Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

Adoptée par 150 militants syndicaux rassemblés en « Forum pour un Syndicalisme de Classe et de Masse », le 26 mai 2007 à Paris, à l’initiative des collectifs syndicaux CL CGT, CUFSC, CGT–E DALKIA, CILCA, Blog Où Va La CGT, FSE Paris I-IV, avec le soutien du collectif CGT des Métallos du Nord.  

 

Après avoir procédé à une analyse approfondie de la situation du mouvement social et syndical, les militants syndicaux réunis au Forum déclarent :

 

1 - Renforcer la concertation et la coordination des pôles d’opposition et de résistance (syndicats de base, UL, UD de la CGT et d’autres syndicats, collectifs, militants) afin de constituer un regroupement pour le syndicalisme de classe et de masse contre la collaboration de classe du « syndicalisme rassemblé », d’accompagnement des politiques capitalistes nationales, européennes et internationales. Ce regroupement, identifié par une adresse postale et une adresse électronique, a pour but de :   

 

-Redonner confiance aux travailleurs dans leur capacité d’action contre les agressions des patrons et de l’Etat capitaliste, pour la défense des acquis de 1936, 1945 et 1968, et pour la conquête de nouveaux droits 

 

-Populariser l’arme de la grève comme moyen de lutte pour la défense des intérêts matériels et moraux immédiats des travailleurs, mais aussi pour ouvrir des perspectives anti-capitalistes

 

-Renforcer le courant syndical de classe et de masse au sein des syndicats, jusqu’à la refondation d’une centrale ouvrière de lutte de classe, unifiée et démocratique, renouant avec les principes qui ont présidé à la création de la CGT

 

-Lutter contre la criminalisation de l’activité syndicale, des militants syndicaux et associatifs, pour la défense des jeunes poursuivis en justice suite aux diverses mobilisations.      

 

2-Organiser une campagne nationale contre la Sécurité Sociale Professionnelle, pour la défense du droit de grève, contre le contrat unique de travail, et autresprojets de SARKOZY et du MEDEF.

 

3-Renforcer la solidarité anti-impérialiste et d’exercer une vigilance accrue sur le syndicalisme international, notamment vis-à-vis de CES et de la CSI, organisations auxiliaires de l’UE et de l’impérialisme.

 

4-Editer et de diffuser régulièrement un bulletin de liaison - en version papier et par voie électronique - pour :

 

-Populariser les luttes et contribuer à organiser la solidarité militante et financière avec les travailleurs en grève 

 

-Favoriser la convergence inter-professionnelle des luttes, contre la dispersion des luttes encouragée par les directions syndicales collaboratrices de classe

 

-Diffuser des matériaux d’analyse et d’éducation syndicale sur des bases de classe, des contributions et échanges entre collectifs et militants pour contrer le travail de déséducation marqué par l’esprit d’accompagnement et de capitulation.   

 

5-Elaborer, avec les travailleurs en lutte (salariés en activité du privé et du public, privés d’emploi, retraités), une plateforme syndicale comme outil de défense des acquis et de conquête de nouveaux droits, mais aussi comme base d’un programme revendicatifnational et unificateur des luttes pour défendre des intérêts et aspirations convergentes : salaires, conditions de travail, retraites, défense de l’emploi, lutte contre le chômage et la précarité, refus des licenciements, lutte contre le racisme, refus des privatisations, refus des guerres impérialistes.

 

6-Organiser un second Forum du Syndicalisme de Lutte de Classe et de Masse avant fin 2007. 

 
 
 
Paris, 26 mai 2007
 
 

Commenter cet article

Ben 08/07/2007 22:09

[url]http://mjcf.pevele-melantois.over-blog.fr/[/url]Salut camarade !Serait il possible d'afficher ce blog dans tes liens??Merci, j'en ferais autant si tu le veux.Ben