Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

TRIBUNE LIBRE

La situation en Iran nous est contée par les médias aux ordres du Capital.

Une raison de s'en méfier. Les propos tenus par Nicolas Sarkozy, un défenseur des libertés démocratiques bien connu (voir le refus de référendum sur le traité de Lisbonne), la "mauvaise humeur" de Barack Obama, devraient nous faire réfléchir. S'en remettre à la position de certains ayatollahs, adversaires d'Ahmadinejad,  pour faire de ce dernier l'adversaire à abattre, c'est peut-être un peu court. Certes, il y a crise en Iran au sein de la classe dirigeante.  Des éléments devraient être pris en compte :

1- Quelles couches sociales soutiennent Ahmadinejad et celles de ses ennemis ? Les médias français (qui ont pourtant choisi leur camp) reconnaissent, quand ils ne lui en tiennent pas rigueur, que ce sont les couches populaires, les défavorisés, les pauvres qui soutiennent le président. Au contraire, ce sont les classes aisées, le "bazar", c'est-à-dire la bourgeoisie commerçante, qui soutiennent Mousavi.

2- Qui, au point de vue international a pris partie pour ce dernier, et "l'opposition" en général ? Les Etats-Unis, l'Union européenne. Chacun mesure l'ardeur "démocratique" et "pacifique" de ce camp, et les causes qu'ils défendent : Israël, les contras anti-cubains,  entre autres.

3-Ahmadinejad assiste en ce moment à la réunion de l'Organisation de Coopération de Shanghaï, qui regroupe Russie, Chine, anciennes républiques soviétiques d'Asie centrale...Un front anti-OTAN, en quelque sorte. Et les premières paroles d'Ahmadinejad sont pour dénoncer l'impérialisme, les super puissances qui ne doivent plus diriger le monde.

4- Et cerise sur le gâteau : nos médias (France 2, en l'occurrence) font appel au fils de shah d'Iran, réfugié aux USA, pour rappeler la police iranienne à ne pas user de la manière forte contre l'opposition. Rappelons que son père, venu sur le trône à la suite du coup d'Etat fomenté par la CIA contre Mossadegh, fut le créateur de la fameuse et sanglante police secrète, la SAVAK, qui fit tant de victimes communistes. Tous ces éléments ne sont-ils pas de nature à faire réfléchir nos amis, toujours prêts à défendre la liberté, et les rendre plus circonspects quant aux sources des informations qu'ils reçoivent ? Après les "révolutions colorées" de Géorgie, d'Ukraine, fomentées par les services occidentaux, les évènements de Téhéran n'en sont-ls pas une suite logique ? Certes, nous ne sommes pas des "inconditionnels" d'Ahmadinejad. Mais dans le combat de classe mondial, il faut bien choisir un camp. Il n'y a que deux côtés à une barricade.

Jean L.

source : « çà n'empêche pas nicolas »

