Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Vente d'armes à Taipei : Pékin accuse Washington de menacer «la paix dans le détroit de Taïwan»

Les Etats-Unis ont annoncé le 2 septembre la vente pour 1,1 milliard de dollars d'armes à Taïwan, à laquelle la Chine, qui considère l'île comme une partie de son territoire, leur a demandé de renoncer, menaçant de prendre des «contre-mesures».

Pékin a exigé que Washington renonce à une nouvelle vente d'armes à Taïwan – que la Chine considère comme partie intégrante de son territoire –, s'y déclarant «fermement opposée» par la voix du porte-parole de l'ambassade de Chine à Washington, Liu Pengyu.

La Chine appelle les Etats-Unis à «révoquer immédiatement» cette transaction, «de crainte qu'elles n'affectent davantage les relations avec les Etats-Unis, ainsi que la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan», a ajouté le porte-parole dans un communiqué. «La Chine prendra résolument des contre-mesures légitimes et nécessaires au vu de la situation», a-t-il conclu.

La Chine prendra résolument des contre-mesures légitimes et nécessaires au vu de la situation

Côté Taipei, «cette vente d'armes n'aidera pas seulement nos soldats à lutter contre la coercition dans la zone grise, elle renforcera également les capacités d'alerte précoce de l'île contre les missiles balistiques à longue portée», a déclaré Chang Tun-han, le porte-parole de la présidence taïwanaise, dans un communiqué de remerciements.

La plus grosse vente d'armes américaines à Taipei sous Biden

Les Etats-Unis ont annoncé le 2 septembre la vente pour 1,1 milliard de dollars d'armes à Taïwan.

Dans le détail, le gouvernement américain a approuvé la vente à Taipei pour 355 millions de dollars de 60 missiles Harpoon capables de couler des bateaux de guerre, 100 missiles de courte portée Sidewinder (85,6 millions), capables d'intercepter des missiles ou des drones, et d'un contrat de maintenance du système de radars de Taïwan évalué à 665 millions, selon un communiqué du département d'Etat. Ces transactions «servent les intérêts économiques et de sécurité nationale des Etats-Unis en soutenant les efforts [de Taïwan] de moderniser ses forces armées», a fait valoir la diplomatie américaine via un porte-parole.

Il s'agit de la plus grosse vente d'armes américaines pour Taïwan depuis l'arrivée à la présidence de Joe Biden, en janvier 2021. Depuis 2010, les Etats-Unis ont informé le Congrès de plus de 35 milliards de dollars de vente d'armes à Taïwan, a indiqué un porte-parole du département d'Etat américain, qui a approuvé ces transactions. Pour se concrétiser, ces ventes doivent recevoir l'aval du Congrès, qui est quasiment acquis, le soutien militaire à Taïwan bénéficiant d'un large soutien parmi les élus des deux bords.

Pic de tensions sino-américaines

Cette nouvelle vente d'armes intervient un mois après la visite controversée à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi, qui avait provoqué l'indignation de Pékin, considérant cette visite comme une atteinte à sa souveraineté. La Chine avait alors lancé d'importantes manœuvres militaires de son histoire autour de l'île. Elle intervient également un jour après que les forces taïwanaises ont abattu un drone commercial non identifié.

Lors d'un voyage à Tokyo en mai dernier, le président américaine Joe Biden a semblé rompre avec des décennies de politique américaine en déclarant que les Etats-Unis défendraient directement Taïwan en cas d'attaque, mais ses collaborateurs sont ensuite revenus sur ses propos pour maintenir le concept volontairement flou de l'«ambiguïté stratégique».

La Chine considère que Taïwan, peuplée d'environ 23 millions d'habitants, est l'une de ses provinces, qu'elle n'a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise (1949). En sept décennies, l'armée communiste n'a jamais pu conquérir l'île, laquelle est restée sous le contrôle de la République de Chine – le régime qui gouvernait jadis la Chine continentale et ne gouverne plus aujourd'hui que Taïwan.

Vu sur l’application RT News

AUTRE LIEN :

Commenter cet article