Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Tous les jours les journalistes nous abreuvent de petites phrases. Rien ne nous est épargné sauf l'essentiel.

L'essentiel c'est le ralliement de la gauche sans condition au capitalisme. Ce n'est pas franchement nouveau, mais cette fois elle va au bout de la démarche. Le PS vient de l'officialiser avec sa dernière déclaration de principe. Elle déclare l'abandon des espérances révolutionnaires et des oppositions de classe, reconnaît que l'économie de marché est la forme la plus efficace pour produire la richesse. (au profit de qui ?). Sur cette base, elle confirme que l'opposition avec la droite n'existe pas. Ainsi, sur le sujet d'actualité de la  réforme des retraites, tous sont d'accord sur l'obligation- au nom de l'espérance de vie et de la démographie- de porter la durée de cotisation à 41 ans. Il en est de même sur toutes les questions essentielles.

Personne n'a oublié les déclarations sur le SMIC à 1500 euros brut en 2012 ou son désaccord avec les 35 heures formulé après son échec a la présidentielle par Ségolène Royal. D'autres se succèdent. Ainsi Bertrand  Delanoë qui déclare  je n'ai jamais été marxiste. Je suis libéral.  Un autre Manuel Valls est encore plus franc. Dans un livre « Pour en finir avec le vieux socialisme »,   il écrit qu'il faut expliquer aux Français qu'ils vont en baver quel que soit legouvernement. La seule critique qu'il fait à Nicolas Sarkozy est qu'il n'est pas assez réformateur et que la mission de la gauche est de faire ce qu'il ne fait pas. Quel programme et quelles belles perspectives il nous annonce si la gauche, comme c'est probable, revient aux affaires !

Les autres dirigeants du PS, quel qu'ils soient, sont sur la même longueur d'onde.

Avec de telles assurances, le capitalisme n'a rien à craindre. Le jour où la droite sera usée, ce qui ne saurait tarder, la relève est prête. Et que dire de ceux qui, du PCF aux Verts en passant par Besancenot, se préparent aussi à faire partie de cette relève, au nom de la gauche naturellement ?

Au moment où se développent les luttes contre la politique du capital mise en œuvre par Sarkozy et son gouvernement, ce n'est pas de cela que les victimes de la politique du pouvoir ont besoin. Elles ont besoin d'un soutien politique clair, d'initiatives qui soutiennent et prolongent leur action. Ce que cette gauche, dissoute dans le capitalisme, ne peut et ne veut apporter, puisqu'elle les enferme dans le capitalisme.

source : « communistes»

 

Commenter cet article

Cedric 31/05/2008 18:11

Je ne crois pas que la LCR et Besancenot soient à mettre dans le même sac que les dirigeants du PS, La LCR a lancé un appel pour la création d'un nouveau parti anticapitaliste, qui justement à vocation à être un correspondant politique pour les luttes, pour offrir un débouché politique à tous les combats que nous devons mener, et je t'invite sincrement à nous rejoindre car toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, et il nous faut des gens qui ont des convictions comme toi !