Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Depuis des années, avec Furet et sa clique comme l'éradicateur Courtois, des chercheurs français en Histoire ont placé leur science dans le toboggan du mensonge. Le niveau de crédibilité baisse gravement mais leur mission est de « déconstruire » toute vérité du passé qui puisse être favorable à la gauche (puisqu'elle a existé) et aux communistes en particulier. Cette fois, en guise de canon sur La Chaine Parlementaire, les révisionnistes ont fait tonner un certain Olivier Dard qui nie même le contenu du Journal Officiel. Envoyons-le aider Zelensky.

La nouvelle est restée confidentielle mais l’informé que je suis peut la révéler, la Chaine Parlementaire, petite sœur du PAF, a décidé de réécrire l’histoire de France. Vaste programme. Quand je dis « réécrire » j’exagère, le terme écrire convient mieux car le boulot reste à faire. De 1515 à Marignan jusqu’aux Accords d’Évian, tout ce qui est entré dans votre mémoire est faux ou suspect. Des vérités en plaqué or. Intoxiqués ? Vous l’êtes puisque vous avez avalé la dioxine déversée par des historiens trop socialos, trop cocos, trotskos et pourquoi pas anars. Eux aidés d’idiots utiles, quelques vétilleux démocrates, vous ont doré la pilule. Tous malhonnêtes, attachés au triomphe du faux, comme les esclaves à la construction des pyramides, voilà qui vous a enseigné Histoire.

POURSUIVRE LA LECTURE :

MUNICH ET LE PCF : CRASH HISTORIQUE SUR LCP

C'est un petit flagrant délit d'amnésie historique collective, à l'endroit où on l'attendrait le moins : dans une émission de La Chaîne Parlementaire, en présence de trois historiens. LCP vient de se prendre les pieds dans l'Histoire, sur un sujet hautement polémique : en affirmant faussement, dans un débat diffusé le 27 juin, que les députés communistes, en 1938, ont voté pour la ratification des accords de Munich, accords par lesquels la France et la Grande-Bretagne ont "lâché" la Tchécoslovaquie aux appétits de Hitler. Ces accords sont restés dans l'Histoire comme le symbole de la lâcheté des démocraties face aux totalitarismes.

POURSUIVRE LA LECTURE :

Le 10 juillet 2022

Chers amis,

L’écho des errements de LCP et de ses « historiens reconnus » s’arrêtera probablement aux articles de Daniel Schneidermann (https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-matinaute/munich-et-le-pcf-crash-historique-sur-lcp, déjà diffusé)

de Jacques-Marie Bourget dans Afrique-Asie (https://www.afrique-asie.fr/quand-laudiovisuel-idiot-visuel-public-fait-du-revisionnisme/et) dans Le Grand Soir (https://www.legrandsoir.info/la-honte-lcp-revise-l-histoire-et-ment-pour-flinguer-les-communistes.html)

et au bref « billet » de Jérôme Skalski dans L’Humanité https://www.humanite.fr/en-debat/pcf/le-pcf-et-les-accords-de-munich-757522, sur une question décisive sur le choix ou le refus de la Défaite de 1940 (ou de toute défaite nationale)  qui, jusqu’aux années 1970, était traitée longuement et clairement dans l’ancien journal de Jaurès, Camélinat et Cachin. C’est évidemment mieux que  rien, mais on est loin du compte historique.

 Bien cordialement,

Annie Lacroix-Riz

Commenter cet article