Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

Sahra Wagenknecht

Sahra Wagenknecht est une figure de l'aile gauche de « Die Linke ». Elle milite pour que le parti adopte une ligne plus radicale et anticapitaliste. Elle est députée au Bundestag.

Le 4 septembre 2022

"Poutine se moque de nous" , un interview de Sahra Wagenknecht

Elle est considérée comme une icône de la gauche - et n'exclut pas la création de son propre parti. Une conversation avec Sahra Wagenknecht sur la Russie, les sanctions et les protestations allemandes.
C'était devenu calme autour de Sahra Wagenknecht . L'ancien chef de la faction de gauche avait pris sa retraite des hautes fonctions du parti en 2019. Maintenant, le membre du Bundestag, âgé de 53 ans, a d'abord été invité à une manifestation de gauche prévue lundi à Leipzig – et a ensuite été à nouveau non invité. Wagenknecht fait à nouveau la une des journaux. Une conversation sur les manifestations en Allemagne , l'effet des sanctions et la question de l'état de votre parti.

t-online : Madame Wagenknecht, que ferez-vous lundi ?

Sahra Wagenknecht : J'irai à Berlin . C'est alors que commence la semaine du budget au Bundestag.

Allez-vous toujours suivre la manifestation annoncée contre la taxe sur le gaz à Leipzig ?

Je pense que des manifestations et des protestations contre les politiques du gouvernement fédéral sont nécessaires de toute urgence. Les factures de gaz montent en flèche, tout comme les coûts du carburant, de l'électricité et de la nourriture , et non seulement le gouvernement ne fait rien à ce sujet, mais il ajoute la taxe sur le gaz en plus. Les gens doivent se défendre contre cette ignorance sociale.

Rien? Le troisième programme de secours du gouvernement est actuellement en cours de discussion.

Chaque allégement est une aide, mais le forfait proposé ne soulagera même pas la population d'une fraction des coûts supplémentaires. Une étude réputée estime qu'une ancienne maison unifamiliale chauffée au gaz pourrait coûter jusqu'à 12 000 euros pour le chauffage et l'eau chaude l'année prochaine, et un appartement normal plus de 5 000 euros. Qui devrait payer pour ça ? Il est maintenant clair que les sanctions économiques frappent principalement l'Allemagne et l'Europe, tandis que Gazprom réalise des bénéfices records.
En plus de la manifestation prévue lundi, que votre parti aide à organiser, des extrémistes de droite ont également annoncé qu'ils manifesteraient. Vous souciez-vous de savoir avec qui la gauche pourrait descendre dans la rue ?

Nous ne faisons pas de rassemblements communs avec des extrémistes de droite, les gauchistes de Leipzig ont porté plainte contre l'organisation qui veut créer cette impression. Les symboles d'extrême droite ou les drapeaux du Reichsbürger n'ont pas leur place dans nos rassemblements. Mais bien sûr nous ne testons pas l'attitude des manifestants. Et nous ne devrions pas laisser cela nous empêcher de faire les bonnes demandes simplement parce que l' AfD exige également certaines choses. Quand l'AfD dit : "Le ciel est bleu" et que tout le monde prétend qu'il est vert, alors ils renforcent l'AfD. Parce qu'alors les gens ont l'impression que les seuls qui disent la vérité sont ceux de droite.

Ainsi, la soi-disant théorie du fer à cheval, selon laquelle les positions politiquement extrêmes de gauche et de droite sont proches, n'est-elle pas un non-sens ?

Bien sûr, c'est un non-sens. En termes de politique économique, on pourrait à juste titre qualifier la CDU et le FDP de proches de l'AfD ; comme l'AfD, ils soutiennent la privatisation et un État-providence faible. Aucun parti sensé ne devrait faire dépendre ses positions de ce que l'AfD exige. On ne peut pas leur donner le pouvoir de définir l'éventail acceptable d'opinions. Cette bêtise a fait grandir l'AfD pendant la crise des réfugiés.

