Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par diablo

Le suicide d’un cadre de La Poste, expliquant son geste par l’attitude de la direction de l’entreprise publique, est choquant mais, hélas, ne surprend pas. Réorganisations permanentes, objectifs commerciaux démesurés, flexibilité, management par le stress... Depuis des années, la situation ne cesse de se dégrader. Les organisations syndicales tirent la sonnette d’alarme régulièrement.

Face à cette situation, la direction ne cesse de minimiser les faits, arguant au mieux de dérapages de managers locaux. Mais devant l’évidence, elle a été contrainte, dès 2005, d’annoncer la création d’un observatoire du stress.

 

En 2008, celui-ci n’a toujours pas vu le jour. Trois études, réalisées par les médecins de préventions, les assistantes sociales et un cabinet externe, démontrent tout de même l’ampleur du problème. Malheureusement, elles ne se sont concrétisées par aucune action de la part de la direction qui n’a de cesse de les minimiser.
Dans les bureaux de poste, plus de deux agents sur trois sont en situation de stress et un tiers en hyper stress. Les raisons sont connues :

Les réorganisations et les suppressions d’emplois. Depuis 2000, la direction du réseau grand-public (aujourd’hui “l’Enseigne”) a connu pas moins de 6 réorganisations. A chaque fois, cela s’est traduit par des suppressions d’emplois et la nécessité pour des milliers d’agents de se retrouver un poste. Pour certains, c’est le placard !

Les pressions commerciales. Chaque année, les objectifs sont revus à la hausse alors que les moyens sont eux revus à la baisse. De plus, l’orientation « tout commercial » est totalement déconnectée de la réalité des bureaux où une grande part des usagers a besoin de service public, pas qu’on leur vende des babioles ! La politique commerciale de La Poste ressemble à une succession de « coups », sans que les priorités soient clairement définies (à part celle de faire un maximum de fric). Un jour, il s’agit de réussir La Banque Postale, le lendemain ce sont les nouveaux services et le surlendemain, les services à la personne. Un tournis qui entraîne une perte de repères très préjudiciable à l’équilibre des agents.

Les conditions de travail. Les restructurations permanentes se sont traduites par une forte dégradation des conditions de travail, avec notamment l’allongements des trajets. De plus, la flexibilité maximale est érigée en règle, et cela pour l’ensemble du personnel. Pour beaucoup d’agents, et en particulier les femmes, il n’est plus possible de concilier vie professionnelle et vie privée.

Un management par le stress. Le type de management est également régulièrement mis en cause. Depuis 2003, avec la réorganisation RDM (responsabilisation des managers), les dirigeants de La Poste ont prétendument laissé plus de pouvoir à l’encadrement local. En réalité, ils ont transféré les responsabilités sans accorder les moyens pour les réaliser.

Cette organisation a comme conséquence d’avoir mis en place un management pyramidal où chaque niveau hiérarchique exerce une forte pression sur le niveau inférieur.

Les dirigeants de La Poste doivent maintenant prendre leurs responsabilités :

-en arrêtant les suppressions d’emplois
-en mettant en place des organisations de travail permettant de concilier vie professionnelle et vie privée
-en mettant fin aux pressions, entre autres commerciales

Le 15 février 2008
source : « sud-ptt »


suicid-post-LP15-02-08.JPGVous lirez, ci-dessus, l'extrait d'un article paru ce jour 15/02/2008 dans le quotidien "Le Parisien" 

Commenter cet article

R
Fillon s'est violemment ému quon s'en prenne à son vénéré patron, qu'on fase de l'anisarkozysme primaire. Sarko défend e droit des victimes. Aucun n'est jamais intervenu publiquement pour soutenir les famille de ces gens qui se sont suicidés après avoir subi un hrcèlement moral dans un contexte professionnel. C'est marrant, ce silence, non ? Ou alors c'est u'ils nous considèrent uniquement comme de la chair à bosser et des consommables pour les entrepreneurs.
Répondre