Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Vu sur le blog de Jean Lévy :

Diantre, des hordes de paysans bolcheviks feraient la chasse aux aristocrates, nous voila revenu à 1789 crient de ventrus “capitaines d’industrie“, héritiers et autres MEDEF. Et alors? Sont ils nuls en histoire par ce que…

Par ce qu’en 1789 des esprits éclairés ont écrit un truc (1) qui commence par ça :
Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés ; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, et au bonheur de tous…

 

Tout ça dans un contexte simple et connu de tous : une aristocratie concentrant le pouvoir économique et donc l’argent, un aristocratie de plus en plus corrompue. Dans un contexte de crise économique et financière. C’est le contexte de 1789, et bien sûr, ça doit vous rappeler quelque chose de plus récent, voir même de très actuel.

Cette période historique, fondatrice de la Nation française est d’ailleurs l’objet de quelques films, comme celui-ci qui illustre donc le billet.

revo-depardieu.png

Parisot : « On est en train de recréer un climat de guerre civile, qui s’apparente à 1789. » On a compris son jeu: Faire peur, établir un climat de méfiance, intoxiquer le gouvernement pour arriver à ses fins.

Catherine Deneuve, qu’on a connu plus intelligente s’insurge : « Qu’auriez-vous fait en 1789, mon corps en tremble encore ! ». Notez l’évolution sémantique importante. Auparavant c’était ” Qu’auriez vous fait sous l’occupation?”, avec rappel des heures les plus sombres… Désormais pour ces gens, là le pire ce n’est pas le nazisme (2) et ses camps de travail et d’extermination, mais les hordes de révolutionnaire de 1789. Le glissement des mots, le changement d’époque est remarquable. Il indique un changement de registre de la peur chez ces ventrus, elle se situe plus profondément dans l’Histoire. Nous sommes donc en train de vivre une nouvelle version du choix que certains proposaient dans les années 30: plutôt Hitler que le Front Populaire.

On attend Deneuve en Marie Antoinette expliquer doctement et gentiment que la Révolution c’est pas bien…

Attention, tout est écrit dans les mots, les noms, c’est le propre du Martyr : le saint-homme ! rendez-vous compte: “Depardieu” désignait, au Moyen-Âge, le lieu où l’on payait la dîme, impôt inique aboli en 1789. Aujourd’hui, le même patronyme en est venu à symboliser la lutte d’un individu libre contre la folie coercitive de l’État couine tel un porcelet embroché le Libéral en colère. Non celui-là n’est pas doté d’un masque à gaz (qu’il fabrique) pour éviter les pets et autres remugles du pochetron. En fait ils sont quatre: Aurélien Véron, Anne Bourdu, Gaspard Koenig et Charles Beigbeder, membres dirigeants du Parti Liberal Démocrate. le truc qui existe.

Afflelou, qui n’a selon lui rien à se reprocher (3)tombe dans la pensée binaire adorée par les libéraux et autres andouilles : “On est en train de faire une guerre de tranchées, de revenir en 1789 : il faut arrêter de dire que les chefs d’entreprise sont des voleurs, des voyous, des gens malhonnêtes”

Il faut rappeler à cet andouille qu’on trouve même des petits patrons au NPA. Personne ne confond 3,5 5, ou 1000 exilés avec la totalité de la population. Sauf, sauf ces exilés d’un nouveau genre, ces nouveaux émigrés de Brunswick. On lira des libéraux expliquer que la France c’est la Corée du nord, et qu’il faut prendre la fuite. A ceux là, on peut le dire : Cassez vous ! allez vivre votre délire libéral, votre droit a licencier dans l’heure ailleurs où bien sûr on vous attend pour vous assister, vous aider, vous subventionner. What a surprise ! La seule différence c’est l’impôt que vous ne voulez plus payer, vous voulez “vivre de votre travail“, comme si c’était une exception … sans doute au contraire du chômeur oisif qui vole le fruit de votre dur labeur, et qui ne peut lui pas prétendre à cette option….

On lira aussi avec joie d’autres bouffons libéraux (dit de gauche, attention, espèce rare) glapissant sur leur blog chez rue89: Pour eux la gauche adopte les postures de l’ancien régime, vous avez bien lu ! le libéral ose tout, il inverse le sens de l’histoire.

On me dira que tous ne sont pas aussi cinglés (4), et que tous ne dénoncent pas le retour du servage par l’impôt. Par ce qu’en effet ceux-là dont je parle, vous expliquent que le servage est de retour. Et donc la dépendance à un seigneur ou un truc au dessus. Là dessus tout le monde est d’accord non ?

Or dans le cas d’Afflelou voilà ce que la presse nous apprend : Il part s’installer Londres à la demande de son actionnaire majoritaire, le fonds d’investissement britannique Lion Capital.Où est donc la relation de domination ici ? Alors, mon petit libéral planqué chez rue89, elle est où dans ce cas la relation de servage ? Et qui est dans ce cas l’aristocratie dominante ? La réponse est simple : Les actionnaires.

Et que dire de ces libéraux suisses qui dénoncent, tenez vous bien, l’impérialisme du gouvernement Ayrault tout en protégeant bien sûr le secret bancaire. l’argent des acteurs pétomanes ou des marchands d’arme : Cela ne fait aucune différence pour ces gens là, après tout ce ne sont que des liquidités, de la valeur, de la richesse… Tout ça en accueillant à bras ouverts les déserteurs du XXIe siècle.

Déserteurs ou émigrés? Plutôt émigrés, oui ce sont les nouveaux émigrés de Brunswick, ceux qui perchés sur leur chaise à porteur couinaient que la France ne pouvait pas fonctionner sans eux et dictaient leur ordres .. accélérant l’Histoire d’un coup sec par ailleurs. Nos zozos devraient donc se méfier et de ne pas user de mots rappelant des périodes étrangement semblables à l’actuelle.

Sommes nous en 1788 finalement ? La déprime collective ne précède t’elle pas une saine colère ?

  1. Troll libéral, je te rappelle que tout ça prévoit la confiscation de la propriété en cas de besoin et un impôt proportionnel 
  2. ou autre totalitarisme exterminateur 
  3. lire http://www.liberation.fr/economie/01012308112-en-matiere-de-gros-sous-afflelou-fait-dans-le-flou
  4. c’est le cas, j’en connais des plus futés

Source: Politeeks 

 

 

 


Commenter cet article