Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel LeDiablo

palestine-carte-maxi

Communiqué

du Front populaire pour la libération de la Palestine

******

En ce vingtième anniversaire de la signature des accords d'Oslo, le Front populaire pour la libération de la Palestine demande que soit abandonnée la voie d'Oslo et des négociations. En ce vingtième anniversaire de la signature des accords d'Oslo sur la pelouse de la Maison Blanche à Washington, le 13 septembre 1993, le FPLP exige que l'équipe de négociation palestinienne se retire de négociations bi-latérales confidentielles, douteuses et en revienne aux Nations unies et à ses institutions ainsi qu'à la mise en œuvre des résolutions correspondantes.

 

 

Par ailleurs, le Front demande que l'Autorité reconnaisse et s'en remette à la position du consensus national, refusant les pressions et interventions extérieures qui sapent la position palestinienne de ne pas revenir aux négociations. Au contraire, toutes les forces politiques palestiniennes doivent placer la priorité dans la lutte contre l'occupant, la construction de l'unité nationale, la fin des divisions, comme moyen d'inverser le rapport de force actuellement en faveur de l'occupation, et de faire triompher les droits de notre peuple à la liberté, à l'indépendance et au retour.

 

 

Le Front met en garde contre l'insistance des États-Unis et de l'occupant à procéder par la voie de confidentielles « négociations » et solutions bi-latérales loin de toute légitimité internationale, tout en continuant la judaisation de Jérusalem, les attaques contre la mosquée Al-Aqsa, la colonisation effrénée, le terrorisme d’État ainsi que la terreur et les violences des colons.

 

 

L'occupant soutient les négociations comme une façon de dissimuler son mépris constant des droits des Palestiniens, dont ceux à l'indépendance, au retour et à l'auto-détermination, reconnus dans le droit international, ainsi que le droit Palestinien sur Jérusalem. Les négociations font le jeu de l'occupant, ainsi que de la stratégie de domination des États-Unis sur la région, ses peuples et leurs richesses, tout en minant la culture de la résistance, en endiguant les processus, luttes et transformations démocratiques dans les pays arabes.

 

 

Le Front demande que les responsables palestiniens, les États de la Ligue arabe et l'Organisation de la Conférence islamique prennent leurs responsabilités et en appellent au Conseil de sécurité de l'ONU pour condamner et arrêter les crimes de guerre, la colonisation et le nettoyage ethnique en Palestine, ainsi que pour remettre en question la crédibilité de l'administration américaine sur la question des colonies illégales.

 

 

 

En outre, le Front demande que les responsables israéliens soient poursuivis et rendent des comptes devant les tribunaux internationaux, et que cette orientation soit discutée à l'Assemblée générale des Nations unies en septembre, coupant court aux manipulations, duperies et désinformations orchestrées par le gouvernement israélien sur la question de la Palestine. Les États-Unis et Israël cherchent à substituer à la lutte palestinienne comme conflit central dans la région celui entre Sunnites et Chiites, autour du « dossier nucléaire iranien », selon le Front.

 

 

Traduction MA

 

Source:


http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

Commenter cet article