Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Le journal économique « l'Expansion » d'octobre  a étudié pour toutes les catégories sociales  « le poids de l'évolution des dépenses contraintes (alimentation, loyer, transport) sur la période 2006 - 2009 » (de janvier 2006 à janvier 2009).

En trois ans la perte de pouvoir d'achat atteindra jusqu'à 35,6% (moins 1253 euros par an) pour les RMISTES et familles d'origine étrangère. Elle sera de 30% (moins 1447 euros par an) pour un couple de trentenaires avec un enfant, habitant en HLM. Les familles des bassins ouvriers traditionnels perdront 24,5% (moins 1512 euros par an). Les jeunes actifs en CDD ou intérim perdront 21,2% (moins 1512 euros par an). Les chômeurs sans loisirs et sans moyens de transports perdront 15,9% (moins 1504 euros par an)... Les familles à gros revenus, elles mêmes perdront 7,3% (moins 2164 euros).

Les postes qui ont le plus augmenté sont d'abord l'alimentation avec en particulier «les produits de base comme le pain, les œufs, les pâtes ou la viande de volaille, particulièrement consommées par les classes populaires» dit la directrice du département consommation du CREDOC.

Autre facture de plus en plus lourde, celle du fioul et de l'essence, la part de ces dépenses est deux fois plus élevée dans le budget des ménages les plus pauvres.

L'appauvrissement actuel se mesure par rapport à l'impossibilité d'accéder à des besoins élémentaires comme le logement

En France un habitant sur 8 vit en-dessous du seuil officiel de pauvreté , des millions recherchent un emploi, des millions d'autres manquent d'argent pour acheter ce dont ils ont vraiment besoin. En France le peuple achèterait plus s'il gagnait plus.

Le seuil officiel de pauvreté en France :

- 880 euros par mois pour une personne seule

- 1320 euros pour un couple

- 1320 euros pour un couple

- 1140 euros pour une famille monoparentale avec un enfant

à l'autre bout de la chaîne...

C'est l'envolée des profits capitalistes en France. Les entreprises capitalistes du CAC 40 ont dégagé des bénéfices record en 2007. Elles ont accru leurs chiffres d'affaires de près de 7% à plus de 1.237 milliards d'euros. Leurs bénéfices (officiels !) se sont  élevés à plus de 100 milliards d'euros (101,37 exactement). Elles ont ainsi dégagé une rentabilité globale de 8,2%. TOTAL a dégagé 12,2 milliards de bénéfices et annonce des profits en hausse pour 2008.

Où va tout cet argent ?

D'abord à la spéculation qui rappelons-le, entre 2000 et 2006, progresse trois fois plus vite que la production. Et dans la poche des actionnaires. Entre 2000 et 2007, en France, les sommes versées par les entreprises du CAC 40 à leurs salariés ont baissé de 1% alors que dans le même temps elles versaient à leurs actionnaires des sommes en hausse de 40%. TOTAL en 2007 a reversé à ses actionnaires 6,5 milliards d'euros, bien plus que ce qu'elle a versé à ses 103.000 salariés. FRANCE - TELECOM a versé 199% de plus à ses actionnaires mais a réduit ses frais de personnel de 14%. MICHELIN a augmenté ses actionnaires de 58% et a réduit ses frais de personnel de 7%

La cause de la crise est là :

D'un côté, les salariés et le peuple dont le pouvoir d'achat diminue, de l'autre des profits capitalistes qui s'envolent.

Il y a de l'argent, beaucoup d'argent pour augmenter les salaires, créer des millions d'emplois, développer l'économie, faire une autre politique au service du peuple. Agissons tous ensemble pour l'imposer.

source : "communistes"

Commenter cet article

Marius 26/10/2008 10:03

49 milliards d'euros:c'est le montant u déficit publicen 2008En 2009 les déficits de l'état devraient atteindre 5 milliard d'euros .  9 milliards d'euros:c'est le montant de l'aide française au développement versé en 2008 aux differents pays d'émigration.200 à 300.000:c'est le nombre de travailleurs clandestins qui travailleraient dans le batiment selon la CGT.Des éstimatns jamais démenties par le gouvernement.2186 euros c'est le cout moyen pour le contribuable d'une reconduite à la frontiere d'un étranger rn situation irrégulière.Tout cet argent ne profite pas aux travailleurs Français.