Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

******

Voici le communiqué de presse envoyé ce jour par l’association « Non aux Éoliennes entre Noirmoutier et Yeu » (NENY), le collectif « Touche Pas à Nos Îles ! », le Collectif « Yeu Vent Debout » et « Sites & Monuments ».

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé qu’il devrait visiter en septembre la centrale d’éoliennes en mer de Saint Nazaire dont la construction est en train de s’achever. L’implantation de ces 80 machines de 180 mètres de hauteur à seulement 12 km de la côte n’en finit pas de susciter stupeur et indignation.

Les citoyens de la presqu’île guérandaise, et aussi les maires et les élus, expriment leur colère face à la trop grande visibilité de ce site industriel gigantesque qui ne correspond en aucun cas à ce qui avait été annoncé par le promoteur. (1)

À une vingtaine de kilomètres plus au sud, un projet similaire pourrait voir le jour à seulement 11,7 km de l’île d’Yeu et 16,5 km de l’île de Noirmoutier, joyaux classés de notre littoral. (2)

L’association « Non aux Éoliennes entre Noirmoutier et Yeu » (NENY), le collectif « Touche Pas à Nos Îles ! », le Collectif « Yeu Vent Debout » et « Sites & Monuments » réaffirment leur totale opposition à ce projet de 62 éoliennes de 202 mètres de hauteur, occupant une emprise maritime considérable de 83 km², localisé entre deux zones Natura 2000. Cette installation constituerait une atteinte grave à l’activité des marins-pêcheurs côtiers, à la biodiversité marine et à la beauté du littoral vendéen.

Les objectifs ambitieux de l’Etat en matière de transition énergétique ne peuvent passer que par des projets exemplaires. Nous réaffirmons l’impérieuse nécessité de créer une zone d’exclusion, pour l’implantation d’éoliennes en mer, dans une limite de 40 km du littoral et des îles.

Un tel éloignement n’impacterait plus les artisans-pêcheurs qui pratiquent une pêche responsable et durable, à la journée, dans la bande côtière. (3)

Il va également dans le sens des recommandations du Conseil National de la Protection de la nature (CNPN), selon lesquelles « s’éloigner des côtes (…) est une nécessité pour plusieurs raisons, dont l'impact majeur sur les oiseaux ». (4)

Enfin, comme l’a souligné la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages (CSSPP), préconisant un éolien offshore limité et à « grande distance » des côtes, « la transition énergétique ne doit pas conduire à porter gravement atteinte au littoral français, sous peine de remettre en cause plus d’un siècle d’efforts constants de protection du littoral par l’Etat ». (4)

Dans ce contexte et dans le cadre de la loi proposée par la Première Ministre Madame Elisabeth Borne et sa Ministre de la Transition énergétique Madame Agnès Pannier-Runacher, il sera bien sûr nécessaire que les projets en cours et non encore construits des appels d’offres de 2011 et 2013 soient impérativement éloignés au-delà de cette limite de 40 km du littoral et des îles. L’essentiel des conflits d’usage s’efface en effet au-delà de 20 – 25 milles de la côte (pêche, plaisance, paysage, espaces naturels sensibles, servitudes réglementaires…).

Cette condition est essentielle, sous peine d’un rejet massif de la transition énergétique par la population. Avec la récente décision de l’Etat concernant le projet d’Oléron où sont prévues des éoliennes posées en grande profondeur (5), ou encore les derniers appels d’offres pour de l’éolien flottant, nous savons qu’un tel éloignement ne pose dorénavant plus d’obstacles techniques.

Un communiqué a été adressé aux parlementaires afin qu’ils prennent en considération nos remarques dans le cadre de la discussion de ce projet de loi.

 

(1) Deux articles de presse parmi de nombreux autres :

-https://actu.fr/pays-de-la-loire/la-baule-escoublac_44055/loire-atlantique-limpact-visuel-est-indeniable-ce-que-pensent-des-eoliennes-en-mer-les-maires-des-communes-concernees_52733410.html?fbclid=IwAR3RC0Kb1oOx2-LnMfHI32LRZgeqR01Ozps20kPEWefCjEMWMrWg9JMnZ
-https://www.20minutes.fr/planete/3342563-20220830-large-loire-atlantique-premieres-eoliennes-mer-voient-nettement-plus-prevu

(2) La « côte sauvage » de l’île d’Yeu, classée au titre des sites (loi de 1930), fait notamment face au projet

https://carto.sigloire.fr/1/r_sites_paysages_r52.map

(3) Résolution du parlement européen du 7 juillet 2021 : « Les parcs éoliens en mer ne devraient être construits que si l’absence d’incidences négatives, sur les plans environnemental et écologique ainsi que sur les plans économique, socio-économique et socioculturel, sur les pêcheurs (…), est garantie (…). »

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2021-0338_FR.html

(4) Autosaisine du CNPN sur le développement de l’énergie offshore en France et ses impacts sur la biodiversité, le patrimoine et le paysage

« Comme pour les oiseaux (…), la mesure principale de précaution consiste à éloigner les parcs offshore d’au moins 40 km des côtes (…). » (p.50)

https://www.avis-biodiversite.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/2021-17_avis_autosaisine_cnpn_eolien_offshore_france_du_06_juillet_2021.pdf

(5) Lancement du projet éolien en mer en Sud-Atlantique : Communiqué du Ministère de la Transition écologique

https://www.ecologie.gouv.fr/lancement-du-projet-eolien-en-mer-en-sud-atlantique
 

LIEN POUR AGRANDIR: 

Sur SUD-RADIO, André Bercoff avec Emmanuel Vrignaud, Président de l’association NENY (Non aux Éoliennes entre Noirmoutier et Yeu) et Olivier Voisin, Collectif Yeu vent debout.

Commenter cet article