Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

La guerre entre le Hamas et le Fatah réjouit tous les Etats qui ont torpillé depuis des mois toute possibilité d'un gouvernement d'union nationale palestinien. 
C'est tout d'abord Israël et ses gouvernements successifs qui n'ont cessé d'affaiblir et de déstabiliser les forces politiques palestiniennes et de plonger les masses dans le désespoir en les bouclant dans des bantoustans, derrière des "murs". Gaza est une prison à ciel ouvert, où la population est soumise aux bombardements, aux bouclages, aux vexations et aux harcèlements quotidiens de la soldatesque israélienne. Il suffit de lire les rapports officiels des missions de l'ONU sur l'état alimentaire et sanitaire des populations pour mesurer l'ampleur et le caractère systématique de la politique criminelle d'Israël. Quant à l'économie, elle est en lambeaux.
Les gouvernements israéliens ont bénéficié de l'aide politique, économique, militaire, de l'impérialisme US et du gouvernement Bush. Ensemble, ils n'ont cessé d'exiger des concessions aux Palestiniens, sans aucune contre partie. Mécontents du résultat des élections qui ont donné la victoire au Hamas, ils ont décidé de punir les Palestiniens, en les affamant.
L'UE et les principaux Etats qui la composent ont suivi la même politique de punition collective en suspendant l'aide aux populations pour les pousser à se dresser contre le Hamas.
Ces gouvernements ont ouvertement exacerbé les divisions entre le Fatah et le Hamas, présentant celui-ci comme un mouvement terroriste.
Les régimes réactionnaires arabes ont été obligés de prendre des distances avec cette politique partisane, pour essayer de contenir la colère de leurs peuples, mais ils se sont toujours refusés à briser le blocus économique, financier et politique imposé par les puissances impérialistes.
L'arrogance de l'impérialisme et du sionisme, leurs bombes, leurs assassinats, leur politique systématique d'écrasement et d'humiliation du peuple palestinien alimentent une immense colère, en Palestine et dans l'ensemble des pays du Moyen Orient.
En prenant position pour le Fatah contre le Hamas, qu'ils diabolisent, tout en infligeant une politique de punition collective à l'ensemble de la population, les gouvernements nord-américains et européens ont poussé à l'affrontement armé entre ces deux composantes.
Pour sortir de cette situation dramatique pour le peuple palestinien, il faut mettre un terme immédiatement à la politique de punition collective frappant l'ensemble du peuple palestinien.
Il faut que cesse les ingérences d'Israël et des puissances impérialistes qui veulent écarter et liquider le Hamas. Que cela plaise ou non, la réalité c'est que le Hamas une composante de la résistance palestinienne qui a un appui populaire incontestable.
Il faut que les Etats, notamment la France, reconnaissent le résultat des élections qu'ils avaient réclamées et qui se sont déroulées dans la transparence.
Plus que jamais, il apparaît que la seule solution à terme réside dans la reconnaissance effective des revendications légitimes du peuple palestinien :

Retrait d'Israël des Territoires occupés et de la bande de Gaza, 

Création d'un Etat palestinien viable, sur les frontières de 1967, avec Jérusalem comme capitale. Cela passe notamment par la destruction du Mur, la libération des prisonniers et le droit au retour des réfugiés qui survivent dans des camps, cibles de bombardements et terrains d'affrontements quotidiens. 

Ces exigences doivent être portées avec détermination par les forces qui luttent, en Israël, pour une paix juste qui passe par la reconnaissance des droits nationaux des Palestiniens. Elles constituent la plate-forme de mobilisation du mouvement international de solidarité qui, le 9 juin dernier, proclamait partout " 40 ans, cela suffit ! "

 
 

Paris, 15 juin 2007

  PARTI COMMUNISTE DES OUVRIERS DE FRANCE

 

 
 
  
 
 

Commenter cet article

Yvon 31/08/2007 12:20

Bien sur tous les Etats se réjouissent de cette "guerre", la France avec l'Europe accorde des aides en milliards d'euros aux palestiniens alors qu'on ne vienne pas nous dire qu'ils se réjouissent! On a bien pu voir que toute l'économie palestinienne(si l'on peut l'appeler ainsi) n'est rien sans l'europe.

newsroom 18/06/2007 14:11

Excellente initiative, bravo et bonne continuation!! C'est vrai que vous collez à merveille avec l'actualité !!La vague bleue annoncée n'est donc qu'une vaguelette. Les estimations se sont révélées erronées.Si l'actualité vous intéresse, vous la retrouverez traitée simplement et de façon complète sur http://newsroom.zeblog.com/. Nous vous attendons!

BIDUDULE 18/06/2007 10:33

J'ai stoppé mes pas ici et ne le regrette pas.Le musée des affiches est une excellente idée.Les textes sont dignes d'intérêt et pensés.Très bonne continuation !