Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

«Idéologues», «néonazisme» : la Russie fustige Riga qui l'a déclarée «État soutenant le terrorisme»

La Russie a vivement condamné le 11 août la déclaration du Parlement letton la qualifiant d’«Etat soutenant le terrorisme», tout en accusant Riga d'entretenir des liens ambigus avec le bataillon néonazi ukrainien Azov.

Moscou a estimé le 11 août que la déclaration du Parlement letton qualifiant la Russie d'«État soutenant le terrorisme» versait dans une «xénophobie primaire», selon les propos de la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

Le ministère russe des Affaires étrangères a en outre publié un communiqué condamnant vivement Riga : «Cette déclaration a été faite par le parlement d'un pays dont les autorités glorifient ouvertement le nazisme, se montrent complaisantes envers les complices des nazis et favorisent le transfert de ses propres citoyens en tant que mercenaires en Ukraine où ils se battent au sein des groupes néonazis contrôlés par Kiev, du côté du fameux bataillon Azov réputé pour ses méthodes terroristes.»

«Nous considérons la déclaration de la Saeima de Lettonie sur la "reconnaissance" de la Fédération de Russie comme "État soutenant le terrorisme" et son appel à arrêter la délivrance de visas touristique aux Russes comme un nouvel acte de russophobie qui détermine la politique étrangère lettone depuis longtemps», renchérit le ministère russe des Affaires étrangères. Ce dernier estime également que la déclaration du parlement letton constituerait une atteinte «flagrante à l'encontre du droit international et viole le principe de l'égalité souveraine des Etats énoncé dans le paragraphe 1 de l'article 2 de la Charte des Nations unies».

«Les parlementaires lettons doivent cesser de recourir à des provocations, se souvenir de quel peuple ils sont les élus et se focaliser principalement sur les intérêts de leur pays et de leurs citoyens», ajoute encore le texte.

Le Parlement letton accuse Moscou de conduire un «génocide ciblé contre le peuple ukrainien»

Plus tôt dans la journée, le Parlement letton a qualifié la Russie d'«Etat soutenant le terrorisme», dont les actes en Ukraine constitueraient un «génocide ciblé contre le peuple ukrainien», dans une déclaration publiée sur son site internet immédiatement saluée par Kiev.

le Parlement a en effet reconnu «la Russie comme un État soutenant le terrorisme et appelle les autres pays» partageant cette opinion «à l'exprimer». Les députés lettons assimilent «les violences perpétrées par la Russie à des fins politiques contre les civils [à] du terrorisme». Selon eux, la Russie utilise notamment des munitions interdites à l'échelle internationale «pour semer la peur et tuer des civils». La Russie «utilise la souffrance et l'intimidation comme outils dans ses tentatives d'affaiblir le moral du peuple et des forces armées ukrainiennes, et de paralyser le fonctionnement de l'Etat afin d'occuper l'Ukraine», indique la déclaration.

Le Parlement de Riga a demandé également à l'Union européenne de cesser de délivrer des visas touristiques aux citoyens russes et biélorusses. Les députés lettons soulignent aussi que l'offensive militaire russe en Ukraine a été menée «avec le soutien et l'implication du régime biélorusse», et ont appelé la communauté internationale à imposer à la Biélorussie les mêmes sanctions que celles adoptées contre la Russie. Le texte a été soutenu par l'ensemble des 67 députés participant au vote, sur un total de 100, en l'absence notamment de membres du parti pro-russe Harmonie qui a choisi d'éviter de donner son avis sur la question. 

Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, s'est dit «reconnaissant» envers le Parlement letton le 11 août, estimant que la déclaration arrivait «à point nommé». «La Russie mérite depuis longtemps ce statut pour ses actions en Ukraine et au-delà», a-t-il estimé, appelant «les autres pays et organisations» à suivre la démarche lettonne.

Vu sur l’application RT News

Commenter cet article