Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

« Elizabeth Windsor est décédée en laissant le royaume sur lequel elle régnait plus pauvre, avec de plus grandes disparités de richesses et de revenus, des profits obscènes marqué par l'évasion fiscale (dont sa monarchie profite) et avec ses activités impérialistes agressives totales, y compris en menant une guerre par procuration en Europe.

Les échecs de la monarchie en tant qu'institution sont tissés dans son tissu même et elle joue un rôle dans l'empire et la domination de classe en tant qu'agent actif de la classe capitaliste.

Pour cette raison, c'est un obstacle au progrès pour une société d'égaux, que nous appelons socialisme.

Bien que leur voix soit réduite au silence au cours des prochains jours, avec le temps, les millions de personnes de la classe ouvrière qui veulent une République se feront entendre.

Le Parti communiste, dans son programme « Britain's Road to Socialism », affirme la souveraineté populaire du peuple et de ses représentants élus dans les parlements, les gouvernements et les mouvements de masse. Cela nécessite l'abolition de tous les pouvoirs et institutions monarchiques, y compris les postes de chef d'État et de commandant en chef des forces armées, ainsi que la prérogative royale, le Conseil privé et les bureaux de l'État qui n'ont pas de comptes à rendre. »

VOIR ÉGALEMENT CI-DESSOUS:

 

Décès d'Elizabeth II : des manifestations de joie en Irlande du Nord et en Irlande font polémique

En marge du concert de louanges adressés à la défunte reine du Royaume-Uni, il y a eu certaines voix dissonantes : des klaxons festifs à Derry en Irlande du Nord et un un chant anti-Elizabeth II entonné par des supporters lors d'un match à Dublin.

Dans un communiqué publié sur son site internet, le club de football dublinois Shamrock Rovers FC a condamné le chant entonné par certains de ses supporters, lors d'un match de la Ligue Europa contre le club suédois Djurgardens IF le 8 septembre à domicile : «Le Shamrock Rovers FC a été mis au courant des chants d'un groupe d'individus lors du match d'hier soir. Des chants aussi insensibles et impitoyables ne sont pas acceptables dans notre club et vont à l'encontre des valeurs défendues par le Shamrock Rovers FC.» L'organisation a rappelé à cette occasion qu'elle ne tolérait aucune forme de «fanatisme et de discrimination» et que les responsables des chants seraient «expulsés» et «signalés» aux autorités. 

En cause : des supporters du Shamrock Rovers avaient fait retentir un chant hostile à la reine, scandant : «Lizzy in a box» (Lizzy – Elizabeth – dans une boîte), comme en témoignent des vidéos diffusées sur Twitter.

A rebours de la pluie d'hommages rendu de par le monde à la reine Elizabeth II, décédée à 96 ans le 8 septembre après un règne particulièrement long, des scènes de liesse ont également été rapportées à Derry, la deuxième ville d'Irlande du Nord (partie intégrante du Royaume-Uni). 

Le journal The Irish news fait état dans la nuit du 8 au 9 septembre d'une file de voitures dont les chauffeurs célébraient en klaxonnant la mort de la reine Elizabeth – un événement qui aurait été planifié sur les réseaux sociaux et qu'un élu local unioniste, Gary Middleton, a qualifié de «démonstration de haine». Des images présentées comme celles de cet événement ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, l'Irlande a obtenu son indépendance du Royaume-Uni à l'issue d'une guerre entre 1919 et 1921 et l'Irlande du Nord a été le théâtre d'un grave conflit sous le règne de la souveraine entre républicains (principalement catholiques), voulant la réunification avec la République d'Irlande, et loyalistes (majoritairement protestants) voulant rester Britanniques. 

Hors l'île celte, en Afrique du Sud, au Nigéria ou encore en Inde, des personnalités publiques et fils de discussion sur les réseaux sociaux ont épinglé les violences liées à la colonisation durant le règne d'Elizabeth II, à la suite de son décès, comme le relève Le Monde. 

Vu sur l’application RT News

Commenter cet article