Commenter cet article

citation sans raison 29/06/2009 17:08

Sur le fameux "opium du peuple", merci de ne pas déformer la pensée de Marx et Engels sur la religion et au moins de citer intégralement - on y voit déjà plus clair:"La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans coeur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple."Pas tout à fait pareil niveau interprétation qu'un bête " la religion c'est l'opium du peuple".Et que fait on alors de la théologie de la libération, des prêtres ouvriers italiens communistes etc? On les brûle pour leur préférer des socio-démocrates mous du genou mais "laîques"!?La position qui consiste à dire "je ne choisis pas", celle de Ponce Pilate en somme (on veut faire de la politique mais on ne sait pas trancher ni choisir dans les situatiosn de vie concrète des peuples concernés? Serait on en voie de LCR-isation au PCF? Pas étonnant remarque quand on accueille "La Riposte" en son sein avec tant de facilité..) est difficilement compréhensible dans la mesure où face à 2 menaces, le peuple iranien semble avoir choisi la moindre. Et le moindre, il semble qu'_il ait choisi pour lui que c'était Ahmadinejad.Dire qu'on abborrhe la théocratie - fastoche , moi aussi! - et ensuite?Faire de ceux qui disent qu'il faut soutenir Ahmadinejad contre Rafsandjani , contre le risque de manipulation de l'impérialisme US et contre la diaspora iranienne pahlaviste, des "fascistes " c'est un peu court.Tous ces propos assez angéliques et surtout hypocrites sur l'Iran témoignent d'une grave méconnaissance de l'histoire, de la  géopolitique, de la sociologie et de la poitique iraniennes.Défendre Moussavi et Rafsandjani (car c'est ce  à quoi aboutit le soutien aveugle et sans discernement de cette tentative de putsch interne au régime des mollahs) comme s'ils étaient des démocrates et "meilleurs" humainement, que Ahmadinejad et Khamenei, voilà qui est vraiment savoureux et à pleurer de rirre pour des communistes, quand on connaît les deux sbirres.Enfin tout ceci n'est que la résultante d'un parti autrefois communiste dont l'appareil -et une bonne partie des jeunes militants- a perdu depuis  longtemps la plupart de ses repères de classe, et en sont rendus à dire n'importe quelle fadaise comme le premier communqiué AFP venu. Pas glorieux donc.Ensuite, on se demandera pourquoi le FHAINE arrive en tête à Hénin Beaumont? Ben non, faut pas se demander - il surffit de constater la nullité géénrale de la gauche et en particulier de ce qui fut son fer de lance, le PCF... Affligeant, out simplement.Merci à Jean Levy pour son texte intelligent , quand on lit ça, on respire (et en plus lui contrairement à ce jean foutre de Mélenchon, il sait orthographier correctement le nom du pdt iranien, ce qui n'est pas mal...).Je ne suis pas nationaliste mais face à la menace impérialiste extérieure réelle, comme l'Iran en connaît depuis des décennies, il n' y a pas à tortiller. L'indépendance de la nation et la souveraineté du peuple doivent être absolument respectés.Maintenant, oui au soutien à un mouvement révolutionnaire qui sera de classe et de masse, sans problème, et à bas la théocratie, évidemment. Mais pas n'importe comment ni à n'importe quel prix. J'assume de préférer, à ce moment et ponctuellement, une théocratie préservant l'indépendance nationale à une démocratie petit bourgeoise qui fera la part belle aux intérêts étrangers et à l'impérialisme et donc ,aux capitalistes au détriment du peuple, pour remplir encore davantage les poches de Rafsandjani "Le Requin". Khodo âfez.

Pingouin094 25/06/2009 13:53

N'y a-t-il vraiment que deux côtés à une barricade ?Quand en 1914, l'allemagne et la france ce sont déclarés la guerre au nom de leurs intérêts impérialistes respectifs, le devoir de Jaurès était-il de choisir son camp et son côté de la barricade entre l'Allemagne et la France ?Les USA répresente un impérialisme mondial que j'abhorre. Mais en luttant contre les USA et l'OTAN, l'Iran lutte telle pour l'émancipation des peuples ? Non. L'iran lutte pour supplanter à un impérialisme mondial son propre impérialisme régional. De même que la russie a fait la guerre à la géorgie pour protéger son impérialisme régionale contre l'expension de l'impérialisme occidental.Entre l'impérialisme mondial des USA et l'impérialisme régional de l'Iran,Entre le capitalisme des USA et la théocratie de l'Iran,Permettez moi de ne pas choisir Charybde ou Sylla...Car enfin, si je rêve moi aussi d'une autre société que la société capitaliste, je ne rêve pas d'une théocratie. La religion est et restera l'opium du peuple, un outil d'asservissement que les Mollahs maitrisent à merveille.Tu incites à te méfier et à te poser des questions. Tu as raison. Mais alors ne te complait pas dans l'option simpliste "l'ennemi de mon ennemi est mon ami".

DIABLO 26/06/2009 10:33


Je vous invite à lire : La « révolution colorée » échoue en Iran  Salut et fraternité - DIABLO 


Astrée 18/06/2009 01:41

"Après les "révolutions colorées" de Géorgie, d'Ukraine, fomentées par les services occidentaux, les évènements de Téhéran n'en sont-ls pas une suite logique ?"tout à fait d'accord!

Jean+LEVY 17/06/2009 18:35

Cher "Diablo", il suffit de lire Le Monde pour être persuadé de la réalité de la lutte de classe et de la lutte anti impérialiste, deux combats qui se conjuguent au présent en Iran. Et le quotidien du soir est bien présent sur les deux fronts. Je compte bien demain faire mon blog sur ce double aspect de la lutte.Amitiés.Jean