Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

«Gaza existe, Gaza résiste, Free Palestine » : tensions lors du match PSG-Maccabi Haïfa

Malgré les interdictions adoptées en amont par le club parisien, le match contre le club israélien a été l'occasion pour certains supporters d'exprimer des messages de soutien à la Palestine, ou encore des slogans hostiles envers l'Etat hébreu.

Le match avait été classé à risques de niveau 3 sur 5 par la Division nationale de lutte contre l’hooliganisme (DNLH) : la rencontre en Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et le club israélien du Maccabi Haïfa le 25 octobre était très redoutée par les autorités, qui avaient déployé un dispositif de sécurité conséquent avec près de 800 policiers et gendarmes.

La préfecture de police de Paris avait estimé que cette rencontre présentait «des risques élevés de troubles à l’ordre public», en raison selon elle de la présence de nombreux supporters du collectif Ultras Paris, susceptibles de profiter du match pour manifester leur soutien à la cause palestinienne. De l'autre côté, la présence de « militants ultra-sionistes dont certains proches de l’ex-Ligue de Défense juive » était crainte. Afin de prévenir des incidents et affrontements, le PSG avait mis en garde les acheteurs de tickets pour cette rencontre, et listé les «signes distinctifs» interdits dans l’enceinte du Parc des Princes sous peine d'exclusion de stade, comme le maillot ou le drapeau de l’équipe adverse, ainsi que «des drapeaux de nationalités non représentées dans l’effectif parisien», une manière d'évoquer les drapeaux israéliens et palestiniens.

Si aucun incident majeur n’a été à déplorer avant le match, remporté de manière écrasante par le PSG (7-2), 14 personnes ont été interpellées dans la soirée, essentiellement pour l'utilisation de fumigènes dans le stade. Surtout, l'interdiction de brandir les drapeaux proscrits n'a pas été respectée, plusieurs supporters parisiens ayant déployé des drapeaux aux couleurs de la Palestine à l’entrée des joueurs sur la pelouse du Parc des Princes. Le match a été brièvement interrompu dès le coup d'envoi pour des fumigènes jetés depuis la tribune réservée aux supporters israéliens.

Du côté du Maccabi Haïfa, «des supporters du club de cette ville du nord de l’Etat hébreu arboraient également des drapeaux israéliens», a aussi constaté Le Parisien. Un drapeau palestinien plus imposant a été déployé à la pause, pendant qu’un autre étendard israélien était sorti en réponse.

Une banderole du collectif Ultras Paris arborant les mots «Gaza existe, Gaza résiste, free Palestine [Palestine libre]» a aussi fait son apparition en seconde période, comme l'ont relayé le président d'honneur de l'Association France Palestine Solidarité Taoufiq Tahani et l'antenne francilienne du mouvement BDS (Boycott, désinvestissements, sanctions), qui mène une campagne de longue haleine contre la colonisation et la politique israélienne vis-à-vis des Palestiniens.

L'après-match n'a cependant pas été marqué par d'autres débordements. En fin d'après-midi avant le coup d'envoi, plusieurs centaines de supporters israéliens s'étaient rassemblés sans incident sur l'avenue des Champs-Elysées.

Vu sur l’application RT News

LIEN POUR AGRANDIR:

Commenter cet article