Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

Déjà, lors des élections présidentielles, la candidate de la "gauche populaire antilibérale" (MG Buffet) s'était distinguée des autres candidats de "gauche" hors PS : c'était la seule qui ne proposait pas de porter le SMIC à 1500 euros net. Sa profession de foi indiquait 1500 euros sans aucune autre indication (s'agissait-il de brut ou de net ?). Pour tout communiste digne de ce nom, je comprend tout-à-fait qu'il était évidemment difficile de voter pour une telle candidate (qui en plus avait honte de dire qu'elle était communiste...) : ses résultats en sont la preuve.

Evidemment, j'ai vite regardé les professions de foi des candidats de ma circonscription. Il s'avère qu'il y a une candidate et son suppléant (qui je le sais sont membres tous deux du PCF) qui sont des candidats de la "gauche populaire et antilibérale", c'est-à-dire des candidats qui ne veulent pas dire qu'ils sont communistes (le sont-ils encore ?) : on ne change pas une formule qui perd... Leur programme, qui est le même à la virgule près que l'ensemble de ce type de candidats, semble avoir été pré-rédigé par une main nationale : et vive le centralisme bureaucratique ! Et notamment, en ce qui concerne le SMIC, leur proposition est de "porter dès l'été 2007 le SMIC à 1500 euros brut et aller rapidement à 1500euros net". Que signifie rapidement ? Personne ne le saura jamais. Mais de toute façon, cette attitude se comprend aisément, car il n'y a aucun(e) candidat(e) de la "gauche populaire antilibérale" (en tous cas, je n'en connais pas), qui gagne le SMIC ; d'ailleurs, de tous ces tartuffes (beaucoup sont des élus ou collaborateurs dans des collectivités locales), combien pourraient vivre avec 1500 euros brut par mois ? Il est donc évident que ce type de proposition ne peut pas les intéresser.

Autre hic : sur une autre circonscription, le candidat de la "gauche populaire antilibérale" est adjoint au logement au maire de Lyon qui est bien connu pour être une tête de pont entre le PS et l'ex-UDF (celui-ci ne s'est-il pas fait adoubé par le très réactionnaire Raymond Barre ? ne s'était-il pas déjà fait ratatiner aux législatives de 1988 pour s'être présenté avec un adjoint UDF lors de l'ouverture à droite de Mitterrand ?). Or dans le programme des candidats de la "gauche populaire antilibérale", on peut lire "construction de 120.000 logements sociaux par an". Encore une occasion de se taire... Car cet adjoint au logement a à son passif, la démolition de tout un quartier de logements sociaux (La Duchère) au nom de la fameuse "mixité sociale" et la livraison de ce site (très bien placé en hauteur avec une magnifique vue sur le lyonnais) aux promoteurs immobiliers. Quant à son actif, on attend encore la construction de logement sociaux qui ne soient pas que symboliques, sur la ville de Lyon.

Ainsi, quelque soit l'angle sous lequel on regarde ces élections, il ne faut pas s'attendre à de grands miracles pour le PCF dont les électeurs risquent encore une fois d'être obligés d'aller regarder ailleurs. En tous cas, le regard des communistes sera certainement encore tourné vers la 14ème circonscription. Car, que Gérin soit réélu ou non, le seul espoir dans le département pour que, demain, existe toujours un parti communiste, vient de ce secteur où les militants sont obligés de coller la faucille et le marteau sur les affiches et les tracts nationaux pour affirmer leur identité... Et jusqu'à présent, cela ne leur réussit pas trop mal.

Pascal Brula

Commenter cet article

Yvon 31/08/2007 12:23

C'est beau l'équité! Imaginez quelqu'un qui gagne 1600 euros qui a trimé toute sa vie pour en arriver là , qui voit un de ses anciens camarades de classe qui n'a jamais rien fait (je parle en terme de travail) obtenir comme ca par un claquement de doigt un salaire de 1500 euros alors qu'il avait toute les cartes en mains pour avoir un bon emploi et qu'il n'a jamais saisi sa chance. Trouvez vous cela juste?

yvan gremetz 14/06/2007 18:10

MESSAGE A MG BUFFET

Vous appelez à voter pour la gauche restant au 2e tour, pour battre la droite... jusque là bon discours.

Comment se fait il donc que pour le cas de Maxime Gremetz, député sortant de la 1re circonscription de la Somme, aucun appel... voire meme votre candidat "officiel" (JC Renaud) disant le soir du 1er tour après les résultats à France 3 Picardie "Je n'appele à voter pour personne, les seuls candidats représentants la gauche sont la candidate du PS et moi meme, Maxime Gremetz ne représentant que lui même !!!

Et vous avalisez cela, pas de mot, pas de réponse, pas de cri au scandale... normal ???

Je vous signale, au cas où (tout comme l'humanité qui a oublié M. Gremetz dans son article citant les candidats communistes de france restant au 2e tour...), que Maxime Gremetz a sa carte au parti depuis 50 ans, qu'il fait parti du groupe communiste à l'assemblée nationale, qu'il est soutenu par alain bocquet président de ce meme groupe... Que Maxime Gremetz se démène sans compter pour combatrre la droite, les injustices, la précarité, la défense de nos acquis sociaux, pour la défense des salariés et des exclus... l'avez vous donc déjà oublié ??? Je pense que non. Votre réaction et la haine que vous avez envers lui vient du fait que vous ne tolerez pas que l'on vous prouve que vous êtes, pour le parti, sur la mauvaise voix. La preuve avec les chiffres de la somme sur les dernieres elections.

Le stalinisme serait il de retour ??? Pas le droit à la parole, à la divergence, à la différence...

Vous êtes tout simplement en train de tuer le parti, mais vous ne voulez pas l'admettre Madame Buffet.

A vous entendre le misérable score du parti aux présidentielles n'est pas si mal que cela... et le résultat des législatives du 1er tour est presque une réussite... alors que nous allons surement ne pas avoir assez de députés pour avoir un groupe à l'assemblée nationale... première fois dans l'histoire.

Vous laisserez au parti votre empreinte, si malheureuse soit elle, celle de l'exclusion, de l'intolérance et de la déchéance.

Yvan Gremetz