Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

ELECTION PRESIDENTIELLE
Choisir la candidature la plus proche des ruptures anticapitalistes nécessaires pour réussir le vrai changement.
 
 
Pour le moment aucun des candidats en lice pour les élections présidentielles n’avance de propositions claires sur les conditions du vrai changement au bénéfice de notre peuple.
 
 
Et pourtant, nous ne pouvons rester neutres lors de cette élection en nous abstenant. D’un côté, il y a le risque du petit Le Pen qui est presque aussi dangereux que l’original, de l’autre l’apparence charmeuse du changement, mais en réalité une politique très semblable.
 
 
Peut-on faire confiance à l’un des candidats de la gauche de la gauche ? Pour le moment aucun ne défend des positions anticapitalistes pour un véritable changement et aucun n’ouvre de perspectives de changement de société.
 
Nous ne nous déterminons pas pour un candidat, mais pour des orientations programmatiques. 80 % de la classe ouvrière a voté NON au projet de l’union européenne, au référendum sur la constitution. Pour donner une suite gagnante à cette 1ère victoire, nous proposons de poursuivre cette orientation avec 3 nouveaux NON permettant de réussir le changement.
 
 
Trois NON pour réussir la rupture anticapitaliste qui peuvent changer réellement la France lors des présidentielles:
 
 
1.NON à la dictature de la Commission européenne, et donc rupture avec l’Europe de Maastricht en sortant de l’Europe du grand capital, non pas pour refonder une « Europe sociale », mais pour fonder une autre Europe, une Europe de coopération entre peuples libres et nations souveraines.
 
2.NON à l’antidémocratisme de la 5e République bourgeoise à bout de souffle. Donc rupture avec le  pouvoir personnel, élection d’une Constituante mettant en place non pas une 6e République bourgeoise, mais une 1ère République démocratique, sociale et révolutionnaire de France.
 
3.NON à la barbarie de la mondialisation impérialiste, donc rupture avec ses logiques de guerre, de domination et de surexploitation capitaliste, non pas simplement contre le libéralisme, mais en contrant partout dans le monde l’impérialisme américain, et en France la bourgeoisie, en taxant les marchandises résultant de la surexploitation, en imposant un salaire minimum international et en réintroduisant en France, dans la vie de notre peuple, toutes les avancées ouvrières et démocratiques supprimées depuis 1945 par le capitalisme français et ses laquais.
 
Seuls ces trois NON peuvent accomplir la vraie rupture avec la jungle capitaliste.
 
Ils doivent être accompagnés par des mesures sociales, économiques et financières immédiates. Le SMIC à 1500 euros nets. 500 euros d’augmentation de tous les minima sociaux. Des salaires plafonnés à 5000 euros mensuels pour réduire l’échelle des salaires. Les charges locatives pour se loger limitées à 15 % des ressources du foyer. Mise en chantier d’un million de logements sociaux. Transports en commun gratuits pour les chômeurs, les scolaires, et pour se rendre au travail. Imposition des revenus du capital plus que ceux du travail. Nationalisation de toutes les entreprises relevant du service public et de toutes celles qui ont une position dominante dans leur branche d’activité. Négociation nationale entre les syndicats, le gouvernement et le secteur privé sur des droits nouveaux des travailleurs. Développement de la démocratie participative. Développement de l’éducation, de la culture et du sport pour tous et en particulier pour les enfants.
 
La gauche communiste du PCF – le 5 février 2007
 

Commenter cet article

Daniel FLAGET 05/02/2007 18:17

A la lecture de cette contribution, une question me vient immédiatement.

A quoi sert une telle surenchère par rapport au programme de la Gauche Populaire et Anti-libérale dont la candidate est MG Buffet.

N'est-ce pas être plus royaliste que le roi et ajouter ainsi à la cacophonie ambiante?

J'avoue avoir du mal à comprendre.

Pourquoi pas un SMIC à 2000€ net, des minimas sociaux à 1000€, etc.