Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par diablo

Le PRCF se félicite du reflux des forces de droite en France : même s’il ne faut se faire aucune illusion sur la volonté de lutte du PS et de ses satellites, ce revers de l’UMP signifie que les casseurs de France de Bruxelles, du MEDEF et de l’Elysée vont se heurter à de fortes résistances au printemps. Le PRCF sera à leurs côtés.
Dans le Pas-de-Calais, le PRCF confirme son implantation populaire : malgré les moyens sans précédent qui ont été mis, notamment à Lens, pour tenter de « tuer » les « gêneurs » du PRCF, malgré le manque d’argent de notre organisation, dénuée d’appareil politique permanent et reposant entièrement sur le dévouement militant, les listes soutenues ou présentées par le PRCF réalisent partout d’excellentes performances.
A Liévin, malgré le ralliement du PC officiel et de Lutte ouvrière à M. Kucheida, la liste dirigée par Jacques Lacaze obtient deux élus et sensiblement le même score qu’aux précédentes élections, où elle bénéficiait du soutien du PCF et de M. Breton. A Lens, la liste unitaire écologiste-communiste-républicaine présentée par le GEL (A. Saint-Arnoult) et par le PRCF (Dany Mismacque) arrive première à la gauche du PS devant le PCF et les Verts avec près de 13% ; elle se maintiendra au second tour avec l’espoir d’une percée historique de la vraie gauche au conseil municipal. Tout dépend notamment de l’attitude du PCF auquel est proposée, sur des bases d’opposition claires à la droite et à Delcourt, une fusion des listes. Qu’il soit clair en même temps que le PRCF ne s’approprie pas la remarquable avancée de « Lens à gauche pour un autre avenir » dont le succès appartient à tous ses colistiers ainsi qu’aux deux têtes de liste, Annie Saint-Arnoult (GEL) et Dany Mismacque (PRCF).
A Eleu, la liste ouvrière du PRCF emmenée par Jean-Claude Facquez dépasse les 20%, ce qui est remarquable pour une 1ère sortie publique.
A Bully-les-Mines, la liste PRCF et républicains de Muguette Happiette obtient 11,04% et deux élus : implantation réussie puisque le PRCF n’existait pas aux précédentes élections et que le PCF (absorbé désormais sur la liste PS) apparaissait sur une liste d’union dirigée par le PS. Aux cantonales, avec très peu de moyens, Michel Facon dépasse les 5% pour sa 1ère sortie sous les couleurs franchement communistes.
La censure médiatique dont est l’objet le PRCF, tant au niveau national que de la part de France Bleue Nord et de FR3 n’en est que plus intenable et dérisoire. Elle sera désormais systématiquement dénoncée.
Le communisme qui préfère la lutte de classe à la lutte des places est de retour dans le bassin minier ouvrier. Plus que jamais le PRCF appelle toutes les forces politiques et syndicales anticapitalistes et antilibérales à se rencontrer et à passer sans attendre à l’offensive contre le fascisant régime Parisot-Barroso-Sarko.

le secrétariat départemental

 

source : « Pôle de Renaissance Communiste en France »

