Pen espère obtenir dimanche prochain au moins les 15 députés nécessaires pour former un groupe à l'Assemblée nationale. Ce serait une première depuis 1986. 

Le chef de file du très jeune parti Reconquête ! Eric Zemmour, qui avait atteint 7% des voix lors de la présidentielle, est lui éliminé dès ce premier tour.

Mélenchon appelle ses partisans à «déferler» avec leurs bulletins de vote

Alors que les résultats temporaires donnaient son mouvement au coude-à-coude avec Ensemble!, Jean-Luc Mélenchon avait revendiqué dans la soirée une victoire, lors d'un discours à La Fabrique, dans le Xe arrondissement de Paris : «La NUPES arrive en tête, elle sera présente dans plus de 500 circonscriptions au deuxième tour, et dès lors, les projections en sièges à cette heure n'ont aucun sens sinon celui de maintenir une illusion.»

Estimant que le parti présidentiel était «battu et défait», il s'est adressé en vue du second tour à «la jeunesse et tous les milieux populaires si durement éprouvés par 30 ans de néolibéralisme» : «Déferlez avec vos bulletins de vote pour ouvrir tout grand la porte du futur, ce futur d'harmonie des êtres humains [...] et avec la nature». Jean-Luc Mélenchon a aussi salué «l'accord» créant la NUPES, «qui a rendu possible» cette percée.

«Nous avons réalisé un score historique grâce à la bannière commune» de la NUPES, a déclaré le chef d'EELV Julien Bayou, qui a réclamé à la macronie un «débat d'entre-deux-tours projet contre projet». «Nous avons déjoué les pronostics, l'enjeu c'est maintenant de déjouer les projections» de second tour, a-t-il ajouté.

Pour le socialiste Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis, ce résultat montre «que la NUPES, ça a marché». «C'est un très bon résultat. Tous les scores partiels qui nous remontent sont très bons», pour l'ensemble de la NUPES, a indiqué le dirigeant communiste Ian Brossat, selon qui son chef Fabien Roussel est en ballotage favorable dans sa circonscription de Saint-Amand-les-Eaux.

Au-delà des députés sortants insoumis, socialistes, communistes et écologistes, plusieurs figures de la gauche se sont qualifiées pour le second tour, dont le chef du PS Olivier Faure, Julien Bayou, Manuel Bompard, qui a repris le flambeau de Jean-Luc Mélenchon dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, de nombreux candidats de Seine-Saint-Denis.

Abstention record

Autre élément marquant de ce premier tour : l'abstention a atteint un nouveau record pour un premier tour d'élections législatives, se situant à 52,49% selon les résultats du ministère de l'Intérieur, soit plus d'un point de plus que le précédent record de 2017 (51,3%).

[Vu sur l’application RT News]

 

Commenter cet article