Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

JACQUES LECLERCQ, SECRETAIRE GENERAL DE L'UNION LOCALE CGT
DE DOUAI EST DECEDE BRUTALEMENT D'UNE CRISE CARDIAQUE
CE DIMANCHE 15 MARS
Pour les syndicalistes CGT du Douaisis, c'est une perte immense. Jacques Leclercq était un militant infatigable qui fut durant près de 35 ans le ciment de l'Union Locale CGT de Douai.
Il a été de tous les combats. Il apportait aide et soutien aux petites comme aux grandes sections syndicales. Il défendait sans compter son temps et son énergie les travailleurs devant les prud'hommes. Il impulsait le soutien aux luttes qui se déroulent partout en France, et dernièrement l'immense victoire des travailleurs des Antilles l'enthousiasmait. Dans toute son activité, il mettait en œuvre le syndicalisme de classe dont il était un intransigeant défenseur.
C'était avant tout, un infatigable défenseur des travailleurs, mais aussi du Douaisis et de ses entreprises. Il avait gagné dans son activité le respect du  patronat, l'adversaire de classe, qui le combattait durement.
Pour les travailleurs, Jacques Leclercq est l'exemple de la fidélité à un idéal, et au plus beau : celui de l'abolition de l'exploitation de l'homme par l'homme.
Jacques ne participera pas à la manifestation du 19 mars. Il la préparait depuis des semaines dans des conditions particulièrement difficiles. Les militants CGT, les travailleurs y seront en masse Et ce sera aussi en pensant à Jacques.


Dimanche 15 mars 2009, 18 heures.
Le Bureau de l'Union Locale CGT de Douai

Je présente mes sincères condoléances à la famille de notre camarade.

DIABLO

Le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) salue la mémoire de Jacques Leclercq, mort au champ d'honneur du combat de classe, et appelle à l'honorer en amplifiant la lutte pour le « tous ensemble en même temps » et pour la défense du syndicalisme de classe.


Militant ouvrier jovial et combatif, notre camarade Jacques Leclercq, secrétaire de l'UL CGT de Douai et membre fondateur, aux côtés de son ami G. Hage, du Pôle de Renaissance Communiste en France]  vient de décéder brutalement.

Depuis quelque temps, il avouait à ses amis que la pluie de coups qu'il subissait, non seulement de la part de l'ennemi de classe, mais de la part de certains pseudo-syndicalistes acharnés à détruire la combative UL CGT de Douai, lui minait le moral. N'avait-il pas dû porter plainte contre un corbeau qui menaçait de mort sa fille, à laquelle il tenait plus qu'à tout ? L'UL CGT n'avait-elle pas dû se défendre en justice contre une plainte des dirigeants confédéraux et départementaux (l'UL avait gagné en justice mais un deuxième procès contre Jacques était en préparation).

Au-delà de quelques individus envieux, le « problème » posé par Jacques au syndicalisme d'accompagnement incarné par la direction confédérale CGT, c'est que l'UL CGT de Douai, appuyée par la plupart des syndicats de son territoire, en particulier par les ouvriers de la métallurgie, était et RESTE un bastion du syndicalisme de classe et de la résistance à la casse de la France ouvrière et républicaine impulsée par le MEDEF, le gouvernement et l'Europe de Maastricht.

Jacques était aussi, aux côtés de G. Hage et des militants du PRCF, un ardent militant de la renaissance du vrai parti communiste, clair sur les principes marxistes et léninistes, clair sur l'alliance entre le drapeau rouge des travailleurs et le drapeau tricolore de la nation pour mener le combat anticapitaliste.

Jacques était aussi un des porte-drapeaux nationaux du Front Syndical de Classe qui appelait invariablement au « tous ensemble et en même temps » sur la base des principes de classe de la grande CGT de Frachon et de Ramette. et contre les directions confédérales alignées sur la Confédération européenne des syndicats.

Le PRCF s'incline devant ce grand militant. Il appelle ses sympathisants à entourer chaleureusement la famille et les amis de Jacques. Il affirme sa solidarité avec l'UL CGT de Douai et avec le Front syndical de classe.

Le combat anticapitaliste et anti-Maastricht de Jacques continue. La classe ouvrière accablée de coups redresse la tête pour combattre l'odieux capitalisme, n'en déplaise à ceux qui passent plus de temps à combattre les militants de lutte qu'à construire le tous ensemble en même temps.

Le 19 mars, soyons massivement dans la rue à Douai en l'honneur de notre camarade derrière la banderole de la seule UL qui soit, celle que dirigeait Jacques, notre ami et notre frère de lutte.


Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF, syndicaliste de lutte.

Jacques Lacaze, Vincent Flament, Jean-François Maison, dirigeants départementaux 59/62 du PRCF et militants syndicaux




 



Commenter cet article

M MASSELIS Robert, Melle MASSELIS Sandrine 18/03/2009 15:02

Bonjour camaradesC'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décés de Jacques qui  avait une grande place dans nos coeurs,à ma fille (caissiére Inter)ainsi qu'à moi même. Je souhaite aux proches de sa famille ainsi qu'à tous les camarades de L'UL de Douai, nos sincéres condoléances. Merci Jacques pour ton courage et ton dévouement, repose en paix!

Makhno 17/03/2009 10:32

On n'était pas toujours d'accord sur tout, mais nous étions du "même bord", celui de la "lutte des classes".Le camarade Leclerc y avait consacré l'essentiel de sa vie.  Habitant Douai,  je ne manquerai pas ce vendredi d'aller à l'Hotel de ville m'incliner respectueusement devant sa dépouille mortelle.J'y croiserai sans doute quelques "faux culs" qui ont tout fait il n'y a pas si longtemps pour l'abattre politiquement et syndicalement.Ces attaques (ce blog en a rendu compte), Jacques les avaient douloureusement ressenties.Je n'accuse personne et ne réclame aucune vengeance, simplement: "Messieurs les verseurs de larmes de crocodile", s'il vous reste encore un peu de "conscience de classe", vous abandonnerez la ligne "réformiste" qui est la votre et vous reprendrez le combat qui fut le sien sur le seul chemin qui vaille, celui qui mène au socialisme.Cordialement

vanessa 16/03/2009 08:34

Un grand vide dans le monde de la défense du salarié avec la disparition de notre camarade, toutes mes sinceres condoléances a sa famille.

Tourtaux Jacques 16/03/2009 07:01

Un grand militant ouvrier : Jacques LECLERCQ