Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Dans une déclaration du 18 mars 2008, Amnesty International a  dénombré « 58 dissidents toujours emprisonnés à Cuba ». L'organisation souligne que « le seul crime commis par ces 58 personnes est d'avoir exercé de manière pacifique leurs libertés fondamentales ». Kerry Howard, directrice adjointe du programme Amériques d'Amnesty International, note qu'elle « les considère comme des prisonniers d'opinion. Ces personnes doivent être remises en liberté sans délai et sans condition ».

Dans son communiqué, l'organisation internationale reconnaît que « la plupart ont été inculpés d''actes contre l'indépendance de l'Etat ». Amnesty International reconnaît également que ces personnes ont été condamnées « pour avoir reçu des fonds ou du matériel du gouvernement américain pour des activités perçues par les autorités comme subversives ou faisant du tort à Cuba ».

Question : dans quel pays, des personnes peuvent elles recevoir impunément de l'argent d'une puissance étrangère ?

Commenter cet article

Communisme 11/05/2008 21:12

La réponse à "Question : dans quel pays, des personnes peuvent elles recevoir impunément de l'argent d'une puissance étrangère ?" : ben, en france, par exemple !La vraie question c'est : "Aux USA, des personnes peuvent elles recevoir impunément de l'argent du gouvernement cubain ?", et la réponse est bien sûr non. Il faut la libération de tous les journalistes, mais il faut AUSSI dénoncer l'embargo des USA contre le peuple cubain, et rappeler qu'il y a en proportion plus de prisonniers aux USA qu'à Cuba...

charlotte357 11/05/2008 08:43

Je découvre ton blog ! le miracle de la toile (d'araignéee)par le blog de Ciboulette, de plus je vais voir ceux de Jacques et de Jean qui ont laissé un commentaire. Nous sommes nous aussi des dissidents en France mais pas subventionnés par les US. Pour ce qui est des assoc. "humanitaires" telles Amnesty ou RSF je ne crois plus à leur indépendance depuis longtemps.Courage et amitiés à tousmamie sceptix

Tourtaux Jacques 10/05/2008 17:06

Ces contre-révolutionnaires n'ont que ce qu'ils méritent et si j'étais Evo Morales, j'en ferais autant en Bolivie avant que les voyous à la solde de l'impérialisme américain ne parviennent à leurs fins.Selon la très sélective Amnesty International, les "braves gens" auraient agi de manière pacifique au nom de la défense des libertés. Autrefois, les patriotes Cubains eurent à repousser les mercenaires envoyés par le démocrate Kennedy qui menait déjà le même combat de classe que ses actuels "adversaires" républicains. Le gendarme américain veut régner en maître sur l'ensemble de la planète. Lui ou ses laquais s'agitent déjà pour tenter de maintenir en place leurs amis politiques au Liban. Toute personne se livrant à des activités subversives contre un Etat démocratique doit être jugé et puni selon la loi du pays qu'elle agresse.Jacques Tourtaux 

Jean LEVY 10/05/2008 11:01

Réponse à la question : dans quels pays des  personnes peuvent-elles recevoir impunément des fonds étrangers ?Mais c'est la pratique quasi officielle des Etats occidentaux qui subventionnent les mouvements d'opposition à l'Est de l'Europe (Bélarus, Ukraine, Géorgie, Serbie...) et qui ne sont pas contents du tout quand les autorités locales s'y opposent...JL