Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

L'entrée en résistance a une exigence ! La volonté et la certitude de mener le combat jusqu'à la victoire !

 

Dans un récent pamphlet, au vitriol, François Léotard prévient : "ça va mal finir", il a raison, ça va même très mal finir pour les tenants d'une France morcelée, inféodées à l'Europe, à l'atlantisme et aux USA !

 

Oui, à force de mépriser le Peuple, à force de le vendre au plus offrant, à force de lui confisquer la démocratie, ça va très mal finir.
Ou plutôt il faut que cela finisse très bien, c'est à dire que le Peuple de France recouvre sa souveraineté donc sa liberté de conduire le pays comme il l'entend.

Pour cela il faudra être en mesure de proposer une alternative pérenne et structurée, or pour l'instant il faut bien le reconnaître on n'en est pas là.

Chacun résiste dans son coin et noue des alliances éphémères au gré des circonstances, il n'y a là aucun espoir de déboucher sur une réelle solution, ce bouillonnement d'idées inorganisé est par essence stérile.

 

C'est pourquoi dès maintenant et sans plus attendre il est grand temps de mettre à l'ordre du jour l'unification de toutes les structures qui, sur des bases républicaines, sont entrées en résistance à l'offensive idéologique et politique des européistes, atlantistes, mondialistes et des ultra-libéraux.
Seule cette nécessaire unification au sein d'une structure démocratique, où chacun apporterait sa sensibilité propre, peut amener au but final, c'est à dire le rétablissement de la suprématie de la République, sociale, laïque et souveraine libérée des contraintes imposées par des pays étrangers, avec lesquels certes nous pouvons vivre en paix et même avoir des relations privilégiées de gré à gré, mais dont nous ne saurions tolérer les ukases, ni servir leurs intérêts au détriment des nôtres.

Notre pays est une Nation Une et Indivisible, c'est un particularisme fondamental que nous ne pouvons laisser aliéner.

 

Les tenants de l'Europe, de l'atlantisme, des USA et de la mondialisation sont entrés dans une logique de guerre d'anéantissement de notre indépendance, de notre souveraineté et pour tout dire de notre pays.
C'est de notre devoir de leur faire échec, pour ce faire il faut être fort, être compris de la population, proposer clairement la République comme seule alternative à leurs projets mortifères.

Pour cela il nous faut du temps, donc : Résister, s'organiser et préparer la victoire de notre République sur la barbarie mondialisée, voilà notre voie.

 

Être forts c'est être unis, donc unissons-nous.

Nos aînés, en créant le CNR, ont su mettre pour un temps - celui de la reconquête - leurs querelles entre parenthèses et créer la dynamique qui a conduit à la libération du pays, nous serions criminels de ne pas nous inspirer de leur exemple.
Mettons tout en œuvre, dès à présent, pour une unification des "bonnes volontés" avec comme seul préalable l'acceptation de la République.
Pour être clair, cohérent et crédible, ce préalable implique de ne pas de remettre en cause, pour des gains de circonstance, les fondamentaux même de notre République aux premiers rangs desquels il faut citer la Laïcité, la Solidarité sociale, la Souveraineté. Bref la Liberté, l'Égalité et la Fraternité. Ce sont les solides fondations de notre République soyons-en les incorruptibles gardiens.

 
source « comité valmy »

Commenter cet article

eva journaliste-resistante a l'intolerable 10/03/2008 19:01

il faut refuser partout les boîtes électroniques ! Sinon, même plus la peine de voter - tout sera trafiqué !! Eva

eva journaliste-resistante a l'intolerable 10/03/2008 01:00

R-sistons  à l 'INTOLERABLE !Eva