Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

A paraître avant les fêtes :
 
Petite Contribution au LIVRE NOIR de L’ANTICOMMUNISME
et de la CONTRE-REVOLUTION
 
 

Henri Alleg-Samir Amin-Franck Bochow-Vincent Flament-Georges Gastaud-Radim Gonda-Rémy Herrera-Vanessa Ikonomoff-Fernando Vera Jiménez-Joe Kaye-Annie Lacroix-Riz-René Lefort-Pierre Lévy-Monica Moorehead-Carmen Morente Muňoz-Gloria Rubac-Jean-Luc Sallé-Miloslav Vražel-Zbigniew Wiktor

Edité par le Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe

A commander à : Madeleine Dupont - 62 résidence Les Hirsons - 62800 Liévin

Prix : 7 euros + 2 euros 90 de port
 
Il y a dix ans, lors du 80 ème anniversaire de la Révolution d’Octobre, les grands médias se déchaînaient afin de mettre sur le compte des rouges toutes les victimes des guerres – civiles on non - déclenchées pour les écraser. Depuis se multiplient les pamphlets pseudo - historiques brodant sur le thème « nous ignorons combien le communisme a fait de victimes au total, mais nous pouvons déjà avancer des chiffres énormes, sachant qu’en réalité, ils sont sûrement très sous-estimés ». Dès lors, toutes les additions deviennent possibles, afin de conclure que les communistes sont les pires criminels de l’histoire de l’humanité, loin devant les nazis eux-mêmes. Certains réclament même un « Nuremberg du communisme » - idée à laquelle le rapport Lindblad adopté par le Conseil de l’Europe et condamnant les « crimes du communisme totalitaire » a donné une nouvelle impulsion (les partis communistes sont d’ailleurs interdits ou en passe de l’être dans plusieurs pays d’Europe).

Le présent ouvrage, réalisé avec de modestes moyens associatifs, donne un début de réponse à ce torrent de contre - vérités. Il rappelle aussi ce que les « historiens » au service de l’idéologie dominante cherchent désespérément à cacher au moment où la grande bourgeoisie s’apprête à finir de détruire toutes les conquêtes sociales héritées de la victoire de 1945 sur le fascisme, grâce au rôle décisif joué – qu’on le veuille ou non – par l’URSS : partout où il a remplacé le socialisme (ex-URSS, ex-RDA, Tchécoslovaquie, Pologne, pays baltes…), le capitalisme a semé la misère et l’injustice ; à chaque fois qu’il a décidé de lutter avec détermination contre le communisme et la révolution, communiste ou non (Cuba, Chine, Corée, Viêt-Nam, Proche-Orient, Espagne, France, USA…) il a semé la haine et la mort.

 
 

Commenter cet article

serge 11/12/2007 14:33

je ne sais pas quel est le régime qui est le meilleur ,mais ce que je sais et je le répéte c'est que dans la plupart des pays les citoyens possédent la liberté de parole,mais en démocratie ils possédent encore la liberté après avoir parlé..je pense que cela n'a jamais été le cas dans les pays totalitaires( communistes) de gauche comme de droite(dictature) j'en conviens ...la démocratie étant un moindre mal...bonne fin de journée

eva journaliste-resistante 11/12/2007 03:38

bonjour !achetez vite CHALLENGES, N° spécial   "MARX , d'actualité", comme moi ! Mais je ne l'ai pas encore lu !fraternellement Eva