Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

Nicolas Sarkozy sera donc le prochain président de la République. Le résultat, sans appel, des premier et deuxième tours confirme la prévision. Pourtant, la politique annoncée est contraire aux intérêts du plus grand nombre, en particulier parmi les ouvriers et employés, dont 80% avaient voté non le 29 mai 2005. Ce paradoxe appelle plusieurs réflexions de la part de ceux qui aspirent à définir un point de vue révolutionnaire.
Malgré la forte participation, nous considérons que c’est la victoire d’un système institutionnel qui enferme et non celle de la démocratie. Le peuple n’avait aucune possibilité de choisir une option mettant en cause le capitalisme, ce qui nous a conduits à ne pas donner de consigne de vote, au second tour comme au premier. Cela démontre la nocivité de nos institutions conçues pour brider la souveraineté populaire et préserver les intérêts du Capital.
Autre enseignement : On ne peut efficacement combattre la droite qu’en étant rigoureux dans la bataille idéologique à mener. Ainsi, Sarkozy a pu évoquer le Travail ou la Nation sur des bases totalement réactionnaires sans qu’il lui soit opposé le Salaire ou la souveraineté populaire. En rabattre sur l’argumentation au prétexte de « rassembler » plus largement est un leurre et doit nous interpeller à l’heure du nécessaire dialogue avec celles et ceux qui cherchent toujours à changer la société.
Les difficultés des travailleurs et de leurs familles, déjà insupportables, vont s’aggraver. Nous avons l’obligation de partir de cette situation, où les contradictions entre le Capital et le Travail s’aiguisent. Clarifier les enjeux sous cet angle permettra de gagner en lucidité pour mener les luttes qui demeurent indispensables à l’heure où s’annoncent de nouvelles remises en causes, profondes, des droits sociaux et démocratiques.
En complément, la reconstruction d’un point de vue politique de ce monde du travail, qui seul, crée les richesses accaparées par une minorité détenant les pouvoirs économiques et politiques, est plus que jamais à l‘ordre du jour.
La réflexion doit aussi porter sur les moyens de changer nos institutions antidémocratiques pour que le point de vue de classe y trouve toute sa place et que le pouvoir aille enfin au peuple !
Elle doit s’étendre aux enjeux internationaux. Dans plusieurs pays d’Amérique latine, l’impérialisme est mis en échec, et des nationalisations sont à l’ordre du jour. Cela nous montre la voie. Cela montre que le capitalisme n'a pas définitivement gagné et qu'il n’en a pas fini avec la volonté des peuples à reprendre le pouvoir.
Devant ces défis à relever, les militants de « Rouges Vifs – Ile de France » veulent être utiles à celles et ceux qui cherchent à sortir de l’impasse.

Pour mettre en débat sans a priori toutes ces questions, nous organisons, avec d’autres associations de toute la France, une initiative festive
le samedi 16 juin,
à Paris (13 ème), au stade du Loiret
Nous souhaitons approfondir une analyse partagée de la situation et des conditions de sa modification. Nous voulons le faire en prenant en compte 10 ans d’expérience, sur les échecs, les blocages, les avancées. Nous ne voulons pas recommencer les fausses solutions qui bâtissent de façon artificielle le rassemblement. Ce processus sera nécessairement long et exigeant, mais il est incontournable et sans raccourci possible.
Rouges-Vifs Ile de France
Le 7 mai 2007
62 rue Montmartre 75002 Paris
Tél. 01-42-36-64-14,
www.rougesvifs.org
contact@rougesvifs.org
Pour plus d’informations sur la fête du 16 juin, contactez-nous ou consultez régulièrement notre site web


new-rouges-vifs.jpg

Commenter cet article