Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

En ce 230ème anniversaire de notre Première République (septembre 1792), qui coïncide avec le 30ème anniversaire de la bataille pour le Non au Traité de Maastricht (septembre 1992), le peuple français est placé devant des choix proprement existentiels:

  • à l’échelle internationale, quelle que soit l’analyse que l’on peut faire des causes profondes de la la guerre en Ukraine, l’intérêt supérieur du peuple français et le souci de la paix mondiale commandent de ne pas laisser l’OTAN, l’UE et l’atlantiste débridé Emmanuel Macron nous entraîner dans une conflagration globale et potentiellement exterminatrice avec la Fédération de Russie, voire avec la Chine populaire ;
  • à l’échelle nationale, la crise politique devient explosive, le programme oligarchique de Macron étroitement soumis à la feuille de route de l’UE est largement rejeté par le monde du travail et par la jeunesse populaire ; le prétendu Rassemblement national ne peut rien apporter d’autre que de nouvelles dérives xénophobes et liberticides ; quant à la « NUPES », son refus d’assumer une véritable confrontation avec l’UE, l’OTAN et le grand capital l’empêche de mobiliser offensivement les couches populaires et moyennes contre la casse généralisée des conquêtes sociales, de l’indépendance nationale, de la République une, laïque et indivisible, du produire en France industriel et agricole, des services publics, du pouvoir d’achat populaire, voire de la langue française méthodiquement évincée au profit du tout-anglais. 

Dans ces conditions, les forces franchement républicaines, patriotiques, antifascistes, pacifiques, véritablement écologistes et réellement euro-critiques, de même que les syndicalistes de lutte, ont la responsabilité de s’unir pour proposer aux travailleurs et aux citoyens de forger une Convergence Nationale des Résistances sociales, civiques et culturelles qui soit positivement tournée vers la reconstruction de la République sociale, souveraine, laïque, démocratique et fraternelle.

Sans faire l’impasse sur l’urgente rupture de la France avec l’UE, cette prison des peuples, avec l’Alliance atlantique, cette machine belliciste aux mains de Washington, avec l’euro, ce dispositif austéritaire continental, avec le régime monarchique et proconsulaire qu’est aujourd’hui la Cinquième « République » des Sarkozy, Hollande et autre Macron, sans se prêter à la moindre compromission avec les forces atlantiques bellicistes, ni avec l’extrême droite xénophobe des le Pen, Ciotti, Zemmour et autres royalistes, sans visée électoraliste à courte vue, mais en privilégiant au contraire la mobilisation sociale et citoyenne et en soumettant au peuple des propositions rassembleuses sur les grands sujets d’avenir, y compris sur la mise en place d’une Constituante fondant une Sixième République, les signataires de cet appel invitent les citoyens à assister à la prise de parole plurielle qui aura lieu à Paris le samedi 24 septembre 2022 à 14h30 place de la République , pour appeler à mettre en place dans un maximum de départements et de localités la Convergence Nationale pour la Résistance et la Reconstruction (CNR2).

Appel lancé à l’initiative de :

  • Léon LANDINI, président du PRCF, résistant FTP-MOI, médaillé de Résistance par l’URSS ;
  • Pierre PRANCHÈRE, vice président du PRCF, résistant FTP, ancien député et parlementaire européen communiste
  • Fadi KASSEM, secrétaire national du PRCF ;
  • Gwenaëla CAPRANI, membre de Citoyens souverains œuvrant pour un Frexit de gauche ;
  • Jean-Pierre CREPIN, économiste et gilet jaune ;
  • Vincent FLAMENT, secrétaire national du Comité internationaliste pour la solidarité de classe (CISC) ;
  • Georges GASTAUD, philosophe, directeur d’Initiative communiste ;
  • Bruno GUIGUE, chercheur en philosophie politique et analyste géopolitique ;
  • Annie LACROIX-RIZ, historienne ;
  • Aymeric MONVILLE, directeur des éditions Delga
  • Jean-Pierre PAGE, ancien responsable du secteur international de la CGT, co-auteur de La Chine sans œillères et La Russie sans œillères ;
  • Stéphane RIALS, professeur émérite à l’Université Panthéon-Arras ;
  • Jean-Michel TOULOUSE, membre de la direction nationale du Parti de la démondialisation (Pardem) ;
  • Sacha MOKRITZKI – auteur – co-fondateur de Reconstruire

SOURCE:

Commenter cet article