Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

 

 

Dimanche 16 octobre 2022, participez à la Marche contre la vie chère et l'inaction climatique à Paris !

(le parcours sera précisé ultérieurement)

À l’appel de La France insoumise, d’Europe Écologie-Les Verts, du Parti socialiste, du NPA et de nombreuses autres organisations, soyons nombreuses et nombreux à marcher ensemble pour décréter le blocage des prix de l’énergie et des produits de première nécessité, l'augmentation générale des salaires, la garantie d’autonomie de 1 063€ pour les jeunes, le SMIC à 1 600 euros  net, la baisse des prix des transports en commun, la hausse de tous les minima sociaux, le gel des loyers et les 200 milliards dans le bifurcation écologique.

 

LIEN POUR AGRANDIR:

L'APPEL POUR LA MARCHE DU 16 OCTOBRE

Vie chère, urgence climatique, retraites : mobilisons-nous !

Les prix explosent et les fins de mois sont de plus en plus difficiles. Mais le pouvoir macroniste refuse d’augmenter les salaires, de geler les loyers ou de bloquer les prix face à la vie chère. Pire encore, il prévoit de nouvelles attaques contre le régime des retraites et l’assurance-chômage et organise la destruction des services publics, notamment ceux de l’éducation et de la santé.

La planète brûle et l’eau manque. Mais le gouvernement, déjà condamné pour inaction environnementale, poursuit une politique antiécologique qui met en danger l’avenir même de notre écosystème. Il y a urgence à agir pour planifier la transition indispensable face à l’urgence climatique pour en finir avec notre dépendance aux énergies fossiles et aux fluctuations des prix du gaz et du pétrole.

Pendant que le peuple subit et que la planète souffre, Macron protège ses amis les plus fortunés : quelques super profiteurs continuent à engranger. Les dividendes versés aux actionnaires ont atteint cette année un record historique. Les hypers riches peuvent toujours profiter de leurs jets et yachts super-polluants : les restrictions ne les concernent jamais. La taxe sur les superprofits, pourtant mise en place dans de nombreux pays d’Europe, n’est toujours pas à l’ordre du jour !

Cette situation ne peut plus durer. Nous lançons un appel à une grande marche contre la vie chère et l’inaction climatique à Paris le dimanche 16 octobre, précédée par des initiatives symboliques le samedi 15 octobre.

Cette initiative nationale s’inscrira dans la continuité des mobilisations engagées par les syndicats et associations, dont les journées nationales d’action des 22 et 29 septembre et la mobilisation climat du 23 septembre.

Nous marcherons :

  • Pour la hausse des salaires et des minimas sociaux et contre la réforme de l’assurance chômage
  • Pour le blocage des prix de l’énergie, des produits de première nécessité et le gel des loyers
  • Pour la taxation immédiate des superprofits 
  • Pour des investissements massifs dans la bifurcation écologique créatrice d’emplois locaux ; et notamment dans les transports en commun pour les rendre accessibles à tous, dans l’isolation des logements pour réduire les factures et les pollutions, dans la conversion vers une agriculture écologique pour rendre l’alimentation saine accessible à tous, dans les énergies renouvelables moins coûteuses et écologiques
  • Contre le report de l’âge de départ à la retraite et pour le retour à la retraite à 60 ans
  • Pour une allocation d’autonomie pour les jeunes dès 18 ans

Nous proposons à l’ensemble des organisations syndicales, associatives, politiques et aux collectifs de citoyens qui partagent ces revendications de construire avec nous cette initiative commune.

Les premiers signataires :

Europe Écologie-Les Verts, Ensemble ! Gauche Démocratique et sociale (GDS), Gauche Eco socialiste, Génération·s, La France insoumise, L’Alternative, La Voix lycéenne, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Nouvelle Donne, Parti de gauche (PG), Parti ouvrier indépendant (POI), Parti socialiste, Place publique, Pour une Écologie Populaire et Sociale (PEPS), Révolution Écologique pour le Vivant (REV).

 

******

La CGT ne prendra pas part au rassemblement de la NUPES contre l'inaction climatique et la vie chère

La CGT ne participera pas à la « grande marche contre la vie chère et l'inaction climatique », le 16 octobre, initiée par LFI, le PS, EELV et d'autres organisations, a affirmé Philippe Martinez. « Nous voulons des mots d'ordre clairs », a-t-il précisé.

Si la Nupes hors PCF (La France insoumise avec Europe Ecologie-Les Verts et le Parti socialiste) souhaite organiser une mobilisation le 16 octobre « contre la vie chère et l'inaction climatique », la CGT n'en fera pas partie.

« Nous avons décidé de ne pas y participer », a déclaré le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez sur LCI le 22 septembre. « Nous considérons qu'il y a besoin de réussir les mobilisations d'aujourd'hui [sur la santé] et du 29 [journée intersyndicale pour les salaires] », a-t-il poursuivi.

« Nous voulons des mots d'ordre clairs », a-t-il fait valoir en référence à ceux mis en avant pour la mobilisation du 16 octobre. « Il faut des mots d'ordre plus offensifs. Nous, nous parlons d'augmentation des salaires », a-t-il ajouté.

La France insoumise, le PS, EELV et d'autres organisations de gauche ont appelé à une « grande marche contre la vie chère et l'inaction climatique » à Paris le 16 octobre, après d'intenses tractations qui n'ont pas emmené la plupart des syndicats et les communistes.

Le leader cégétiste avait à plusieurs reprises affiché ses réserves sur un telle initiative alors que la centrale syndicale a notamment prévu depuis l'été une journée de grève interprofessionnelle, le 29 septembre.  

« On accepte le soutien mais on ne veut pas se faire dicter un certain nombre de choses par les partis politiques », a-t-il réitéré sur LCI.

Vu sur l’application RT News

Commenter cet article

B
La sainte alliance des socio-démocrates de la Nupes essaient de se redonner une légitimité (que, s'agissant des écolos et des PS de toutes obédiences, ils ont perdu depuis longtemps). Déjà qu'à 75 ans, j'ai un mal de chien à marcher, j'essaierai d'aller le 29 avec les syndicats (dont c'est le job), mais le 26 je reste chez moi.
Répondre