Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Le militant communiste lit l' « Humanité ». C'est le journal de son parti et il y recherche les nouvelles ou les commentaires susceptibles de conforter sa foi dans les idées qui fondent son engagement. Le 3 juin dernier son journal s'ouvre sur une grande page noire annonçant la mort d'un grand couturier. Sans le laisser complètement indifférent, l'événement ne le plonge pas dans l'affliction qui met en effervescence la rédaction du journal. Il tourne les pages et un certain agacement le gagne quand, pour dépasser un sujet qui ne le passionne pas, il doit en franchir cinq entièrement remplies de faits et gestes du personnage disparu. Il sait qu'il fabriquait des robes qu'on lui a montrées à la télé, mais d'une telle excentricité qu'aucune personne de son entourage ne se risquerait à les porter. Ce Monsieur était un artisan du paraître et de l'inutile. Mais le paraître et l'inutile font parfois rêver les dames, et il est important de les laisser aller à leur rêve, ou à leur nostalgie quand le prince des vanités disparaît.
Mais tout de même cinq pages !
Bon, et le communisme dans tout ça ? Rien dans ce numéro ni dans les suivants jusqu'au 6 juin. A cette date un grand article est consacré à un discours de M.G. Buffet à propos du prochain congrès. Notre ami militant, qui a lu et entendu cent fois les mêmes propos, sait qu'une opposition se dessine au sein du Parti et il voudrait bien en savoir davantage. Il a entendu parler du Maire de Vénissieux, André Gerin, qui présente sa candidature au secrétariat général du Parti. Pas un mot dans son journal. Pas un mot non plus de la contestation regroupée autour de la section de Paris 15e. Il faut attendre la fin de l'article pour lire des extraits de « Libération », apparemment mieux renseignée que l'«Humanité», au sujet des seules oppositions de Hue et de Gayssot.
Bientôt il n'achètera plus l'Huma !

Georges, militant du PCF, Section de Béziers

source : « blog pcf béziers »

