Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par DIABLO

...60 ans d'un bloc militaire agressif contre les peuples et les travailleurs pour la défense du capitalisme!

« Nous avons à peu près 60 % de la richesse du monde mais seulement 6,3 % de sa population. Dans cette situation, nous ne pouvons éviter d'être un objet d'envie et de ressentiment. Notre véritable tâche dans la période qui vient est d'imaginer un système derelations qui nous assure de maintenir cette disparité. »

George Kennan, directeur des Affaires politiques du Département d'État US, février 1948 « Il est indispensable que l'OTAN définisse ce qu'elle peut apporter de plus au niveau dela protection des infrastructures essentielles ou de la sécurisation des goulets d'étranglement par lesquels passent les flux d'approvisionnement. Je pense d'ailleurs quel'OTAN a d'ores et déjà des moyens qui peuvent apporter une contribution majeure dans ce domaine. » - Jaap de Hoop Scheffer, secrétaire général de l'OTAN, mars 2009 Ces 2 citations illustrent le sens réel de l'existence de ce bloc soi-disant défensif du « monde libre » né en 1949 pour faire face au « péril communiste » : la défense du camp capitaliste/impérialiste, et du leader de ce camp, les Etats-Unis (pays dont la position de leader est aujourd'hui contestée par ses alliés/rivaux européens). Défense contre qui ?

Contre les peuples qui, hier à l'Est de l'Europe, ont tenté de construire une autre société !

Contre tous les peuples, en Afrique, Amérique ou Asie, qui aspirent à briser le joug de ces

puissances coloniales/néo-coloniales ! Contre tous les peuples, de Chine ou de Russie aujourd'hui par exemple, qui refusent l'alignement sous le joug des grandes puissances revanchardes ! (Rappelons-nous l'attaque de l'OTAN contre la Yougoslavie en 1999 !) ... et contre tous les travailleurs de ces puissances impérialistes, comme ici en France, qui aspirent eux aussi à construire une autre société : une société socialiste !

Car la soldatesque otanienne (ou « l'EuroKorps »), en cas de mouvement social insurrectionnel, servira aussi à « mater les arrières » ici en Europe. Ne nous méprenons pas sur les intentions des commandants de l'Europe impérialiste de 2009, les Merkel, Sarkozy, Brown, Berlusconi, Barroso, Solana et consorts. Face à ses multiples déboires, leur eurosoldatesque de Kaboul pourrait bien être de retour plus vite que prévu et servir à mater, ici et sur tout le continent, les mouvements sociaux insurrectionnels qui ne manqueront pas de surgir, mettant en péril le IVème Reich européen dont ils rêvent.

Cela se ferait bien sûr sous le signe de l'Otan, au son de l'hymne européen, au nom de la démocratie (bourgeoise) et de la liberté (d'exploiter) chéries par le capital. Sarkozy l'a compris qui donne son feu vert au retour de la France dans le commandement intégré !

L'OTAN est un danger pour les peuples et les travailleurs : DISSOLUTION !

 


Rassemblement des Cercles Communistes

Cercle Henri Barbusse, Cercle Communiste de Région Parisienne,

Coordination Communiste 59/62, Cercle Communiste d'Alsace

Commenter cet article