Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Pour l'embauche des jeunes au lieu de saquer la retraite des vieux !
Pour la régularisation de tous les sans papiers !
Pour le blocage des prix alimentaires et les loyers !
Pour la hausse des salaires et pas des heures sup'
Pour l'abrogation des lois et disposition anti-grève :
A bas Sarkozy, tous ensemble pour le défaire et le chasser !
Organisons-nous !

L'Assemblée générale du Militant s'est réunie le  samedi 8 mars 2008.

Cette réunion a eu lieu lors de la journée  internationale de combat pour l'émancipation des femmes -ce que  bourgeois et bien pensants appellent  "journée de la femme". Nous nous réclamons de l'esprit des ouvrières du  textile et de l'habillement de  New York qui, le 8 mars 1857 et le 8 mars 1910,  affrontaient la police  aux cris de "Bread and Roses" ; de la conférence  internationale des  femmes socialistes de 1910 qui décidait de faire du 8 mars  une journée  mondiale pour l'égalité et le vote des femmes ; et de la  manifestation  de Petrograd du 8 mars 1917 qui ouvrait la révolution russe.
Nos  adversaires aujourd'hui sont Sarkozy et le patronat et notre réunion se   tient alors qu'ils sont en crise, malgré leur victoire que fut  l'élection de  Sarkozy le 6 mai dernier. Cet automne les cheminots et les  étudiants sont  partis au combat contre la casse des retraites et du  droit aux études et n'ont  pas gagné. Mais en ce moment même les grèves  pour les salaires déferlent dans  des dizaines d'entreprises. La  polarisation des classes s'accentue. La  bourgeoisie est inquiète de la  faiblesse de Sarkozy et du spectacle qu'il  donne alors qu'il devait  renforcer le pouvoir présidentiel. La ministre des  Finances, Madame Lagarde  va pour la première fois de sa vie dans un supermarché, devant les  caméras, et déclare que les denrées ne sont pas si chères. Comme  disait la reine Marie-Antoinette, "Ils veulent du pain ? Qu'on leur donne des   brioches ! ". Le patron de la grande distribution Jérôme Bédier déclare  contre  les caissières en grève : "Naguère ces caissières étaient  mariées, leur  salaire d'appoint suffisait, est-ce ma faute si elles ont  divorcé ?".
C'est un choc social, un affrontement politique  d'ensemble qui se prépare  en France entre la classe ouvrière, d'une  part, Sarkozy et le patronat,  d'autre part. Le «  Militant » entend le préparer en favorisant tout ce qui va dans  le sens de l'unité et du rassemblement concentrant les forces du monde du  travail contre le  pouvoir central et les organisations patronales.
Pour cela nous  décidons :
- de relancer la campagne pour la défense du droit de  grève commencée contre la loi d'août 2007 en exigeant son abrogation et le  retrait des mesures que le ministre Darcos veut prendre sur le "service  minimum" dans l'Education  nationale en organisant un regroupement  national de militants et de  responsables syndicaux d'entreprises et de  services publics, qui aura pour  mandat de rendre public et de diffuser  largement un court texte reprenant ces  exigences et les reliant à la  nécessaire unité tous ensemble dans la grève le  même jour, pour rassembler des délégués syndicaux dans les secteurs  professionnels et  les bassins d'emplois.
-d'amplifier la campagne pour la  régularisation par le travail en nous appuyant sur la victoire des grévistes  du restaurant La Grande Armée et en poursuivant pour obtenir l'ouverture des  "150 métiers" à tous les sans-papiers et leurs familles, y compris maghrébins,  africains et asiatiques.
-de poursuivre la campagne  logement.
-de mettre en discussion, par le biais de toutes nos  publications la proposition d'une manifestation centrale de la jeunesse contre  Sarkozy.
-sur la base de ces actions, de développer des  discussions dans et avec le  PS, le PCF et les militants des divers  groupes que  nous pouvons côtoyer sur la nécessité d'une organisation commune pour  affronter le patronat et l'Etat non dans des décennies,  mais maintenant.

Nous avons élu le comité de rédaction de  « Militant » et formé plusieurs commissions.
Nous allons mettre en  route une série de réunions ouvertes de  formation-débat en démarrant sur  le thème : "Qu'est-ce qui réunit les  travailleurs face au patronat et à  l'Etat ? ".
Nous nous sommes dotés d'une structure responsable au  niveau de la  trésorerie et de la centralisation des  informations.
Notre association agit à la manière de l'Association  Internationale des Travailleurs, dans les conditions d'aujourd'hui. Elle  invite à la rejoindre toute personne qui considère que  changer le monde  n'est pas un discours, mais une nécessité, qu'il faut en finir avec le  capitalisme et pour cela s'organiser afin d'affronter centralement son  Etat.

Plus d'infos:

cliquez ici

Commenter cet article

eva journaliste-resistante a l'intolerable 17/03/2008 22:57

faute de place, j'ai mis tout en commentaires - il faut réagir vigoureusement et vite ! Eva