Commenter cet article

K
Hélas, tout ceci parait bien loin aujourd'hui : le PRCF est demeuré un groupuscule à cause de sa ligne gauchiste rejetée par les classes populaires.
Répondre
M
J'applaudis aux succès des camarades du PRCF. Pendant qu'une bonne partie des responsables et des élus du PCF ont préféré choisir de s'allier  aux sociaux libéraux (voire pire), en mettant leur drapeau dans leur poche et en laissant leurs convictions au vestiaire (à supposer qu'ils en aient encore), à Liévin, à Lens, à Eleu et à Bully les vrais communistes nous ont prouvé qu'il était toujours possible de "faire autrement", contrairement à ce que se plaisent à nous répéter les "défaitistes".Je suis abonné à "Initiative Communiste" (leur journal) et j'apprécie beaucoup les articles de fond qu'on y trouve. Je déconseille fortement à tous les amateurs "d'informations bling ! Bling" ou "pipoles" de faire comme moi, tous les autres par contre y trouveront les répères nécessaires que nous donnait autrefois la presse du parti, quand il était encore Communiste ('"je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître")Cordialement
Répondre
J
Bravo pour les succès obtenus par les copains du PRCF à Lévin, Lens, Eleu et Bully-les-Mines. Ces résultats expriment la volonté d'un vote populaire radicalisé, face à l'attitude du PCF, enlisé dans ses accords de 'gauche plurielle'. Et amitiés à tous;Jean Lévy
Répondre
D
Elections municipales et cantonales :Le PRCF s’implante pour les luttes à venir Le PRCF se félicite du reflux des forces de droite en France ; même s’il ne faut se faire aucune illusion sur la volonté de lutte du PS et de ses satellites, ce revers de l’UMP signifie que les casseurs de la France , la Commission de Bruxelles, le MEDEF et l’Elysée vont se heurter à de fortes résistances au printemps. Dans ces combats le PRCF est déterminé à tenir toute sa place.Pour la première fois notre pôle affrontait des élections locales. Malgré les difficultés structurelles de notre jeune organisation , qui manque d’argent , dénuée d’appareil politique permanent et reposant entièrement sur le dévouement militant, les listes et les candidats soutenus ou présentés par le PRCF réalisent des performances intéressantes.Dans le bassin minier du Pas de Calais où les organisations du PRCF sont particulièrement présentes et actives, les résultats sont très positifs. A Liévin, malgré le ralliement du PC officiel et de Lutte ouvrière au maire sortant PS, la liste dirigée par Jacques Lacaze obtient deux élus et sensiblement le même score qu’aux précédentes élections, où elle bénéficiait du soutien du PCF. A Lens, la liste unitaire écologiste-communiste-républicaine présentée par le GEL (A. Saint-Arnoult) et par le PRCF (Dany Mismacque) arrive première à la gauche du PS, devant le PCF et les Verts, avec près de 13% ; elle se maintiendra au second tour avec l’espoir d’une percée historique de la vraie gauche au conseil municipal. Tout dépend notamment de l’attitude du PCF auquel est proposée, sur des bases d’opposition claires une fusion des listes.A Eleu, la liste ouvrière du PRCF emmenée par Jean-Claude Facquez dépasse les 20%, ce qui est remarquable pour une 1ère sortie publique.A Bully-les-Mines, la liste PRCF et républicains de Muguette Happiette obtient 11,79% et deux élus : implantation réussie puisque le PRCF n’existait pas aux précédentes élections. Aux cantonales, avec très peu de moyens, Michel Facon dépasse les 5% pour sa 1ère sortie sous les couleurs franchement communistes.Dans les Hauts de Seine à Bagneux, dans les Pyrénées Orientales, en Corrèze, les candidats présentés ou soutenus par le PRCF obtiennent des résultats encourageants.La censure médiatique dont est l’objet le PRCF, tant au niveau national que local n’en est que plus intenable et dérisoire. Elle sera désormais systématiquement dénoncée.Partout où le PRCF a pu s’exprimer, grâce au dévouement des camarades et amis, le communisme qui pratique la lutte de classe et pas la lutte des places a marqué des points .Fort de ces résultats le PRCF va poursuivre dans tout le pays son implantation et son action pour la Renaissance Communiste au service exclusif des travailleurs ; il appelle les femmes, les jeunes, les syndicalistes fidèles à la lutte de classe à rejoindre ses rangs et à renforcer ses organisations.Plus que jamais nous appelons toutes les forces politiques et syndicales anticapitalistes et progressistes à se rencontrer et à passer sans attendre à l’offensive contre le fascisant système Parisot-Barroso-Sarko.Dans cet esprit le PRCF vient d’écrire aux organisations communistes se prononçant contre la mutation-liquidation du PCF pour qu’elles fassent campagne ensemble en vue d’une grande manifestation nationale contre la politique de Sarkozy-Fillon et de leurs mandataires du MEDEF et de l’Union Européenne.11 mars 2008 le Secrétariat Politique du PRCF
Répondre