Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Communiqué


Notre parti présentera dans toutes les régions des candidats aux élections Européennes du  7 juin. Ils seront porteurs de notre mot d'ordre : NON à l'Europe capitaliste.

Que recouvre ce mot d'ordre ? Quelle est notre conception des relations en Europe ?

Qui est aux commandes de l'Union Européenne ?

Ce sont les grands groupes capitalistes qui ont la main mise sur l'Union Européenne.

Dans le monde entier de grands ensemble capitalistes se sont formés et se développent, En Amérique, en Asie, en Europe bien évidemment, demain en Afrique...

L'Union Européenne actuelle comprend 27 pays avec 500 millions d'habitants, soit un ensemble économique capitaliste de tout premier plan.

L'objectif de ses promoteurs est son renforcement permanent, économique évidemment mais aussi politique ne l'oublions pas, pour la placer dans la concurrence mondiale énorme entre les groupes multinationaux. Tout est fait pour être centralisé économiquement et politiquement. On a vu les fusions acquisitions galoper comme dans le monde entier ces dernières années. En 2007, en Europe, elles ont augmenté de 73% sur 2006.

Dans cette Europe, les profits battent des records (voir nos articles à ce sujet). Dans le même temps, on assiste dans chacun de ces pays aux privatisations, à la casse des statuts et des conventions collectives, à la réduction des dépenses publiques et sociales, aux fermetures d'entreprises, aux délocalisations.

Avant la crise, il y avait en Europe 108 millions de travailleurs précaires, 26 millions de travailleurs et travailleuses pauvres. Aujourd'hui en Europe comme dans le monde, la crise du capitalisme est loin d'être terminée. La récession gagne tous les pays. Des centaines de milliers d'emplois sont détruits. Le BIT (Bureau International du travail) prévoit qu'en Europe il y aura 8 millions de chômeurs supplémentaires en 2009. Mais les gouvernements de tous les pays, droite et gauche confondus, donnent des centaines de millions d'euros pour aider les banques et les grandes entreprises capitalistes.

L'Europe actuelle a été créée par les capitalistes pour les capitalistes. Le premier acte a été la création de la communauté européenne du charbon de l'acier en 1951 à l'initiative de Robert Schuman Ministre des finances d'alors.

Pour renforcer sa puissance, cet ensemble capitaliste a besoin :

-De s'élargir. C'est ce qui s'est fait. De 9 pays, elle est passée à 15 puis à 27 pays aujourd'hui. Ce n'est pas fini. Il est aujourd'hui question de l'étendre à l'Ukraine, la Turquie, aux pays de l'ancienne Yougoslavie...

-De se structurer économiquement.

La libre circulation des capitaux et des hommes permet d'aller là où le taux de profits peut être le plus élevé, les salariés exploités au moindre coût.

L'Euro a été mis en place en 2002 comme un outil pour le patronat pour lui permettre d'utiliser une main d'œuvre mobile et flexible selon ses besoins, d'écraser les salaires. On le voit fonctionner depuis 6 ans. C'est un outil puissant que patronat et gouvernements utilisent pour casser les statuts, revenir sur les acquis sociaux, réduire la protection sociale.

Il a servi au capital pour pratiquer une politique d'exportation de capitaux et de délocalisation, de spéculation financière. On voit aujourd'hui ce que valaient les discours sur l'Euro fort pour « remettre en cause l'hégémonie du dollar ». L'Euro a joué un rôle complémentaire à celui du dollar dans le développement de la crise du capitalisme.

L'euro est  un outil conçu  pour accélérer l'intégration européenne, la désintégration des Etats nationaux.


-politiquement : Déjà depuis des années, 90% des textes qui régissent notre pays émanent de l'Union européenne : - réduction des dépenses publiques et sociales - pénétration du secteur privé dans le public - réformes des universités, du secteur santé... déficit budgétaire fixé à 3%.

Rappelons les étapes principales de l'intégration européenne : Après le traité de Rome,  le traité de Maastrich en 1992 - le pacte de stabilité en 1997 - le traité d'Amsterdam en 1998- le traité de Nice en 2000- l'euro en 2002 - le projet de constitution européenne en 2005 (rejeté en France par le NON majoritaire) - et le « traité simplifié » mis en place à  Lisbonne en septembre 2007. La logique d'intégration est appelée à couvrir de plus en plus de domaines et à se substituer de plus en plus à la souveraineté nationale.

La disparition des nations est programmée

Les nations sont un handicap au renforcement au pouvoir capitaliste en Europe. La disparition des Etats nationaux est un grand objectif.

La réforme du territoire français  contenue dans le projet de la commission Balladur est prévue pour être achevée en 2014. Elle est une adaptation des structures de la France à l'Europe. Elle est une avancée vers l'éclatement de la nation : disparition de milliers de communes- disparition des départements- regroupement des régions à 14 ou 15 pour commencer- création de métropoles autour de 11 grandes villes, régions et métropoles directement liées à l'Europe.