Commenter cet article

Tourtaux Jacques 03/07/2008 20:09

A la lecture de certains commentaires, Jean-Charles découvre que leurs auteurs ne lisent malheureusement que rarement l'Huma. C'est sans aucun doute vrai mais, pourquoi des gens se réclamant de l'idéal communiste ne lisent-ils pas ou plus l'Huma ? La vie chère ne permet pas à certaines personnes de se payer un abonnement. Autre exemple, j'ai acheté l'Huma Dimanche spécial MAI 68, 10 €, cela fait cher, m'a dit la militante qui le vendait, elle était ardennaise comme nous. Au cas où tu aurais quelques doutes sur mon passé de militant communiste dans les Ardennes où je dois l'avouer, je ne t'ai guère rencontré. Ainsi va la vie et si par hasard, tu voulais en connaître un peu plus sur le mouvement ouvrier ardennais sachant que tu n'ignores pas que j'ai écris des ouvrages sur la classe ouvrière, notamment ardennaise, puisque lors d'une manif des élus communistes à Paris où je faisais une vente militante de mon premier livre : " Guerre d'Algérie-Souvenirs d'un appelé anticolonialiste ", tu t'es sauvé comme si j'étais un pestiféré. Un cadre bancaire, c'est si radin que ça? Si par inadvertance, mon bouquin venait à te brancher, sache que je viens d'en faire rééditer et que cette fois-ci tu pourras y lire l'Avant-propos de notre camarade Henri Alleg, une sérieuse référence et si ce livre ne t'intérresse pas, j'ai également écrit " Le Chemin de l'Honneur d'un Travailleur du Rail " et pour ne pas te laisser sur ta faim, je vais te faire profiter du mail de mon camarade Henri : " Ce chemin de l'honneur d'un travailleur du rail " est un très bel hommage aux cheminots, à leur dangereux et courageux labeur, à ceux, qui comme toi, se sont battus pour les défendre et plus largement à tous les travailleurs. De plus, il vient à un moment où ceux qui dirigent le pays et leurs porte-parole cultivent au contraire le mépris le plus profond à l'égard de la classe ouvrière au point que certains osent prétendre qu' "elle n'existe plus ". Ton livre aide à leur donner  un cinglant démenti. Je ne serai pas le seul à t'en remercier.A plus. Jacques Tourtaux   Lorsque tu persistes à penser que l'Huma reste le meilleur journal, malgré ses imperfections, pour défendre la classe ouvrière et... promouvoir les idées communistes, cela sierait mieux à un journal communiste que l'expression : promouvoir les idées alternatives anticapitalistes, formule que écarte le mot communiste que je ne vois pas une seule fois apparaître dans ton commentaire.Maintenant, je vais te dire, j'ai été abonné pendant des années à l'Huma, j'ai été un CDH assidu, je n'ai pas lésiné sur les nombreuses ventes de masse. Comme des milliers d'autres communistes ou tout simplement comme d'autres personnes qui ne voulaient pas voir disparaître ce grand journal communiste, défenseur des humbles, j'ai fait des dons à l'Huma, bien souvent au-dessus de mes moyens, à tel point qu'à deux reprises, je les ai fait anonymement.Je lis souvent la une de l'Huma, via Internet et il ne se passe plus une fois sans que je ne reconnaisse plus les écrits de ce journal que lorsque j'avais 17/18 ans, j'achetais en ville à l'ouverture de la maison de la presse et qu'à plusieurs reprises fut saisi par les gendarmes devant moi. Combien de fois, j'ai vu des pages blanches ou des articles censurés dans l'Huma de cette époque de la Guerre d'Algérie. L'Huma était le journal de l'honneur, de la dignité, de la propreté et qui voit-on maintenant ? Le 16 juin dernier, je n'ai pu résister à l'envie de commenter un article où étaient mis sur le même piédestal les patrons routiers de la FNTR et de l'UNOSTRA qui, comme pour les agriculteurs de la FNSEA sont des patrons et de solides électeurs de droite. Il s'est trouvé un contradicteur pour approuver cet article qui n'aurait jamais trouvé place dans l'Huma lorsqu'elle était au service des petites gens.  Pour ce qui est de s'exprimer ailleurs que dans l'Huma, il me semble que les dirigeants nationaux du PCF ne s'en privent pas. Tu vois, mon camarade Jean-Charles, j'ai voulu m'exprimer dans l'Huma pour donner exprimer mon désaccord quant à cet article du 16/06 dernier et ce fut la bronca mais, il en faut plus que ça pour me clouer le bec.    

van bervesseles jean-charles 01/07/2008 23:46

Je ne partage pas du tout l'analyse du camarade de Béziers: quand YSL est venu à la fete de l'huma , il a fait partagér à des milliers de travailleurs une émotion soi-disant réservée aux bourgeois ! à l'époque , l'huma tirait à bien plus de 200000 exemplaires et ,pas plus qu'aujourd'hui, n'était en retard sur le monde du travail!! je trouve que certains commentaires démontrent malheureusement que leurs auteurs ne lisent que rarement l'huma !!! ...je persiste à penser que ce journal reste le meilleur (malgré ses imperfections) pour défendre la classe ouvrière et promouvoir les idées alternatives anticapitalistes; ....debout les damnés de la presse...exprimez-vous dans le figaro ou dans libération (le figaro de gauche!!) ,pourquoi pas le monde ,j'hallucine???

Maryvonne Le gland Leray 28/06/2008 12:58

le camarade a raison et malheureusement il n'exagère pas... en relisant l'article de Lenine "Marxisme et révisionisme" que je viens de remettre en ligne.... je me rends compte qu'il ne parle pas seulement du PS .... Les choix de l'huma sont : ne pas faire de vague et apparaitre comme un parti non révolutionnaire... bref un parti de gouvernement... avec 1,9% des voix on peut rire.

