Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

 
On peut se poser la question en voyant les dérapages continuels dans la démagogie de certains candidats. Le dernier en date est à Argenteuil, rendue célèbre par les aboiements de Sarkozy contre la « racaille » bronzée (et pauvre), mais qui est aussi une des plus grandes villes de la banlieue parisienne, et fut une métropole ouvrière. Dès les années 30, elle avait un maire communiste et un député communiste, Gabriel Péri : c’était un grand intellectuel, un homme de cœur, un militant antifasciste et internationaliste. Il a été fusillé par les nazis en 1941 parce qu’il refusait de se soumettre à leur volonté, et de trahir son idéal. Depuis quelques années, grâce aux dérives opportunistes du PCF, la droite a conquis la mairie d’Argenteuil et le siège de député que le chef de file des réformistes du PC, Robert Hue, lui a cédé, parce qu’il ne répondait en rien aux souhaits des plus exploités. Cette droite revancharde a détruit autant qu’elle a pu les associations, les quartiers populaires. Elle a débaptisé certaines rues dont les noms la gênaient, Lénine, Marcel Cachin. Elle n’a pas osé enlever celui du martyr communiste, le député d’Argenteuil Gabriel Péri. Ce que le maire UMP Mothron n’osait pas, les socialistes locaux (« dirigeants et responsables », dit Le Parisien ) ont osé le faire : le samedi 24 mars 2007, ils sont venus symboliquement baptiser le boulevard Gabriel Péri en « Boulevard Ségolène Royal » ! L’Humanité du lundi 26, dans un entrefilet quasi invisible, parlait d’ignorance et de « faute de goût » : il ne faut pas mécontenter ceux qui pourraient nous donner quelques sièges de députés… Faute de goût ? La majorité des communistes, électeurs et adhérents, pensent comme moi tout autre chose : plus qu’une faute révélatrice, cet acte est une insulte que nous n’oublierons pas. Nous sommes en droit d’exiger de Ségolène Royal qui brandit volontiers le drapeau national pour lequel Gabriel Péri est mort, des explications, sinon des excuses pour les imbéciles d’Argenteuil.
Francis A.
 

Commenter cet article

07/04/2007 00:46

Vous publiez une déclaration scandaleuse de Gérin, et vous dites benoitement "publication ne vaut pas soutien".
Moi, je vois tout ce que vous ne publiez pas, parmi les tribunes des différentes organisations communistes!
En tout cas jamais rien qui puisse nourrir des luttes, ni même les relayer!
Ragots, bruits de couloirs, maurigénations pseudo révolutionnaires: merci El diablo pour tout ce travail militant courageux!
Continuez à nous amuser avec votre opposition virtuelle à la direction réformiste

eldiablo 07/04/2007 09:37

Je ne sais pas qui vous êtes. Pour ma part je suis militant syndical cadre à la CGT et je sais parfaitement ce que veut dire: exploitation capitaliste et lutte des classes.Je sais aussi ce qu'est devenu le PCF, au sein duquel j'ai milité pendant des dizaines d'années.Si je l'ai quitté c'est en raison de désaccords politiques fondamentaux. Libre à vous de soutenir ce parti. Pour ma part ,je considère qu'il est devenu un obstacle au développement des luttes anticapitalistes. Ce parti est dans le "système" y compris au niveau européen avec le PGE. Dans les régions il "gère" avec les socialistes et est prêt à retourner au gouvernement avec les mêmes qu'en 1997-2002...Pendant ce temps là avec mes potes ont lutte, avec de petits moyens et sans le soutien de ces élus PCF que l'on voit uniquement au moment des élections pour tenter de grapiller des voix. Vous appeler çà des ragots...Pourtant c'est la triste réalité.

05/04/2007 22:44

El diablo: quelle cohérence?
ON pourfend les aboiements de Sarkozy tout en faisant de la publicité à Gérin.
Gérin pour qui il est irresponsable de critiquer Sarkozy.
Gérin qui fait préfacer son "livre" par Eric Raoult.
Qui organise une dédicace avec Eric Raoult au Raincy.
Qui laisse Raoult déclarer au Parisien "qu'André Gérin est d'accord à plus de 90% avec Sarkozy sur la sécurité"
Opportuniste Gérin? Non, voilà quelqu'un qui met les pieds dans le plat!
En tout cas, ce n'est pas avec de tels ectoplasme (avec Gremetz l'ambulance) que l'on refera un Parti révolutionnaire de masse et de classe. Ils ne servent qu'à discréditer et à caricaturer un point de vue communiste "orthodoxe". Ce sont des pantins médiatiques qui font le jeu de la direction mutée.

eldiablo 06/04/2007 21:40

Je re-précise les règles de mon blog : publication ne vaut pas obligatoirement approbation. Pour répondre plus précisément au dénommé "Gé", je précise que je ne suis absolument pas un "supporter" du député-maire de Vénissieux.Le tutoiement entre Gérin et Sarkozy, un soir dans un débat télévisé, m'a par exemple, particulièrement choqué quand on sait ce que représente ce dernier. Les choses sont, me semble t-il, différentes pour Gremetz. Il reste que mon blog laisse à chacun le loisir de donner son point de vue et finalement ce n'est pas si mal. Les révolutionnaires ont besoin de se parler s'il veulent, un jour, reconstruire du "solide". Salut et fraternité.