Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

 

 

CGT-cheminots-chartres

COMMUNIQUÉ : 

Création du Groupe Public Ferroviaire

 

 

Lundi 1er décembre 2014, s’est constitué le Groupe Public Ferroviaire marquant la fin de la Société Nationale des Chemins de fer Français, entreprise historique copropriété de 65 millions de français et acquis de 1936.


En juin dernier, le syndicat CGT des cheminots Chartres appelait les cheminots du site de Chartres à la grève contre la loi portant réforme ferroviaire et proposait, notamment, de réunir le système ferroviaire dans une entreprise unique publique et intégrée : la SNCF. Face aux cheminots, un gouvernement et une direction prêts à tout pour remporter la partie : chantages, intimidations, provocations, manipulations, mensonges, divisions, oppositions, répressions. Plus de 10 jours de grève reconductible et quelques séances législatives plus tard, le gouvernement et ses multiples alliés de circonstance ont fait le choix de passer en force pour remettre en cause des décennies de luttes des cheminots.


La date du 4 août 2014 restera dans la tête des cheminots, car c’est ce jour-là que le Président de la République promulgua la loi portant réforme ferroviaire, mettant fin à la Société Nationale des Chemins de fer Français. Outre cette date, après le conflit de juin 2014 qui a mis en exergue l’attitude du Gouvernement et Parlement en place, les noms de ceux qui assument la trahison populaire par leur signature resteront aussi en mémoire : Hollande, Valls, Royal, Sapin, Montebourg, Rebsamen et Cuvillier.


Ce que les cheminots ont combattu, malheureusement, nous allons le vivre. Car non seulement le système n’est pas réunifié (les cheminots se retrouveront éparpillés dans 3 entreprises en 2015) mais en plus il n’est pas financé ; ce qui va entraîner d’autres fermetures de lignes, de gare, l’augmentation de la sous-traitance, l’augmentation de la productivité, le développement du « low cost » et une baisse inévitable du niveau de sécurité.


En juin, les cheminots avaient raison. L’unique objectif de cette réforme était de démanteler l’entreprise publique à des fins uniquement financières : dégager des sources de profits colossales à partir de l’argent des collectivités, qui à ce jour, échappe encore en grande partie aux magnats de la finance, aux actionnaires. Dans ce retour à la préhistoire du chemin de fer, les usagers vont souffrir. Quelques semaines après la nomination de PARISOT (ex-Présidente du MEDEF) au Conseil d’Administration d’EDF, Frédéric SAINT-GEOURS, membre du Bureau Exécutif du MEDEF, vient d’être désigné par le Gouvernement Président par intérim du Conseil de Surveillance du Groupe Public Ferroviaire. Le ton est donné !


DANS CETTE PÉRIODE OÙ LE MONDE DU TRAVAIL SOUFFRE DE MANIÈRE INÉGALÉE DEPUIS DES DÉCENNIES, LE SYNDICAT CGT DES CHEMINOTS DE CHARTRES APPELLE LES CHEMINOTS À NE PAS BAISSER LES BRAS, RESTER EN RÉSISTANCE, ET CONTINUER LE COMBAT FACE AU DÉMANTÈLEMENT EN COURS DE LA SNCF.

CAR LA FAMILLE CHEMINOTE SAURA UN JOUR SE RÉUNIR !


Commenter cet article