Annalena Baerbock a récemment déclaré à l'Ukraine : "Nous serons à vos côtés aussi longtemps que vous aurez besoin de nous, alors je veux livrer, peu importe ce que pensent mes électeurs allemands." La phrase a été coupée de son contexte , la patronne de l'AfD, Alice Weidel , a tweeté que Baerbock "ne se soucie pas" de ce que pensent les citoyens allemands. Pour Baerbock, l'Ukraine est "la priorité absolue". Vous avez vous-même expliqué que Baerbock "représente les intérêts de l'Ukraine" et qu'elle est donc "un danger pour notre pays". Quelle est la différence?

Si Baerbock dit n'importe quoi, je ne m'empêcherai pas de le critiquer, car Mme Weidel le fait aussi. Quel genre de discussion stupide est-ce? La déclaration de Baerbock était la suivante : Même si les électeurs allemands veulent quelque chose de différent, je soutiendrai l'Ukraine. Ma compréhension de la politique démocratique semble différente.

Pourquoi? Selon la Loi fondamentale, les parlementaires élus ne sont « soumis qu'à leur conscience ».

Un gouvernement démocratique devrait être principalement attaché au mandat de ses électeurs. Sinon, pourquoi les gens voteraient-ils? Et les Verts seraient à peine arrivés au pouvoir s'ils avaient placardé que nous allons plonger des millions de personnes dans la pauvreté et détruire l'industrie en Allemagne afin de soi-disant punir Poutine. Les sanctions économiques nous ruinent, pas la Russie , donc la guerre économique doit cesser.

Vladimir Poutine devrait être content.

Des millions de personnes en Allemagne sont plus susceptibles d'être heureuses lorsque leurs coûts énergétiques baissent à nouveau. La société russe Gazprom réalise actuellement des bénéfices records. Et il est clair que les sanctions ne mettront pas fin à la guerre en Ukraine.

Mais ils affaiblissent énormément la Russie à long terme s'ils sont maintenus. Divers scientifiques s'accordent là-dessus.

Oh je vois? Que se passe-t-il en ce moment ? Gazprom utilise ses bénéfices records pour construire davantage de gazoducs vers la Chine . Les exportations de pétrole vers l'Asie se sont déjà multipliées. La Russie n'a pas besoin de l'Occident pour vendre ses matières premières. Mais l'industrie allemande s'effondrera sans sources d'énergie bon marché. Et qui est le tiers qui rit ? Les États- Unis , dont l'industrie de la fracturation hydraulique réalise actuellement un bénéfice de 200 millions de dollars avec chaque camion-citerne de gaz liquide et qui connaît une réindustrialisation car de plus en plus d'entreprises délocalisent des emplois depuis l'Europe vers l'étranger car le gaz et l'électricité sont bien moins chers. On détruit notre industrie et notre classe moyenne, c'est fou !

Préférez-vous conclure un accord avec la Russie sur le gaz – et attendre de voir quel pays Poutine envahira ensuite ?

Préférez-vous conclure un accord avec la Turquie , l'Arabie saoudite ou les États-Unis, qui bombardent et assassinent également d'autres pays en violation du droit international sans que ces crimes soient jamais punis de sanctions ? On se ruine, et grâce à l'explosion des prix, la Russie gagne plus qu'avant. Poutine se moque de nous.
Que suggérez-vous?

La guerre en Ukraine ne peut être terminée que par des négociations. Poutine devrait subir des pressions pour accepter un compromis raisonnable. Mais l'Occident et l'Ukraine n'y aspirent pas du tout.

Parce que Poutine ne veut évidemment pas du tout négocier.

En ce qui concerne les livraisons de blé, on disait aussi que les négociations étaient inutiles. Ensuite, de tous les peuples, le président turc Erdoğan a pris l'initiative et maintenant les navires à blé peuvent à nouveau traverser la mer Noire. Ce serait la tâche de l'Europe et aussi du gouvernement fédéral de lancer une initiative diplomatique pour mettre fin à la guerre. Ou voulons-nous aussi attendre qu'Erdoğan le fasse ?

