Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

capture d'écran

Les ressortissants russes ne peuvent actuellement plus visiter le château de Vincennes en raison des archives du ministère des Armées qui y sont stockées. Un dommage collatéral de la guerre en Ukraine.

Le 28 juillet, deux femmes russes se sont vu refuser l’entrée. “Un gardien placé au niveau du détecteur de métaux a demandé à voir mon passeport”, a expliqué à l’AFP l’une des deux jeunes femmes, âgée de 31 ans. Le gardien lui a ensuite refusé l’accès.

Confuse, cette Russe a tenté à nouveau d’entrer, en discutant avec un autre gardien. Mais celui-ci ne l’autorise également pas à entrer. Les interrogeant sur leur refus, les gardiens ont finalement lâché : “Parce que vous êtes russes”, raconte-t-elle à l’AFP. “J’étais bouleversée”, confie la jeune femme, journaliste de profession, qui a fui la Russie “à cause de la guerre” et est arrivée en France il y a “cinq mois”.

Une directive interne

Interrogé par l’AFP, le ministère des Armées a expliqué avoir, “à la suite de l’invasion de l’Ukraine”, “restreint l’accès aux emprises militaires du ministère aux ressortissants russes”, tout en indiquant que des “demandes relatives aux fonctions journalistiques” pouvaient être faites.

POURSUIVRE LA LECTURE:

Les ressortissants russes interdits de visite au château de Vincennes ?

Après que deux ressortissantes russes ont été interdites d'entrée au château de Vincennes, le ministère français des Armées a déclaré avoir «restreint» aux Russes l'accès à la forteresse, qui héberge un centre du Service Historique de la Défense.

Les ressortissants russes ne peuvent plus visiter le château de Vincennes (Val-de-Marne), qui abrite également des archives du ministère français des Armées, depuis une directive interne prise à la suite de l'opération militaire russe en Ukraine, a appris le 8 août l'AFP de sources concordantes. Le château de Vincennes, situé au sud-est de Paris, contient notamment l'un des centres du Service Historique de la Défense (SHD), dont les bibliothèques et les archives sont accessibles au public sous certaines modalités.

Deux jeunes femmes russes, dont une journaliste, recalées

Le 28 juillet, deux femmes russes se sont vu refuser l'entrée. «Un gardien placé au niveau du détecteur de métaux a demandé à voir mon passeport», a expliqué à l'AFP l'une des deux jeunes femmes, âgée de 31 ans. Le gardien lui a ensuite refusé l'accès.

Confuse, cette Russe a tenté à nouveau d'entrer, en discutant avec un autre gardien. Mais celui-ci ne l'autorise également pas à entrer. Les interrogeant sur leur refus, les gardiens ont finalement lâché : «Parce que vous êtes russes», raconte-t-elle à l'AFP. «J'étais bouleversée», confie la jeune femme, journaliste de profession, qui a fui la Russie «à cause de la guerre» et est arrivée en France il y a «cinq mois».

Interrogé par l'AFP, le ministère des Armées a expliqué avoir, «à la suite de l'invasion de l'Ukraine […] restreint l'accès aux emprises militaires du ministère aux ressortissants russes». Il a toutefois souligné que des «demandes relatives aux fonctions journalistiques» pouvaient être faites.

Selon l'Insee, 73 500 immigrés russes vivaient en France en 2021.

(Vu sur l’application RT News)

 

Le 9 août 2022:

Russes refusés au château de Vincennes : le ministère français des Armées précise sa directive

Après le refus opposé à deux ressortissantes russes désirant visiter le château de Vincennes, le ministère des Armées a dû expliquer que les lieux à visées touristiques restaient bien ouverts, évoquant une directive appliquée «sans discernement».

Après l'accès refusé, fin juillet, à deux Russes voulant visiter le château de Vincennes (Val-de-Marne), le cabinet du ministre des Armées a regretté le 9 août un manque de «discernement» et assuré que les Russes étaient toujours autorisés sur ses sites touristiques.

Ce château, situé au sud-est de Paris, contient notamment l'un des centres du Service historique de la défense (SHD), dont les bibliothèques et les archives sont accessibles au public sous certaines modalités.

Le 28 juillet, deux femmes russes se sont vu refuser l'entrée du château de Vincennes du fait de leur origine. L'une des deux jeunes femmes, journaliste de profession âgée de 31 ans, avait témoigné auprès de l'AFP avoir été «bouleversée» par cette interdiction. Arrivée en France «il y a cinq mois», elle avait «justement» fui la Russie car elle était «opposée à la guerre», avait-elle confié.

Le 8 août, un service du ministère des armées a justifié cette interdiction par une «directive interne [prise] à la suite de l'invasion de l'Ukraine» pour restreindre «l'accès aux emprises militaires du ministère aux ressortissants russes». Le 9 août, le cabinet du ministre des Armées, Sébastien Lecornu, a contacté l'AFP pour préciser sa réponse, en assurant que les lieux touristiques dépendant du ministère restaient encore ouverts aux Russes.

L'épisode au château de Vincennes relève ainsi d'une «application sans discernement» de la règle édictée «en février pour toutes les installations militaires», a expliqué le cabinet. «Il va de soi que [cette règle] ne peut pas être appliquée de la même manière pour les bâtiments stratégiques que pour les lieux recevant du public comme les musées», a-t-il insisté.

Le château de Vincennes mais aussi le Musée de l'air et de l'espace ou encore les Invalides peuvent donc toujours accueillir des touristes et des immigrés russes. «Le ministre des Armées a demandé à ce que nous précisions cette directive auprès des agents de ces lieux-là pour éviter tout incident» comme celui du château de Vincennes, a ajouté son cabinet, qui n'a pas eu connaissance d'autre cas similaire. En revanche, l'accès aux «bâtiments stratégiques» est bien strictement restreint aux Russes depuis février.

Selon l'Insee (Institut national de la statistique), 73 500 immigrés russes vivaient en France en 2021.

Le Kremlin appelle Paris à faire preuve de «bon sens»

Le Kremlin a dénoncé le 9 août les mesures «hostiles» visant ses ressortissants dans certains pays européens, à l'instar de l'épisode du château de Vincennes , appelant à faire preuve de «bon sens».

Interrogé sur les mesures restreignant aux ressortissants russes l'accès à des endroits recevant du public, ainsi que sur des appels en Finlande à interrompre l'émission de nouveaux visas touristiques pour les ressortissants russes, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a appelé ces pays à «retrouver leurs esprits». En Finlande, le parti conservateur d'opposition avait en effet appelé fin juillet à interrompre l'émission de nouveaux visas touristiques pour les visiteurs russes, après une hausse du nombre d'arrivées qui suscite l'embarras dans ce pays. En Italie, le secteur hôtelier avait déclaré refuser d'accueillir tout ressortissant russe soutenant Poutine, sans dévoiler sur quelles bases il s'appuierait pour ce faire.

«Ces déclarations viennent de pays que nous avons désignés comme hostiles [...] Plusieurs de ces pays sont guidés par leur hostilité jusqu'à l'inconscience», a dit Dmitri Peskov à la presse. «Je pense qu'avec le temps, le bon sens prévaudra à nouveau et ceux qui font ces déclarations retrouveront leurs esprits», a-t-il ajouté.

Après avoir reconnu les restrictions d'accès au château de Vincennes en raison de l'opération militaire russe en Ukraine, le ministère des Armées a toutefois souligné que des «demandes relatives aux fonctions journalistiques» pouvaient être faites.

Vu  sur l’application RT News

Commenter cet article