Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Liz Truss

Par Chris Marsden

Liz Truss, ministre des Affaires étrangères et très probablement prochaine première ministre conservatrice du Royaume-Uni, a déclaré qu’elle lancerait une frappe nucléaire sur la Russie, même si le résultat serait un «anéantissement global».

Lors d’un débat du Parti conservateur à Birmingham mardi pour déterminer qui remplacera Boris Johnson, John Pienaar du Times Radio a dit à Truss que si elle devenait première ministre, on lui montrerait rapidement les procédures de lancement de missiles nucléaires depuis les sous-marins britanniques Trident. «Ce serait l’annihilation mondiale», a déclaré Pienaar. «Je ne vous demanderai pas si vous appuieriez sur le bouton, vous direz oui, mais face à cette tâche, je me sentirais physiquement malade. Comment vous sentez-vous devant cette pensée?»

Avec des yeux morts et une expression sans émotion, Truss a répondu: «Je pense que c’est un devoir important de la première ministre et je suis prête à le faire».

'Je suis prête à le faire', a-t-elle répété, sollicitant une salve d'applaudissements de la part des conservateurs réunis.

La réponse robotique et instantanée de Truss doit sonner l’alarme pour les travailleurs du monde entier sur la proximité de l’Armageddon nucléaire.

Elle s’exprime en tant que l’un des principaux faucons parmi les puissances de l’OTAN à soutenir la guerre par procuration contre la Russie menée par le régime ukrainien et en tant que propagandiste de premier plan pour un conflit militaire direct avec Moscou. En février, le président russe Vladimir Poutine a placé les forces nucléaires russes en état d’alerte maximale, son porte-parole Dmitri Peskov citant les remarques «inacceptables» de «divers représentants à divers niveaux» sur d’éventuels «affrontements» entre l’OTAN et Moscou: «Je n’appellerais pas les auteurs de ces déclarations par leur nom, bien qu’il s’agisse de la ministre britannique des Affaires étrangères».

POURSUIVRE LA LECTURE:

Liz Truss prête à utiliser l'arme nucléaire, même si cela signifie une «annihilation totale»

Candidate à la succession de Boris Johnson comme chef du gouvernement britannique, Liz Truss a déclaré le 23 août être prête à faire usage de l'arme nucléaire si elle devenait Premier ministre. Et ce quelles qu'en soient les conséquences.

Liz Truss, favorite pour prendre la tête du Parti conservateur et donc succéder à Boris Johnson comme Premier ministre britannique, a expliqué sans sourciller qu'elle était prête à utiliser l'arme nucléaire, et ce quel qu'en soit le coût.

«Vous, Liz Truss, comme Premier ministre, pourriez donner l’ordre de déchaîner nos armes nucléaires», lui a ainsi demandé un journaliste lors d'un événement à Birmingham, le 23 août, précisant dans sa question que les utiliser signifierait «l'annihilation totale» de la planète.

«C’est une des responsabilités importantes d’un Premier ministre», a répondu froidement la ministre britannique des Affaires étrangères. «Je suis prêt à le faire. Je suis prêt à le faire», a-t-elle martelé, déclenchant les applaudissements de l'assistance.

Si Liz Truss n'a pas précisé quelles pourraient être les cibles d'une telle attaque, ses déclarations s'inscrivent dans un climat de fortes tensions entre les pays de l'OTAN et la Russie en raison de l'opération militaire en Ukraine.

La veille, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait qualifié de «dangereuse» l’attitude de l’OTAN dans le conflit ukrainien, estimant qu’elle pourrait conduire à un affrontement militaire entre l’Alliance atlantique et la Russie. D'après Sergueï Riabkov, le soutien de l'Alliance atlantique à Kiev l'amène à se retrouver «au bord du conflit armé direct» avec la Russie, ce qui fait peser le risque d'une «nouvelle escalade» qui pourrait aller «jusqu'à un affrontement militaire entre les puissances nucléaires», avec toutes les conséquences désastreuses que celui-ci entraînerait.

Il a souligné qu'il fallait tout mettre en œuvre afin d'éviter un tel conflit, rappelant au passage la doctrine russe en matière d'emploi d'armes atomiques, à savoir que l'utilisation d'armes nucléaires par la Russie n'est possible qu'en réponse à une attaque.

Vu sur l’application RT News

Commenter cet article