Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

 intox01.JPG
 
Défense des régimes spéciaux
 
 

Le gouvernement cherche à faire passer les 5 % de retraités des régimes spéciaux pour les responsables du « déficit des retraites ». Mais il n’y a pas de déficit des retraites, de la Sécurité Sociale ou de l’Assurance Maladie : le seul problème, c’est celui de la répartition des richesses ! Pour répondre aux âneries innombrables qu’on entend sur les régimes spéciaux, nous tordons le cou ici à quelques « évidences médiatiques »

 

C’est l’ensemble des salariés qui paient la retraite des régimes spéciaux ? FAUX

 

Il est vrai que le régime spécial permet de partir à 55 ans. Mais pour les cheminots, cela est possible par une sur- cotisation retraite de 12 % supérieure aux autres régimes,et en moyenne,par des salaires et des pensions inférieures aux autres. En moyenne,un salarié du privé quitte son travail à 58 ans et cotise pendant 37 ans,entre 26 et 30 % de son salaire (selon le niveau de sa complémentaire).Un cheminot cotise 33 ans et 3 mois à plus de 42 % de son salaire. Bref, les « régimes spéciaux » se paient eux-mêmes les avantages de leurs retraites.

 

Si on maintient les régimes spéciaux, on va vers la faillite ? FAUX

 

Les électriciens ont un régime excédentaire qui reverse de l’argent au régime général. Il est vrai que les 164 100 cheminots ne paient pas leurs 302 700 pensionnés : l’Etat verse à ce titre 2,6 milliards d’euros pour compenser le déficit démographique. Par ailleurs, c’est l’Etat lui même qui demande aux entreprises publiques de ne plus embaucher. Pour éviter les déficits des retraites,il faut commencer par remplacer chaque départ à la retraite par une embauche,le contraire de ce que veut faire ce gouvernement. Si les régimes spéciaux étaient dans le régime général, cette somme serait de toute façon à payer.

 

La fin des régimes spéciaux c’est enfin plus d’égalité entre les salariés ? FAUX

 

La fin des régimes spéciaux peut sembler aller vers l’égalité, mais en fait elle représente une dégradation pour tout le monde. Aligner par le bas ne va pas dans le sens du progrès social. Par ailleurs en 1945 quand a été crée le régime général, l’objectif était d’aligner les retraites générales sur celles des régimes spéciaux plus avantageux, pas le contraire. En revanche, offrir à tout le monde une bonne pension après 37,5 ans de cotisation,s permettre de partir à 55 ans (et plus tôt pour les travaux pénibles) c’est possible,si la société décide qu’une partie des richesses revienne aux salariés et non plus aux profits. La fin des régimes spéciaux n’améliorera en rien le sort des autres retraités, bien au contraire ! La vraie égalité,c’est l’alignement des retraites par le haut !

 

Les salariés des régimes spéciaux ne font grève que pour eux ? FAUX

 

Bien sûr que non. D’ailleurs le « sarkozisme » ne cache pas ses intentions et dit clairement qu’il n’est pas possible de demander aux salariés, notamment du privé de travailler au-delà de 60 ans si d’autres s’arrêtent à 55 ans. Fillon a annoncé les 41 ans de cotisations pour tous pour 2012, en allongeant progressivement la durée de cotisations à partir de 2009. La fin des régimes spéciaux, c’est de nouvelles attaques assurées contre les retraites de tous. C’est bien pour cela qu’il ne faut pas laisser les salariés  d’EDF ou de la SNCF se battre seuls, mais les rejoindre dans la rue sur nos revendications :

 

Retour aux 37,5 annuités de cotisation dans le secteur public comme dans le privé.

 

Annulation des réformes Balladur (1993) et de Fillon (2003) !

 

Droit à la retraite à taux plein pour les métiers pénibles à 50 et 55 ans !

 

Usagers – salariés : solidarité !

 
source:lcr 13
 
Rispostez aux bobards des sarkosistes en participant à la campagne de désintoxication: reproduisez ce texte, diffusez-le autour de vous,faites-le suivre via votre messagerie. 

Commenter cet article

eva journaliste-resistante 18/11/2007 18:19

merci pour ton commentaire sur mon blog http://r-sistons.over-blog.com, j'y ai répondu, deux fois, j'ai modifié certaines choses (voir la partie sur la guerre, ou plutôt contre la guerre), et j'ai ajouté un texte (communiste) sur le droit de grève, et le texte d'arrêt sur images, et j'essaie maintenant, s'il y a la place, de mettre ton texte.Fraternellement,Eva