À l'ouest, on regarde vers l'Ukraine. Et depuis le début de la guerre, le président ukrainien Zelensky s'est montré ouvert aux négociations sous certaines conditions.

Oui bien sûr. Et sa condition est que la Crimée soit libérée.

La Crimée ukrainienne, illégalement annexée par la Russie.

C'est correct. Comme beaucoup d'autres régions de ce monde ! La Turquie occupe des zones en Syrie et dans le nord de l'Irak en violation du droit international, et les États-Unis occupent toujours les champs pétrolifères syriens à ce jour. Moralement, on peut et on doit condamner sévèrement tout cela. La guerre russe en Ukraine est un crime. Mais si vous voulez que les mourants s'arrêtent, vous avez besoin d'une volonté de compromis des deux côtés.

Donc, vous n'avez qu'à endurer l'annexion de la Crimée, vous ne pensez pas ?

La question est de savoir quels objectifs sont réalistes. La Russie est une puissance nucléaire, ne l'oublions pas. Et si vous insistez pour chasser les Russes de Crimée, cette terrible guerre durera éternellement. Les Russes ont leur flotte de la mer Noire en Crimée depuis des décennies, et ils ne l'abandonneront pas. Voulez-vous sacrifier des dizaines de milliers, peut-être des centaines de milliers de vies humaines pour un objectif totalement irréaliste ?

N'est-ce pas la décision des Ukrainiens s'ils veulent simplement céder des terres à la Russie s'ils les envahissent ?

C'est aussi à nous de décider dans quelle mesure nous soutenons les dirigeants ukrainiens. L'Europe n'a aucun intérêt à une nouvelle escalade de la guerre, nous devrions également le dire clairement à Zelensky. Il a besoin de négociations.

Rien n'indique que la Russie serait intéressée par cela non plus.

Il existe différentes évaluations. L'ex-général Harald Kujat dit qu'il pense que les Russes pourraient être disposés à négocier. L'ex-chancelier Gerhard Schröder, qui a manifestement de bons contacts au Kremlin, est revenu de Moscou et a déclaré que Poutine voulait négocier. Moi-même, je ne parle pas à Poutine.

Ils préfèrent croire Gerhard Schröder.

J'aimerais que notre chancelier parle plus souvent à Poutine et qu'il explore ce qui est possible. Nous devons faire tout notre possible pour obtenir un cessez-le-feu.

Enfin, parlons de votre fête. La gauche a récemment subi des pressions, entre autres à cause d'incidents de sexisme et de luttes de pouvoir internes au parti. Comment doit-on faire face à cela ?

En fait, un parti d'opposition sociale devrait actuellement être à deux chiffres. Des millions de personnes se sentent abandonnées par les feux de circulation et désespèrent de leur politique. Mais une opposition qui a peur de son propre courage et n'ose pas vraiment critiquer les sanctions et dans certains cas prône même des livraisons d'armes à l'Ukraine ne convainc pas beaucoup d'électeurs.

Il y a toujours une tension considérable entre vous et Die Linke . Resterez-vous dans la fête ?

Je suis actuellement membre de La Gauche. Si quelque chose change, vous le saurez en temps utile.
Vous est-il impossible de créer votre propre parti ?

Les journalistes adorent ce genre de questions... J'espère que des millions de personnes qui veulent une politique d'équilibre social, une paix négociée pour l'Ukraine, l'arrêt de l'armement et une politique économique sensée dans l'intérêt de notre pays en poseront une le bulletin de vote aux prochaines élections fédérales Trouver un parti qui représente leurs intérêts et qu'ils peuvent cocher en toute bonne conscience.

Madame Wagenknecht, merci beaucoup pour l'interview.

Traduction automatique

SOURCE:

Commenter cet article