el diablo 28/06/2008 18:16



Certains membres du PCF n'admettent pas que l'on puisse se revendiquer "communiste" (je n'ai pas dit troskiste ou maoïste ou
encore gauchiste je dis bien communiste) et contester ce que les dirigeants actuels de ce parti ont fait de "l'Humanité"...Ancien lecteur, vendeur et même correspondant de "l'Humanité"je ne
pense pas être encore un  "vieux con"et j'affirme que ce journal est devenu pour moi illisible. Quand il diffusait à 150 ou 200.000 exemplaires, "l'Huma" était aussi diffusé en kiosque (et
dans les entreprises aussi d'ailleurs) il n'était pas un "bulletin intérieur" du PCF. Simplement ce parti et son journal était liés viscéralement  avec le monde du travail.Aujourd'hui le
lien est rompu ...d'où le "n'importe quoi" éditorial (dérive vers le "sociétal " au détriment du social par exemple). C'est triste ! Salut et fraternité el diablo "fier d'être communiste".



Tourtaux Jacques 26/06/2008 20:40

Le camarade n'exagère pas du tout. Pensant m'informer sur la grève du 17 juin dernier, j'ai regardé sur internet la une de l'Huma du 16 et un titre m'a fait bondir. Le journaleux, c'est comme ça qu'il faut l'appeler, amalgamait les salariés grévistes aux " luttes " des patrons transporteurs routiers de la FNTR et de l'UNOSTRA. J'ai fait un commentaire et me suis attiré les griefs d'un lecteur qui trouvait que l'Huma avait bien fait de mettre les salariés grévistes aur le même pied d'égalité que les patrons de la FNTR et de l'UNOSTRA,  syndicats d'obédience patronale tout comme leurs amis de la FNSEA. Sarkozy peut compter sur eux. Alors, que le journal fondé par Jean Jaurès se mette à causer comme la presse bourgeoise, c'est inacceptable.Les syndicats patronaux UNOSTRA et FNTR sont des organisations de combat dont les adhérents patrons, bien souvent, ne respectent pas la convention collective de la corporation. C'est un ancien élu prud'hommes CGT, section commerce qui te le dit.T'en connais beaucoup de ces fléaux-là qui sont SDF ou sans-papiers? Pour en revenir à l'Huma, les dérapages y sont fréquents. L'ancien CDH que je suis ne reconnais plus son ancien quotidien révolutionnaire, fer de lance de la lutte des classes. Jacques Tourtaux

Joël67 26/06/2008 19:47

Le chantage qui consiste à dire je ne suis pas d'accord je me désabonne me parait très infantile, puérile pour un militant communiste.Toute notre vie nous sommes habituer à nous battre. quelques fois nous sommes minoritaire dans notre propre parti. Et alors la démocratie c'est assumer sa minorité et appliquer la ligne majoritaire.Sinon nous finirons avec un mouvement communiste composé d'une multitude de groupuscules et là se sera la fin.Les libéraux de tous poils auront un boulevard devant eux.

Joël67 26/06/2008 19:35

Le camarade exagère, moi je trouve tout ce dont j'ai besoin dans l'Huma. Le camarade est de mauvaise foi!!!!Le camarade confond bulletin interieur et l'Humanité. L'Humanité est un journal qui s'adresse au public, il est vendu en kiosque....Nous sommes également abonné parce que nous le soutenons.Je trouve bien qu'il soit plus large que le PCF et ces militants.C'est bien différent d'un journal, qui s'adresse qu'aux militants et encore...Comme un quotidien coute très cher, moi je trouve bien qu'il soit plus large et informatif.Maintenant le déroulement du Congrès:-Il vient seulement d'être décidé au CN des modalité- Je trouve dangeureux et inadmissible que certains s'adresse à libé, Le Monde, le Figaro (comme Gérin), il ne faudra pas être surpris des manipulations de certain journalistes ensuite contre notre Parti!!!! Quel désordre!!!!J'appel cela tirer dans sont camp.Maintenant il faudra donner à chacun le moyen de s'exprimer, mais une fois le congrès terminé, il doit y avoir une seule ligne politique, un seule parti, c'est une règle simple.