L'autonomie des Universités privatisées, concurrentielles, la réforme des hôpitaux régionalisés avec l'introduction du privé, la privatisation et le regroupement des services publics fait partie intégrante de cette adaptation à l'Europe capitaliste.

P. Mauroy, premier ministre de François Mitterrand de 1981 à 1984 explicitait déjà dans un rapport qu'il fallait engager la refonte du territoire français en liaison avec l'Europe.

L'Europe est une puissance militaire

C'est une puissance militaire énorme qui a une force d'action rapide,  prête à intervenir partout pour assurer la présence capitaliste, faire régner l'ordre capitaliste dans un pays. Elle pourrait intervenir demain contre les travailleurs de cette Europe en lutte.

Par ailleurs l'industrie d'armement est une source énorme de profits. La France à elle seule a vendu en 2005, pour plus de 6 milliards de dollars d'armement aux seuls pays en développement.

La perspective que nous défendons est à l'opposée des objectifs capitalistes que nous combattons.

-Nous défendons l'indépendance nationale

Une véritable coopération pour le progrès ne peut exister que sur la base du développement de chaque nation, du respect de la souveraineté de chaque peuple. C'est pourquoi nous sommes contre tout traité, organisme ou gouvernement supranational. Nous sommes pour des accords de coopérations mutuellement avantageux  qui respectent la souveraineté de chaque nation.

Il y a en France  les moyens d'augmenter le SMIC, les salaires, les pensions, qu'on peut développer l'emploi, les capacités industrielles, assurer la santé pour tous, la retraite, développer une véritable politique publique d'enseignement et de recherche. Nos objectifs participent de l'action pour le développement économique et social de la nation française et des moyens d'assurer son indépendance.

A Gauche comme à droite, en France, tous les partis politiques s'inscrivent dans l'Europe Capitaliste.

Le PS a voté OUI à tous les traités européens. Il a été un artisan particulièrement actif de la constitution de cette Europe capitaliste quand il a été au pouvoir en France. Tous les autres partis de gauche et d'extrême gauche sont pour l'Europe. Laisser croire que cette Europe pourrait devenir « sociale » relève de la mystification.

source : « communistes »

Commenter cet article

Sylvia.G 17/03/2009 22:09

Enfin des vrais listes communistes, c'est sur c'est avec ces camarades là qu'il faut militer, pas d'illusionnistes d'ultra gauche pour une europe "sociale", des cocos qui veulent en découdre avec le capital...L'espoir d'une société réellement Communiste fait encore vibrer de nombreux citoyens, quel pied,J'appelle un max de pôtes et camarades pour soutenir ces listes.Sylvia.G enthousiaste !!

Le Gravier 07/03/2009 17:28

Pour ceux qui ne peuvent être au Zenith, le site du Front de Gauche pour changer d'Europe www.frontdegauche.eu diffusera en direct le meeting de lancement de la campagne européenne dimanche 8 mars à partir de 14H30.   Cliquer sur Chèr(e) ami(e), Chèr(e) camarade,
Le "Front de Gauche pour changer d'Europe",initié par le Parti communiste français et le Parti de gauche,organise dimanche 8 mars, dès 14H00, au Zénithun grand meeting de lancementde la campagne des élections européennes,(Métro Porte de Pantin)
Aux côté de Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon,de Patrick Le Hyaric et Raquel Garridointerviendront de nombreuses personnalité du mouvement social,du monde des arts et de la culture :Gisèle Halimi, Didier le Reste, Robert Guédiguian, Rose-May Rousseau-Saxemard, Safia Lebdi, Antonio de Almeida, Hélène Franco, Félicien Gerant du LKP,...Ce meeting sera également largement ouvert sur l'Europe et sur le monde, avec Francis Wurtz qui présentera des soutiens européens et internationaux : Nina Sankari, Oskar Lafontaine... et de belles surprises !
Faites le savoir autour de vous, venez nombreuxpour que chacun puisse se faire son opinion.Les élections européennes doivent être l'occasion de dire deux fois "non" :Non à l'Europe libérale du Traité de LisbonneNon à la politique antisociale de Nicolas SarkozyMais aussi de proposer une alternative sociale, démocratique et écologique, en France et en Europe en créant un nouveau rapport de force à gauche.Pour ceux qui ne peuvent être au Zenith, le site du Front de Gauche pour changer d'Europe www.frontdegauche.eu diffusera en direct le meeting de lancement de la campagne européenne dimanche 8 mars à partir de 14H30.

DIABLO 07/03/2009 18:04



Je publie le texte ci-dessus qui n'est pas, il faut bien le dire, un commentaire mais un texte de propagande du PCF et de Mélenchon. Pour autant, j'émets les plus
grandes réserves sur ce "Front de Gauche", qui , de mon point de vue ne pose pas les bonnes questions (et donc ne donne pas les bonnes réponses) au sujet de l'Union Européenne. Mais pas de
censure "à gauche" sur le blog EL DIABLO !