Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO


Cohn-Bendit, les militants communistes le connaissent bien : son comportement constamment provocateur, anticommuniste et anti-CGT a très gravement nui en 1968 à la jonction entre le mouvement étudiant et la grève ouvrière de masse, même si aujourd'hui on le présente aux jeunes générations comme l'icône de mai 68 alors qu'il en fut le parasite et la caricature.

Depuis ce personnage douteux a tombé le masque : partisan acharnée de l'intégration européenne, d'abord élu vert en Allemagne, puis parachuté en France pour conduire la liste verte d'Ile-de-France, le personnage a deux constantes : l'anticommunisme et la haine profonde de la France républicaine. L'anticommunisme, ce sinistre individu vient de le confirmer en cosignant, avec Carl Lang et Bruno Gollnisch, un projet de loi au parlement européen visant à faire du 23 août de chaque année une date permettant de criminaliser à égalité le communisme et le nazisme en mettant dans le même sac les exterminateurs fascistes et le pays de Stalingrad.

L'anti-France républicaine, c'est le projet des « Verts » de régionaliser l'ensemble de nos services publics pour donner le coup de grâce à la République une et indivisible, euro-régionaliser le territoire national, effacer l'Etat-nation et aligner notre pays, disons-le clairement, sur le modèle dangereux de l'Allemagne fédérale où, pour ne prendre qu'un exemple, le baccalauréat attribué par les Länder, n'a aucune valeur nationale.

Cet individu grossier et arrogant s'est de nouveau signalé, en service commandé ?-, en agressant Bayrou lors d'une émission télévisée conçue une fois de plus comme un spectacle et non comme un lieu de débat citoyen. C'est Cohn-Bendit, et non Bayrou, qui s'est d'abord lâché en tutoyant (« mon pote ! ») et en insultant Bayrou (« ignoble », « t'es trop minable, tu seras jamais président, mon pote ! ») pour le provoquer et tenter de lui faire perdre son sang-froid. Publiquement insulté sans que le journaliste réagisse, Bayrou a riposté en faisant référence à un livre dans lequel Cohn-Bendit aurait justifié des comportements pédophiles. Et au lieu d'enquêter sur ce livre scandaleux et sur le passé réel de Cohn-Bendit, au lieu de s'interroger sur les liens réels de ce pseudo-contestataire malpoli avec le pouvoir en France et en Allemagne, toute la presse aux ordres du pouvoir est tombée à bras raccourcis sur Bayrou le lendemain en l'accusant d'avoir « pété les plombs ». Bien entendu, l'UMP et le PS remportent d'avance la mise puisque chacun d'eux craint, pour la présidentielle, la présence du candidat Bayrou dont la stratégie est de se poser en opposant républicain à Sarkozy.

Naturellement il ne faut pas être dupe une seconde de la stratégie de Bayrou qui fait sans cesse le grand écart entre sa dénonciation républicaine, laïque et patriotique du pouvoir, et le positionnement très antinational du MODEM, l'un des mouvements les plus maastrichtiens sur l'échiquier politique actuel.

Mais comment ne pas être écoeuré par les méthodes de la Sarkozie et de ses chiens couchants médiatiques dont le vrai boulot est de lisser le terrain pour que « Sarko l'Américain », l'homme-lige du MEDEF et des Etats-Unis, se retrouve en 2012 tout seul au second tour comme ce fut déjà le cas en 2007 quand, à la suite d'une campagne médiatique conduite par des cabinets de communication américains, la très insuffisante Ségolène Royal a été de fait « vendue » à coups de sondages bidons aux adhérents du PS ?

source : « Coordination Communiste de Haute-Savoie »

Commenter cet article

machin 24/08/2009 14:48

Ce qu'expliquent très bien les copains de la Haute Savoie et ce qui me désole, c'est qu'il n'y a plus de débat de fonds à la télévision. On évite d'approfondir les sujets et ça devient de la télé spectacle ou de la télé réalité ! Mais les problèmes restent et les solutions qui existent pourtant ne peuvent pas être entendues !