Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

En ce jour de lutte internationale des femmes progressistes pour l’égalité entre les sexes, pour la démocratie, la paix et le progrès social, le PRCF rend hommage à Clara Zetkin, la directrice du journal socialiste allemand « l’Egalité », qui initia la journée de lutte du 8 mars en 1910. Clara Zetkin résista, avec Rosa Luxemburg et Karl Liekknecht, à la guerre impérialiste de 14/18 ; elle rallia l’Internationale Communiste et la représenta en 1920 au congrès de Tours qui fonda le PCF.
Le PRCF rend aussi hommage à Jeanne Labourbe, enseignante communiste en Russie, propagatrice des idées de la Révolution d’Octobre dans la flotte française de la Mer noire, assassinée par les Gardes blancs.
Il salue la mémoire de Danielle Casanova, dirigeante de la Jeunesse Communiste, résistante morte à Auschwitz, et toute les femmes qui jouèrent un grand rôle dans la libération de notre pays ;
En cette période contre-révolutionnaire, où la disparition du camp socialiste et de l’URSS permet au capitalisme, à l’impérialisme et à leurs supplétifs féodaux, cléricaux et communautaristes d’imposer aux femmes toutes sortes de régressions (attaques contre la laïcité et contre la mixité de l’Ecole et de l’Etat, offensive intégriste et cléricale contre l’émancipation des filles, remise en cause des acquis sociaux et des services publics pénalisant avant tout les femmes, retour du travail de nuit des femmes, bas salaires et précarité frappant majoritairement le sexe féminin, etc.), il importe que les femmes éprises de progrès s’unissent au combat de la classe ouvrière masculine et féminine pour les conquêtes sociales, l’emploi, la démocratie et la paix.
En France, il faut en finir avec les discriminations dont les femmes sont victimes dans les entreprises (salaires, responsabilités, harcèlement moral au travail, etc.) ;
il faut aussi impulser le tous ensemble des jeunes, des femmes et de tous les salariés pour combattre Sarkozy-Fillon, le MEDEF, l’U.E. et leurs complices de la fausse gauche, au premier rang desquels Strauss-Kahn, patron du FMI, l’institution capitaliste mondiale qui affame le tiers-monde par ses politiques d’austérité.
Il faut défendre l’héritage progressiste de 68 contre les attaques de la réaction sarkozyste et le-péniste.
Il faut se solidariser avec les femmes salariées qui luttent pour le pouvoir d’achat, pour l’emploi et contre la délocalisation des usines, pour la sauvegarde de la Fonction publique et de l’Education nationale saccagée par Fillon, pour les retraites, dont la destruction va condamner des milliers de femmes salariées, ouvrières, employées, infirmières, enseignantes, etc. à des pensions de misère.
Il faut soutenir les femmes sans papiers qui vivent dans l’angoisse d’être expulsées avec leurs enfants.
Il faut lutter pour sortir la France de cette Europe du capital qui broie le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et jette les bases juridiques d’une remise en cause de l’IVG (c’est ce que signifiait le « droit à la vie » du TCE) et renforce la puissance politique des religions.

Il faut combattre l’idéologie réactionnaire et antiféministe du Vatican qui s’immisce de plus en plus dans les affaires des pays européens pour détruire le droit des femmes à la sexualité de leur choix. Il faut défendre la loi laïque de 1905 menacée de mort par Sarkozy.
Il faut dénoncer le racisme, qui pousse au repli communautaire, et son frère ennemi, le communautarisme qui met en réalité à la merci du pouvoir patriarcal et des institutions cléricales.

Il faut combattre l’intégrisme religieux qui, dans nombre de pays dominés par l’impérialisme, se pose en alternative à la domination impérialiste alors qu’il est un moyen pour l’impérialisme de dévoyer la protestation populaire et de marginaliser la gauche ouvrière, laïque et révolutionnaire. L’émancipation des femmes en Iran, en Afghanistan, etc. ne viendra ni des intégristes machistes, ni de l’impérialisme occidental qui s’est constamment servi de l’intégrisme pour combattre les communistes et les progressistes anti-impérialistes.
Il faut se solidariser avec les femmes d’avant-garde qui, en Amérique latine, de Cuba au Venezuela, jouent un rôle moteur dans la lutte pour le socialisme du 21ème siècle. Il faut combattre le gouvernement fasciste et assassin d’Uribe, le fantoche colombien des USA, qui sabote toute avancée vers la libération d’I. Betancourt, dans le but de diaboliser les FARC et de provoquer une guerre entre la Colombie et le Venezuela progressiste.
Il faut soutenir les Palestiniennes qui affrontent à mains nues les tueurs d’enfants du gouvernement d’Israël, dont un ministre vient d’appeler à une « shoah » contre les Palestiniens, sans crainte d’avouer son admiration pour Hitler et de bafouer la mémoire des Juifs martyrisés par Hitler.
Enfin, il faut que les femmes progressistes s’engagent pour rendre à la France un vrai PC, seul moyen de reconstruire une alternative émancipatrice au capitalisme, de plus en plus fascisant et régressif.

 

Source : « Pôle de Renaissance Communiste en France »

Commenter cet article

janebella 09/03/2008 18:02

Totalement d'accord avec Jean Levy. Cette parité est la pire des tartes à la crème et en plus elle est déjà avariée !

Jean LEVY 09/03/2008 10:48

La question de l'égalité hommes-femmes est l'exemple même de la récupération réussie de thèmes révolutionnaires dévoyés dans l'intérêt du capital. Cela fait plus de 40 ans que le problème de l'égalité salariale est posée dans les entreprises. Et la main sur le coeur, patrons et pouvoir jurent qu'ils vont résoudre cette injustice. La loi promise hier par Sarkozy pour 2009 participe à cette comédie.La promotion inégale des unes et des autres, leur rémunération différenciée sont des MOYENS d'abaisser le coût du travail, objectif premier de l'UE. Et que nous importe l'égalité au sein des Conseils d'administration, du nombre de femmes PDG !C'est la lutte sociale des salariés UNIS qui seule résoudra la question...et beaucoup d'autres.

diablo 09/03/2008 18:10

A ce sujet qui parle de l'injustice de la loi Fillon sur les retraites qui avec ses scandaleuses décotes pénalise particulièrement les femmes qui ont suspendu leur activité professionnelle pour élever leurs jeunes enfants...Certainement pas les "féministes gauche caviar" ou autres "chiennes de garde"!