Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

« Français, Françaises la France s’appauvrit,elle est en déclin. Celui-ci risque d’être irréversible si des « reformes ne sont pas entreprises ».
Ce discours distillé sournoisement depuis des années poursuit l’objectif d’obtenir non seulement la soumission des salariés et retraités à de nouveaux reculs sociaux mais si possible leur accord dans les urnes en avril prochain.
Or cette mise en condition pourrait être retournée en faveur du mouvement populaire car depuis 1981 une caste s’enrichit monstrueusement jusqu’à nourrir un cancer financier qui mine la France sociale, économique, scientifique et culturelle.
Ce fléau plus inquiétant encore que la pollution climatique et les épidémies menace en effet notre pays d’un recul de civilisation qu’aucun parti, ni candidat ne soulèvent.
Quelle France s’appauvrit ? Certainement pas celle des gros actionnaires et gros épargnants, celle des grandes fortunes, des fonds de pension anglo-saxon qui ont acheté de nombreux fleurons de l’industrie française.
Depuis 1981, la pression sur les salaires, les retraites, les emplois, les charges de travail, les dépenses sociales publiques a provoqué UN TRANSFERT ANNUEL de 11% ( soit 187 milliards d’euros, ou encore 1200 milliards de francs) de la part des revenus salariaux vers les revenus de la propriété privée et des entreprises dans la répartition de la richesse nationale crée par an ( 1700 milliards d'euros )
Mais il ne vient pas à l’idée des candidats des grands partis de gauche, comme de droite, de s’interroger sur cette question puisque cela les placerait en accusation sur les politiques sociales, fiscales et bancaires qu’ils ont menées depuis 1981à coups de subventions, exonérations, baisse des impôts , CSG, etc…
Quant aux banques que disent elles des centaines de milliards d’euros qu’elles reçoivent chaque mois en virement de salaires et de retraites ? Pire lorsqu’un citoyen soulève ces problèmes il est vite taxé d’archaïque ou de mauvais français « vous allez faire fuir les capitaux à l’étranger » nous dit-on « vous allez décourager l’effort, la prise de risque ». « Les profits des multinationales et des banques sont réalisés à l’étranger c’est donc positif ».
Ce comportement pétainiste de la classe politique française montre combien l’interpénétration de la monarchie présidentielle et la monarchie patronale est indispensable pour protéger la rente financière des possédants et les critères capitalistes de gestion (Ils exigent 10%, 15%, 20% de rendement alors que la croissance n’est que de 2%)
Ce pillage appauvrit les français, et déprime la croissance. Pour le mouvement populaire C’EST LA REVOLUTION POUR ROMPRE AVEC CE SYSTEME qui doit être à l’ordre du jour. C’est l’appropriation collective des pouvoirs des banques et des groupes financiers, c’est l’interdiction de la rente financière et boursière pour que les richesses créées par tous servent le bien de tous avec de nouveaux critères d’utilisation de l’argent, pour l’efficacité sociale et économique.
Aimé H.

Commenter cet article