Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

LE CAPITALISME PORTE EN LUI LA GUERRE, COMME LA NUEE PORTE L'ORAGE »  (Jean Jaurès)

Le bruit des canons a retenti en Ossétie, en Georgie.

Une guerre, des morts, des souffrances.

Pourquoi ?

Parce que le gouvernement de Saakachvili, issu de la contre-révolution « des roses », a agressé l'Ossétie du Sud qui souhaite quitter la Géorgie en vue de rejoindre la Fédération de Russie.

Et que, mandatées par l'ONU pour préserver la paix, les troupes russes stationnées en Ossétie, ont été prises pour cible par l'armée géorgienne et ont riposté victorieusement,

Reste à décrypter ces faits.

Le gouvernement géorgien, marionnette des USA et de l'UE, a cru possible de briser les mouvements séparatistes Osséte, sans doute encouragé par certains secteurs impérialistes des USA comme de l'UE.

Cette opération guerrière s'inscrit dans le plan impérialiste plus vaste d'encerclement, d'affaiblissement, de subversion de la Russie par les impérialismes, impérialisme yankee en tête.

Une « révolution orange » est téléguidée en Ukraine, en Pologne on installe des fusées, en Tchéquie des radars, Saakashvili  veut entrer dans l'OTAN, tous les pays limitrophes de la Russie sont mis à contribution, dans un vaste jeu d'échec, pour briser la renaissance de la Russie, à la fois concurrent potentiel et pôle de résistance à l'hégémonie des Etats-Unis ...

Pour ce faire l'impérialisme ressuscite les forces politiques les plus réactionnaires, provoque tout autour de la Russie des coups d'état s'appuyant sur les secteurs les plus corrompus, les plus fascisants, les plus compradores des bourgeoisies locales, transformant ces pays en protectorats de l'Empire.

Mais les plans impérialistes sont, comme toujours, mis en cause par les mouvements populaires et les contradictions internes du capitalisme.

Ainsi le même Poutine qui rend hommage à Soljenitsyne, proclame aussi que " la fin de l'Union Soviétique est la pire catastrophe du XXe siècle ". Il y a là l'expression des forces en jeu, de la lutte des classes en Russie.

Aussi lorsque les encouragements de l'impérialisme rendent les fantoches de Bush et Merckel imprudents et irréalistes, les catastrophes guerrières deviennent possibles.

La Russie n'a fait donc que se défendre, dans cette affaire, contre une agression impérialiste où le régime férocement  pro américain et anti-russe de Géorgie a servi de bras armé pour déclencher une vaste opération de purification ethnique anti-russe contre les populations russophones de l'Ossétie, au risque de provoquer une guerre avec Moscou.

Bush prétend avec un rare cynisme « arbitrer » entre Géorgie et Russie, se posant de fait comme le protecteur de la Géorgie.

Dans ces conditions, le PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) qui rappelle que dans l'histoire révolutionnaire russe et géorgienne, les deux peuples et leurs dirigeants prolétariens ont lutté côte à côte,

Appelle tous le progressistes à condamner l'opération de purge ethnique lancée par Tbilissi et ses inspirateurs occidentaux.

Invite tous les progressistes à condamner la politique anti-russe des forces euro-atlantiques et de leurs relais anticommunistes baltes, ukrainiens, caucasiens, etc ; en effet cette politique peut conduire à une agression de grande ampleur contre la Russie pour la démanteler, la mettre sous tutelle, se partager ses richesses minières, mettre au pas un peuple qui n'a majoritairement pas oublié l ‘épopée ouverte par octobre 1917 et Stalingrad; avec à la clé, les graves menaces pour la paix mondiale qui en découlent.

source : « prcf »

 

 

 

Commenter cet article